Les forces de frottements en natation

La natation est un sport qui demande de réunir de nombreux facteurs pour pouvoir avancer de façon efficace et gagner en vitesse. La résistance de l’eau est un obstacle considérable en natation et il est impossible de la faire disparaître. En revanche, il est parfaitement possible de les réduire le plus possible. Quelles sont les différentes résistances en natation ? Comment diminuer les forces de frottement et comment tirer profit des résistances actives ?

Les forces de frottements en natation&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

Les forces de frottements en natation  DR

Les différentes résistances en natation

La natation est un sport où le nageur doit s’opposer à la résistance de l’eau. Cette résistance est d’ailleurs bien plus importante que celle de l’air, ce qui fait de la natation un sport si énergivore. Il existe différents types de résistance lorsque vous nagez :

  • la résistance frontale (ou maître couple) : il s’agit de la surface qu’oppose le nageur à l’avancement. Plus il se tiendra à la verticale et plus il opposera de résistance. C’est pour cette raison qu’il est important de s’allonger le plus possible en natation.
  • la résistance de forme : elle dépend de la morphologie du nageur et de son profil hydrodynamique. Les nageurs qui opposent le moins de résistance de forme sont ceux dont le corps se rapproche le plus de la forme d’une goutte d’eau (épaules larges et bassin étroit).
  • la résistance de vague est, comme son nom l’indique, la résistance qu’opposent les vagues lorsque vous nagez.
  • la résistance de frottement, appelée aussi force de frottement, est due à la modification de l'écoulement de l'eau à proximité du nageur. Les poils ou les cheveux ralentissent cet écoulement et augmentent cette résistance.

S’il est possible de modifier sa technique de nage pour réduire la résistance frontale, en revanche, il est plus compliqué de réduire la résistance de vague et les forces de frottement.

Comment diminuer les forces de frottements en natation ?

Les forces de frottement en natation ne sont pas les plus importantes et ont peu d’incidence sur les performances d’un nageur amateur. En revanche, les nageurs de haut niveau ou ceux qui sont en recherche de performance essayent de réduire ces forces de frottement pour gagner quelques centièmes de secondes sur le chrono. Pour éviter que les cheveux ne vous freinent en nageant, vous pouvez porter un bonnet de bain. Certains nageurs vont même jusqu’à se raser la tête. Les poils au niveau des jambes, des bras et du torse sont aussi des forces de frottement. La plupart des nageurs de haut niveau passe par l’étape épilation avant les compétitions importantes. Les combinaisons sont aussi un bon moyen pour améliorer la glisse. Il s’agit de combinaisons de piscine et non pas les combinaisons de type triathlon qui améliorent la flottabilité du nageur. Ces dernières sont interdites lors des compétitions.

Les résistances actives

Les résistances mentionnées ci-dessus sont considérées comme étant des résistances passives puisqu’elles freinent le nageur. En revanche, il existe des résistances dites actives qui permettent de propulser le nageur vers l’avant. L’orientation et l’angle des mains et des pieds dans l’eau font partie des résistances actives, de même que les battements de jambes. Avant de travailler les résistances actives, il est important de chercher en premier lieu à réduire au maximum les résistances passives. En effet, à quoi bon tirer fort dans l’eau si vous n’adoptez pas une position hydrodynamique ?

        

Les avis et commentaires
sur les forces de frottements en natation