L’alarme de piscine immergée

Si vous souhaitez sécuriser votre bassin, penchez-vous sur l’alarme de piscine immergée. Cette alarme répandue et appréciée a fait ses preuves depuis plusieurs années : découvrez ses caractéristiques, son fonctionnement, ses avantages et ses défauts avant de vous en procurer.

Alarme de piscine immergée : ce que dispose la loi

C’est la loi du 3 janvier 2003 qui encadre l’utilisation d’alarmes pour sécuriser les bassins. Ainsi, cette loi dispose tout d’abord que tous les bassins enterrés ou semi-enterrés doivent obligatoirement disposer d’un système de sécurité répondant à des normes strictes, afin de prévenir le risque de noyades. Ainsi, tous les propriétaires disposant d’un tel bassin mais qui n’ont pas installé de système de sécurité encourent une amende de 45 000 € ainsi que des sanctions pénales.

Les alarmes font partie des dispositifs de sécurité autorisés par la loi, et notamment l’alarme immergée. Et pour être reconnue, l’alarme qui équipe la piscine doit répondre à certains critères : elle doit être fixe, elle doit pouvoir détecter la chute d’un enfant à partir de 6 kg, elle doit avoir une puissance sonore d’au moins 85 dB, elle doit disposer d’une réactivation automatique, elle ne doit pas pouvoir être mise en marche par un enfant, elle doit pouvoir vous informer d’une défaillance, elle doit utiliser les fréquences radios autorisées, et elle doit être réglée de telle sorte qu’il n’y ait pas de déclenchements intempestifs.

Les caractéristiques et le fonctionnement d’une alarme de piscine immergée

Comme son nom l’indique, l’alarme de piscine immergée possède une sonde qui doit être placée directement sous la surface de l’eau afin de pouvoir détecter les chutes et les mouvements. Elle est donc composée d’une sonde qui doit être immergée, d’une centrale disposant d’un clavier, ainsi que d’une télécommande ou d’une clé qui permettent de régler l’alarme et de la paramétrer. Notez que si votre piscine présente une surface supérieure à 50 m², il est recommandé d’installer une deuxième sonde afin de renforcer la sécurité des utilisateurs du bassin.

Une fois l’alarme immergée installée, la sonde est prête à détecter les chutes et réagit en cas de mouvements dans l’eau. Lorsqu’elle détecte de tels mouvements, un signal est émis, et cela déclenche la sirène de l’alarme qui vous avertit qu’une personne est tombée dans la piscine.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis piscine

Les avantages d’une alarme de piscine immergée

L’alarme de piscine immergée est l’un des systèmes de sécurité les plus plébiscités, car elle présente certains avantages :

  • Elle est facile à installer : cela requiert quelques minutes seulement ;
  • Le fonctionnement est également très simple car l’alarme fonctionne seule ;
  • Elle présente un prix attractif, si l’on compare avec d’autres systèmes de sécurité, puisqu’il faut compter en moyenne 300 € ;
  • Elle est discrète et ne dénature donc pas l’aspect esthétique de votre piscine.

Les inconvénients d’une alarme de piscine immergée

Bien qu’elle soit pratique et simple d’utilisation, l’alarme de piscine immergée présente également deux principaux défauts que vous devez prendre en compte :

  • Il s’agit d’une alarme sensible, et le moindre mouvement peut la déclencher, comme en cas de gros coup de vent par exemple, ou si un animal s’introduit dans l’eau, ce qui pourrait vous rendre moins attentif à la longue ;
  • Le temps de réaction de l’alarme de piscine immergée est relativement long puisqu’il est d’une dizaine de secondes après qu’une personne soit tombée dans l’eau, ce qui peut s’avérer trop long s’il s’agit d’un jeune enfant qui ne sait pas nager, sans compter qu’il vous faut le temps d’arriver jusqu’au bassin une fois que vous avez entendu la sirène de l’alarme.
        

Commentaires : L’alarme de piscine immergée

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

Dossiers

Galeries photos