10 questions à se poser avant de construire sa piscine

Le chaleur fait son retour, et des envies de piscine dans votre jardin vous prennent ? Une série de questions se présente alors : vers qui se tourner ? Quel coût ? Quel entretien sur le long terme ? Guide-piscine fait le point.

Avant de construire votre piscine, il faut se poser certaines questions.

Avant de construire votre piscine, il faut se poser certaines questions.   © schulzfoto - Fotolia.com

Quel professionnel choisir ?

Avoir recours à un spécialiste pour construire votre piscine vous assurera un travail bien fait. Il est conseillé de réaliser des devis auprès de différentes sociétés de construction, afin de comparer les tarifs et d'avoir une idée plus précise du coût de votre projet.

N'hésitez pas à parler longuement de ce que vous souhaitez, les professionnels seront à votre écoute pour vous aiguiller et vous conseiller dans la réalisation de votre projet de piscine, en fonction de vos envies, de vos besoins, de votre budget, de votre terrain etc.

Mon terrain est-il adapté ?

Avant de construire sa piscine, il est nécessaire de réaliser une étude de terrain. Le relief et la nature du sol auront leur importance. Le spécialiste pourra vous conseiller sur l'emplacement du bassin afin d'éviter les points faibles du terrain et de diminuer les coûts.

Un certain budget va en effet être à prévoir selon les aménagements requis ou les contraintes techniques imposées. Par exemple, un sol sableux ou argileux, qu'il soit sec ou humide, entraîne un risque d'instabilité. Les fondations devront donc être renforcées et un système de drainage ou un puits de décompression devra être installé.

Si votre terrain est rocheux, les roches seront retirées. Si des nappes phréatiques s'y trouvent, soit le sol sera asséché, soit un système de drainage et/ou un puits de décompression seront mis en place. Si votre terrain est accidenté, il sera aplani.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis piscine

Quel type de piscine ?

Il existe différents types de piscines creusées. La plus courante est la piscine maçonnée. Plus longue à construire et plus coûteuse, elle offre une excellente résistance dans le temps. Elle peut être personnalisée à l'infini selon la forme et les dimensions souhaitées. Le béton sera aussi utilisé dans le cas d'un bassin à débordement.

Moins onéreuse, la piscine coque se pose plus facilement. Inconvénient : vous serez limité au moment de choisir sa forme et ses dimensions.

Vous pouvez également opter pour la piscine en acier inoxydable. Facile d'entretien, il est résistant et pérenne. Il a la particularité de donner une couleur argentée à l'eau. Flexible, il s'adapte à toutes les formes de piscines.

Vous pouvez enfin vous laisser tenter par une piscine dite naturelle ou biologique. Ce type de piscine utilise des végétaux aux propriétés filtrantes pour nettoyer naturellement l'eau. Bémol, cela nécessite un certain budget.

Quelles dimensions et quelle forme ?

Cela va bien évidemment dépendre de votre budget. Plus une piscine est grande, plus elle est chère à construire. Il y aura un volume d'eau plus important à filtrer et à chauffer. Le bassin demandera plus d'entretien. La taille de votre piscine dépendra aussi de celle de votre jardin. Si vous possédez un espace restreint et que vous souhaitez profiter d'une belle terrasse autour du bassin, la dimension de ce dernier peut être revue à la baisse.

Pour ce qui est de la profondeur, réfléchissez aux personnes qui s'y baigneront le plus souvent. S'il s'agit d'enfants, mieux vaut privilégier un fond plat et peu profond (autour de un mètre). S'il s'agit d'adultes ou d'adolescents, un côté plus profond permettra des faire des plongeons ou des explorations sous-marines.

Quant à la forme du bassin, il peut se décliner en rectangle, en rond, en ovale ou en haricot. La piscine rectangulaire reste la forme la plus classique, la plus idéale pour nager et la plus simple à entretenir. Si votre piscine ne sert qu'à la détente, un bassin rond conviendra parfaitement. Pour les nageurs, il existe des piscines en forme de couloir de nage.

La taille dépendra aussi des équipements que vous installerez. Plus le bassin sera grand, plus le prix de votre abri ou de votre volet automatique sera conséquent.

Quelles formalités administratives ?

La construction d'une piscine n'est pas soumise à autorisation si le bassin possède une superficie inférieure ou égale à 10 m². A savoir que la dispense ne s'applique pas si vous êtes situé sur un site sauvegardé ou classé.

Une déclaration de travaux pour votre piscine devra être effectuée au préalable pour les piscines dont la superficie est comprise entre 10 m² et 100 m². Les piscines agrémentées d'un abris dont la hauteur est inférieure à 1,80m sont aussi concernées par cette déclaration.

Le permis de construire devient obligatoire lorsque la surface de la piscine est supérieure à 100m². Sont également concernées les piscines recouvertes d'un abri dont la hauteur dépasse les 1,80m.

