L’hydrodynamisme en natation

L’hydrodynamisme en natation est un des facteurs les plus importants pour glisser dans l’eau et pour rendre la plus efficace possible votre propulsion. Guide-Piscine vous explique la notion d’hydrodynamisme et de résistance à l’avancement, quels sont les différents types de résistance en natation et comment améliorer votre hydrodynamisme.

L’hydrodynamisme en natation&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

L’hydrodynamisme en natation  DR

Hydrodynamisme et résistance à l’avancement

L’hydrodynamisme en natation désigne le phénomène de frottement et de résistance qui se produit lorsqu’un corps est plongé dans l’eau. Il dépend de nombreux facteurs tels que la morphologie du nageur, sa position dans l’eau et l’efficacité de ses mouvements. Lorsqu’il est dans l’eau, le nageur oppose de la résistance et c’est son corps tout entier qui va gêner sa propulsion. Pour nager plus vite et dépenser moins d’énergie, il est primordial d’augmenter votre force de propulsion tout en diminuant la résistance à l’avancement. Les nageurs qui ont de larges épaules et un petit bassin ont une morphologie très hydrodynamique car ils se rapprochent de la forme d’une goutte d’eau.

Les différents types de résistance dans l’eau

Lorsqu’on aborde l’hydrodynamisme et la résistance dans l’eau, il est important de bien faire la différence entre deux types de résistance en natation. La résistance passive est la force de résistance qui empêche le nageur d’avancer (force qui freine). Elle dépend principalement du placement des bras, des mains mais aussi de l’alignement du corps et de la position de la tête. A l’inverse, la résistance active est la résistance qui aide à la propulsion du nageur vers l’avant (force qui propulse). Cette résistance dépend de l’orientation et de l’angle des pieds et des mains mais aussi des avant-bras et des battements de jambes. Pour gagner en performance, il est recommandé de réduire au maximum la résistance passive et améliorer sa résistance active.

Comment gagner en hydrodynamisme ?

Pour améliorer votre hydrodynamisme en nageant, veillez d’abord à réduire la résistance passive. Adoptez une position adéquate : allongez-vous au maximum dans l’eau et regardez au fond du bassin pour garder la tête dans l’axe de la colonne. Pratiquez aussi le gainage pour nager le plus droit possible. Evitez également les battements de jambes trop amples ou de trop relever la tête au moment de respirer. Une fois que vous aurez réduit la résistance passive, vous pourrez alors travailler votre résistance active en perfectionnant vos battements de jambes et vos mouvements de bras. De cette façon, vous améliorerez votre force de propulsion.

        

Les avis et commentaires
sur l’hydrodynamisme en natation