La respiration pendant le 4 nages

Le 4 nages est une épreuve en natation assez particulière car elle demande au nageur de maîtriser les 4 nages et de bien s’adapter aux spécificités de chacune. Si la respiration en natation exige de s’exercer pendant plusieurs séances, la respiration en 4 nages demande une attention toute particulière. Quelle est l’importance de la respiration en natation ? Comment respirer pendant le 4 nages en entraînement mais aussi en compétition ?

La respiration pendant le 4 nages&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

La respiration pendant le 4 nages  DR

La respiration en natation

La respiration en natation fait partie des principales difficultés qui peuvent décourager le nageur débutant. Grâce à une respiration maîtrisée, vous pouvez nager sur la longueur, alimenter correctement vos muscles en oxygène et ainsi renforcer votre endurance cardiaque, respiratoire et musculaire. Il est important de bien souffler tout l’air présent dans vos poumons lorsque vous avez la tête sous l’eau. On parle d’expiration active. Dès que vous sortez la tête de l’eau, ouvrez la bouche. Si vous avez expiré correctement, vos poumons devraient se remplir automatiquement d’air. On parle alors d’inspiration passive. Elle doit être le plus rapide possible pour éviter de déséquilibrer votre corps et pour garantir votre flottabilité. Sachez enfin que votre respiration doit être bien synchronisée avec vos mouvements de façon à ne pas ralentir votre vitesse de nage.

Comment respirer pendant le 4 nages ?

L’épreuve du 4 nages se déroule selon un ordre préétabli par la FINA (Fédération Internationale de Natation). Le nageur commence par le papillon, puis le dos crawlé, la brasse et le crawl. Lors d’un 4 nages en relais, l’ordre est modifié : dos, papillon, brasse, crawl.

En papillon :

  • L'inspiration se fait vers l’avant et en sortant le moins possible la tête. Elle est rapide pour éviter que les jambes ne s’enfoncent trop dans l’eau. L'expiration se fait de façon progressive sur le mouvement de bras qui précède l'inspiration.

En dos crawlé :

  • L'expiration doit se faire de façon explosive sur la fin du mouvement propulsif du bras, elle est suivie d'une inspiration ample sur le début du retour aérien. Il est possible de respirer sur chaque mouvement de bras ou tous les 2 temps.

En brasse :

  • L'expiration commence dès que la tête rentre dans l'eau et se prolonge sur toute la durée du mouvement des bras. L'inspiration commence dès que la tête sort de l'eau. Elle est rapide pour conserver sa vitesse de nage et conserver une bonne horizontalité.

En crawl :

  • L'inspiration peut s'effectuer tous les 2 ou 3 mouvements de bras mais il est également possible de respirer tous les 4, 5, 7 ou 9 mouvements de façon à ne pas déséquilibrer la position de votre corps et à rester concentré sur votre technique de nage. En crawl, l’expiration commence dès que l’eau entre dans l’eau et peut s’accentuer sur la poussée. L’inspiration se fait dès que vous sortez la tête de l’eau et doit être la plus rapide possible.

La respiration en 4 nages pendant les compétitions

Pendant les compétitions, certains nageurs choisissent de modifier légèrement leur façon de respirer pendant l’épreuve du 4 nages et plus particulièrement en papillon et en crawl. Il est de coutume d’adapter sa respiration à la distance parcourue. Sur un 50 m papillon et crawl, les nageurs préfèrent réduire leur rythme respiratoire et nagent en anaérobie pour éviter de perdre en vitesse et déséquilibrer leur position de nage. Pour des distances supérieures, il est primordial de respirer plus fréquemment. Le tout étant de trouver un compromis entre respirer suffisamment pour alimenter vos muscles en oxygène et éviter de sortir trop souvent la tête de l’eau pour diminuer les résistances à l’avancement.

        

Les avis et commentaires
sur la respiration pendant le 4 nages