Les solutions écologiques pour chauffer l’eau d’une piscine

Avoir une piscine n’est pas aussi cher que l’on pourrait croire et il est même possible de la chauffer à moindre coût et tout en respectant l’environnement. Découvrez quelles sont les solutions les plus économiques pour un chauffage écologique de piscine.

La géothermie

Il s’agit d’une solution très efficace mais aussi très contraignante à installer puisqu’elle demande de creuser dans le sol pour installer les capteurs ou éventuellement une pompe.
Les capteurs récupèrent la chaleur emmagasinée dans le sol et la pompe permet de faire remonter du sol une eau dont la température avoisine les 30 °C. Les capteurs se placent de façon horizontale ou verticale dans le sol. Il existe des capteurs en spirale qui prennent moins de place sous terre mais qui sont difficiles à installer.

Bon à savoir : l’eau remontée par la pompe est envoyée vers le filtre avant de passer dans le bassin

La pompe à chaleur

C’est une alternative plus simple que la géothermie même si un peu moins écologique (consommation d’électricité) et économique (assez chère à l’achat). La pompe à chaleur capte les calories présentes dans l’air, dans l’eau ou dans le sol et les restitue à l’eau de votre piscine. Elle utilise donc des énergies renouvelables et est donc très écologique. Elle consomme aussi peu d’électricité (3 à 5 fois moins qu’un chauffage traditionnel) et permet de multiplier par 4 ou par 5 les calories absorbées. Son seul inconvénient : son prix. Elle coûte entre 1500 et 3000 euros.

Bon à savoir : les pompes à chaleur qui fonctionnent à l’air ne sont pas intéressantes en hiver pour chauffer votre piscine car l’air extérieur est trop froid.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis piscine

Les capteurs solaires

C’est l’option la plus économique de toutes tout en restant assez performante. Le chauffage solaire peut se présenter sous forme d’un tapis souple ou de panneaux rigides. L’énergie solaire peut servir pour alimenter la pompe à chaleur par exemple ou pour chauffer l’eau du bassin directement. L’inconvénient des panneaux est qu’ils demandent beaucoup de place. En revanche, les tapis sont beaucoup moins encombrants. Autre inconvénient : le chauffage solaire est intéressant dans les régions ensoleillées car il faut 6h minimum de soleil pour chauffer l’eau de votre piscine.

La bâche à bulles

Elle est très économique et ne demande pas d’installation particulière mais son efficacité reste relative. Pendant la journée, elle permet d’amplifier les rayons du soleil et la nuit, elle conserve la chaleur. En fonction du modèle choisi, vous gagnez entre 2 et 5 °C supplémentaire. De plus, la bâche à bulles ralentit l’apparition des algues et des bactéries dans votre piscine et facilite donc l’entretien. Contrairement aux autres solutions proposées ci-dessus, la bâche à bulles a une durée de vie assez courte (2 à 3 ans) et demande d’investir dans un enrouleur pour pouvoir la stocker.

Bon à savoir : la bâche à bulles est une bonne solution pour réduire les déperditions de chaleur la nuit et diviser par 2 les besoins en chauffage.

L’échangeur thermique

Il s’agit d’un appareil qui permet de chauffer l’eau de votre piscine en utilisant le système de chauffage de la maison (chaudière ou pompe à chaleur). Son installation est simple et la montée en température est très rapide. Mais il est assez cher à l’achat (jusqu’à 4000 euros) et demande d’avoir une chaudière ou une pompe à chaleur à la maison.

Bon à savoir : pour utiliser un échangeur thermique, il est préférable de l’implanter près de la piscine et du local technique pour éviter au maximum les déperditions de chaleur.

        

Commentaires : Les solutions écologiques pour chauffer l’eau d’une piscine

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

Dossiers

Galeries photos