Par ailleurs vous serez susceptible de payer des impôts sur la taxe d'habitation. La mairie de votre commune fixe à partir de quelle profondeur de bassin vous êtes imposable (en général, 75 centimètres).

Quand commencer les démarches ?

Si vous espérez profiter de votre piscine tout l'été, il est impératif de commencer dès l'automne. Obtenir un permis de construire peut prendre de deux à trois mois. Comptez un mois pour réaliser des devis. Avantage, en automne et en hiver, les professionnels ne seront pas encore sur les chantiers estivaux. Ils seront donc beaucoup plus disponibles pour vous conseiller.

Évitez d'entamer une construction entre mai et septembre. Durant cette période, les demandes explosent et certaines se voient refusées. Il arrive que des spécialistes proposent des réductions pour un chantier hors-saison. Rappelez-vous par ailleurs que la construction sera plus ou moins rapide selon la matériau choisi. Attention, parfois, les travaux peuvent être retardés dans certaines régions soumises à la pluie ou au gel.

En moyenne, comptez jusqu’à huit mois entre le début de votre projet et la première utilisation. Il peut être utile d'établir un rétroplanning pour la construction de votre piscine

Quels aménagements dans et autour du bassin ?

De nombreux accessoires peuvent venir équiper votre piscine et la rendre plus luxueuse ou plus confortable. Dans le bassin, vous avez la possibilité d'installer des jets, des buses hydromassantes, une échelle, des éclairages, des escaliers etc. Vous pouvez aussi être équipé de la nage à contre-courant ou de vagues.

Autour de la piscine, vous devrez choisir vos margelles et vos dalles pour aménager une terrasse. Il est possible d'y installer une douche. Un local technique pourra être dressé pour abriter les équipements de filtration. S'il y a du vis-à-vis, vous pouvez avoir recours à des panneaux occultants ou prévoir de planter des arbustes.

Ces aménagements vous permettront ainsi de personnaliser votre piscine à l'infini.

Comment chauffer ma piscine ?

La température idéale de l'eau se situe à 10 degrés en-dessous de la température du corps, c'est-à-dire environ 27°C. Si vous avez la chance d'habiter dans une région chaude, votre piscine peut être chauffée naturellement par les rayons du soleil.

Lorsque vous réalisez votre étude de terrain, prenez en compte l'ensoleillement. Préférez un emplacement qui ne sera pas ombragé dès que le soleil commencera à redescendre en fin d'après-midi. Pour retenir la chaleur de l'eau, vous pouvez opter pour une bâche à bulles. Il est aussi possible de chauffer sa piscine avec des panneaux solaires.

Pour les régions plus fraîches ou moins ensoleillées, plusieurs moyens permettent de chauffer votre eau artificiellement : le chauffage électrique, la pompe à chaleur, l'échangeur thermique ou la chaudière.

Quel dispositif de sécurité ?

La loi exige qu'une piscine creusée soit équipée d'au moins un système de sécurité. Il peut s'agir d'une barrière de protection d'accès au bassin, d'un système d'alarme sonore ( soit une alarme d'immersion informant d'une chute dans l'eau, soit une alarme périmétrique informant de l'approche d'une personne près du bassin), d'une bâche sécurisée ou d'un abri de type véranda recouvrant intégralement le bassin.

En cas de non-respect de cette obligation, vous vous exposez à une amende pouvant aller jusqu'à 45 000 €.

Quel entretien ?

Posséder une piscine demande un entretien rigoureux. Plus le bassin sera régulièrement nettoyé, moins il vous en coûtera. La propreté de votre eau dépendra de votre système de filtration (il assure assure 80% de l’entretien de l’eau) et des produits utilisés (chlore, pH etc). Pensez à nettoyer votre système de filtration assidûment.

Lorsque vous n'utilisez pas votre piscine, recouvrez-la d'une bâche pour éviter que n'y tombent des feuilles ou des insectes. Si vous remarquez des dépôts, enlevez-les régulièrement à l'aide d'une épuisette. Lorsqu'il y a trop de débris au fond de l'eau, vous pouvez utiliser un aspirateur ou mettre en marche votre robot nettoyeur, afin de ne pas trop encombrer la filtration.

Le niveau d'eau sera à surveiller fréquemment. Un niveau trop bas risquera de désamorcer la pompe de votre piscine. Il sera de temps en temps nécessaire de nettoyez la ligne d'eau avec une éponge pour enlever les algues et le gras.

Après chaque hiver, renouvelez l'eau de la piscine d'un tiers de son volume.

Après vous être posé ces questions, vous pouvez réaliser des demandes de devis auprès de professionnels. Remplissez notre formulaire pour recevoir gratuitement trois devis personnalisés de professionnels près de chez vous.

        

Commentaires : 10 questions à se poser avant de construire sa piscine

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

Dossiers

Galeries photos