Les dangers d’un entraînement trop intensif

La natation est le sport le moins violent pour les articulations car il se pratique en quasi-apesanteur. Elle est autorisée même en cas de problèmes de dos ou pendant la grossesse. Cependant, elle présente certains dangers si elle est pratiquée de façon trop intensive. Découvrez quels sont les risques musculaires et les petits désagréments du quotidien lorsque vous nagez plus que de raison. Découvrez également comment gérer au mieux votre entraînement.

Les dangers d’un entraînement trop intensif&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

Les dangers d’un entraînement trop intensif  DR

Les risques musculaires

Même si la natation est sans danger pour les articulations, sachez que le problème majeur des nageurs est la tendinite au niveau de l’épaule ou des genoux. En effet, nager implique une répétition des mouvements qui, s’ils sont mal réalisés, peuvent provoquer des lésions musculaires. Si la tendinite est plus rare chez les nageurs débutants ou confirmés, les crampes et les claquages sont beaucoup plus fréquents. Il n’est pas rare de se réveiller la nuit à cause de crampes nocturnes au niveau des mollets par exemple. Sachez aussi que si la natation est recommandée en cas de problème de dos, certaines nages sont aussi très mauvaises pour le dos telles que le papillon ou la brasse. Si votre technique de nage n’est pas bonne, vous risquez de souffrir de douleurs lombaires.

Petits désagréments au quotidien

Outre les risques musculaires, il existe d’autres désagréments provoqués par un entraînement intensif en natation. Sachez que si vous nagez au quotidien, vous risquez de voir vos cheveux se décolorer (les cheveux blonds ou méchés) et votre peau aura tendance à se dessécher. Les nageurs sensibles au chlore peuvent même développer une allergie au chlore s’ils passent beaucoup de temps dans l’eau. Certains peuvent même développer l’asthme du maître-nageur. Asthme qui est provoqué par l’inhalation de chlore pendant une longue période. S’entraîner de façon intensive peut aussi provoquer un état de fatigue chronique chez les nageurs. Il est important pour éviter ou limiter tous ces petits désagréments de prendre certaines précautions.

Comment gérer un entraînement trop intensif

Si vous devez vous entraîner de façon intensive, pensez avant toute chose à bien vous échauffer avant chaque séance et à vous étirer ensuite. Cela vous permettra de réduire les risques de crampes musculaires et favorisera la récupération. Il est également très important de bien vous alimenter et de bien vous hydrater avant, pendant et après l’entraînement. Ecoutez votre corps et soyez attentifs au moindre signal de fatigue ou de douleurs musculaires. N’hésitez pas à consulter un médecin pour lui demander de vous délivrer un certificat médical de non contre-indication à la pratique de la natation. S’il est obligatoire pour nager en club, il est aussi vivement recommandé pour ceux qui nagent en séance libre.

Guide-Piscine vous propose de découvrir les signes d'un surentraînement afin de mieux le reconnaître. 

        

Tout sur Dangers entraînement intensif

Les avis et commentaires
sur les dangers d’un entraînement trop intensif