L’hivernage d’une piscine au sel

Bien que l’entretien de la piscine au sel reste quasiment identique que cella au chlore, la mise en œuvre de l'hivernage est ici plus simple. Toutes nos informations pratiques à retrouver dans cet article.

L’hivernage d’une piscine au sel

L’hivernage d’une piscine au sel  © Fotolia

Comment fonctionne l’hivernage d’une piscine au sel ?

La piscine au sel fonctionne à l'aide d'un électrolyseur (relié à la terre), posé en sortie de filtre dans le local technique de votre installation.

1. Au passage de l’eau salée, le jeu de plaques de l'électrolyseur lance l’action d’électrolyse.
2. Cette dernière vient décomposer le sel en chlore (hypochlorite de sodium).
3. Une fois le cycle de filtration achevé, le chlore se retransforme en sel sous l’action des UV du filtre. C’est ce qu'on appelle "un cycle infini".

Pour que le mécanisme fonctionne convenablement, la teneur en sel doit être ici de 3 à 7 gr/l d’eau (en fonction du fournisseur).

Calculer le poids en sel à intégrer dans le bassin :

Teneur en sel X volume d’eau = nombre de kilo de sel

À noter : l’utilisation d’un électrolyseur est une solution écologique (absence de produits chimiques). Son coût est intéressant sur le long terme, à condition de bien respecter les conseils d'entretien de la piscine et du filtre.

L'hivernage d'une piscine au sel est différent de l'hivernage des autres types de piscines

L'hivernage d’une piscine au sel, en pratique

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis piscine

Choix du sel

Un sel mal adapté peut être à l'origine de tâches noires indélébiles sur le revêtement de votre piscine. En outre :

  • un sel standard entraînera l'usure précoce des électrodes de l'installation ;
  • un sel fort en calcium ou en magnésium entraînera l'érosion et la perte de surface des électrodes ;
  • un sel riche en métaux lourd amènera l’électrolyse à forcer son travail, entrainant une usure précoce du système.

Seul choix adapté : un sel spécial piscine (Normes Européennes) raffiné, avec une haute pureté chimique (99%) et de préférence présenté sous forme de pastilles.

Recommandations d'usage

  • Stoppez l’électrolyse en dessous de 15°C en laissant la filtration active (eau supérieure à 5°C). En dessous de ces 15°C, la réaction électrochimique provoquerait une érosion qui diminuerait la durée de vie de votre jeu de plaque.

  • Surveillez le tartre et la corrosion sur les plaques de l'installation.
  • Surveillez le taux de sel.
  • Contrôlez régulièrement le ph de l'eau (entre 7,2 et 7,4).

Plus d'infos : doit-on hiverner une piscine avec abri, et peut-on laisser une piscine autoportante dehors en hiver

        

Commentaires : L’hivernage d’une piscine au sel

  • Gianluigi 34 - 15/11/17

    Article nul, aucune info répondant au thème «hivernage piscine au sel».

  • pauline - 14/11/17

    Moi non plus, je n'ai rien lu que je ne sache déjà.
    Quand on a débranché le système, faut-il ou non enlever la sonde ? Faut-il mettre de l'antialgue ?
    Ça manque de précisions.

  • Martin - 12/11/17

    Article très léger. On n'apprends rien qu'on ne sache déjà sur le fonctionnement du stérilisateur, si ce n'est qu'il faut arrêter le système en dessous de 15 ou 16 degrés pour ne pas endommager les plaques de la cellule.
    Faut-il vidanger la cellule et retirer les électrodes ou simplement fermer les vannes de circulation d'eau ??
    Plus simple et plus coûteux, s'adresser à un vrai professionnel.
    Je ne vous dit pas merci...

  • Oscarlamateur - 07/11/17

    D'accord avec zajac. Beaucoup trop succinct. Je n'en sais pas plus après avoir lu cet article.

  • georges - 03/11/17

    Succin, mais peut être suffisant. Notamment si l'on possède une pompe à chaleur.

6 commentaires : L’hivernage d’une piscine au sel

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

Dossiers

Galeries photos