J'ai testé pour vous... l'aquabiking

Chez les adeptes du fitness, l'aquabiking est LE sport à tester de toute urgence. Activité sportive réellement efficace ou simple phénomène de mode ? La rédaction de Guide-piscine a testé pour vous l'aquabiking et vous répond.

J'ai testé pour vous... l'aquabiking&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; RG. - Fotolia.com</span>

J'ai testé pour vous... l'aquabiking  © RG. - Fotolia.com

Il est 13 heures, je rejoins la bande des sportifs de la pause déjeuner venus se défouler avant de retourner au bureau. J'enfile la tenue de combat - maillot de bain, chaussures d'eau, bonnet de bain - et direction la douche. Décrassage au savon obligatoire avant l'entrée dans la piscine.

Le cours a lieu dans un bassin de faible profondeur, idéalement le vélo doit vous arriver au niveau du nombril lorsque vous êtes assis sur la selle. En parlant du vélo, celui-ci ne ressemble en rien à celui utilisé par les coureurs du Tour de France ni à la bicyclette en libre-service de votre ville. J'enfourche donc un appareil hybride équipé de deux guidons et d'un step intégré.

L'aquabiking, pas seulement pour muscler les jambes

La coach lance la musique - façon boîte de nuit - et c'est parti pour l'échauffement. On commence en douceur, "pédalage niveau 1" pour réveiller les muscles. On sollicite également les bras en effectuant des mouvements de brasse tout en continuant à pédaler - attention à la coordination ! -. On pédale en avant, puis en arrière, en continuant de travailler les bras.

L'échauffement terminé, les choses sérieuses commencent. Toujours sur une playlist électronique, la coach crie "niveau 2!". On enchaîne les positions sur le vélo : "en danseuse", c'est-à-dire debout en appuyant de tout son poids sur les pédales, ensuite assis devant la selle avec le corps immergé jusqu'aux épaules, puis retour en position "normale" assis sur la selle. On change de position tous les 2 minutes, puis toutes les minutes, puis par tranche de 30 secondes et 15 secondes.

À présent, place à la session "fesses en béton" : on se place derrière le vélo pour utiliser la petite plateforme située à l'arrière de l'appareil, qui fait office de step. Tout en tenant le guidon arrière, on monte pied droit, puis pied gauche sur le step comme si l'on grimpait des escaliers. Puis, on saute pieds joints sur le step en levant le bassin le plus haut possible.

On retourne ensuite sur la selle du vélo pour entamer la partie "intensive" du cours. On donne tout, pédalage niveau 3, c'est parti ! Pour ne pas tomber de fatigue au bout de 2 minutes, la coach alterne des séquences niveau 2 et niveau 3 par tranche de 15 secondes environ. Les cuisses brûlent (enfin). Mais c'est déjà l'heure de l'étirement...

Alors, efficace l'aquabiking ?

La résistance de l'eau et le massage qu'elle produit nous donnent l'impression d'avoir des cuisses fermes au sortir du bassin. Après plusieurs séances, il est indéniable que le massage de l'eau raffermisse les cuisses et agisse, par exemple, sur la peau d'orange. L'aquabiking a l'avantage de faire travailler les jambes, les fessiers, les abdos et les bras, ce qui en fait un sport assez complet tout en étant une activité très douce car pratiquée dans l'eau.

Cependant, je n'ai pas trouvé le côté "cardio" que je recherche quand je fais du sport. Je ne suis pas sortie de l'eau rouge écarlate et complètement vannée, à mon grand regret !

Consultez notre annuaire pour trouver une piscine qui propose des cours d'aquabiking.

        

Dossiers

Les avis et commentaires
sur j'ai testé pour vous... l'aquabiking

Annuaire des
piscines de France

Actualité

Galeries photos