Construction d’une piscine à débordement

Si la piscine à débordement est très esthétique et s’intègre parfaitement à l’environnement, elle demande d’être minutieux et perfectionniste au moment d’effectuer les travaux d’installation. Quelles sont les grandes étapes pour construire une piscine à débordement ? De quel équipement spécifique a-t-elle besoin pour fonctionner ?

La piscine miroir est un type de piscine à débordement.

La piscine miroir est un type de piscine à débordement.  © Mikumi - Thinkstock

Etude du terrain

Avant toute chose, il convient d’étudier soigneusement le terrain de votre piscine à débordement pour savoir s’il est apte ou non à accueillir ce type de piscine. L’idéal est d’avoir un terrain en pente et calcaire. Un sol argileux est beaucoup trop instable et pourrait endommager la structure de votre piscine. Pour assurer vos arrières, il est conseillé de faire appel à un spécialiste pour étudier la faisabilité de votre projet piscine sur votre terrain. En parallèle, demandez les autorisations nécessaires auprès de votre mairie pour déclarer les travaux et/ou demander un permis de construire. Une fois que votre projet est validé, vous pouvez lancer le chantier.

Terrassement et fondations

Dans la construction d’une piscine à débordement, la première étape est de procéder au terrassement puisqu’il s’agit d’une piscine enterrée. Encore une fois, il est préférable de passer par un professionnel pour préparer au mieux le terrain, couler la dalle de béton et consolider les parois.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis piscine

La construction des bassins

La piscine à débordement présente la spécificité d’avoir deux bassins : le bassin de baignade et le bac tampon qui récolte l’eau de surface (ou eau superficielle). Le bassin de baignade ressemble à tout autre bassin de baignade à la différence qu’il n’a pas de margelle et que l’eau déborde pour atterrir ensuite dans le bac tampon. Il faut être vigilant au moment de construire le bassin de baignade de façon à avoir un débordement régulier et constant. L’arase de débordement doit être parfaitement horizontale avec une lame de 2 à 3 mm d’épaisseur. Le bac tampon, quant à lui, doit être parfaitement dimensionné. Ses dimensions dépendent de la fréquentation moyenne du bassin, du volume des canalisations et des goulottes et du débit du filtre. En règle générale, le bac tampon représente entre 5 et 10 % de la surface de la piscine. Veillez à ce qu’il soit accessible facilement pour pouvoir le nettoyer régulièrement. Encore une fois, passez par un professionnel car une erreur d’un millimètre peut avoir des conséquences désastreuses sur le débordement de votre piscine.

Equipement spécial pour installer une piscine à débordement

Si le bassin de baignade d’une piscine à débordement ressemble beaucoup à une piscine classique, il faut pourtant le doter d’équipements plus spécifiques :

  • La sonde de niveau : elle sert à tester le niveau et à contrôler le volume d’eau présent dans le bassin de baignade et prévient l’électrovanne en cas de trop plein ou lorsque le niveau d’eau est trop bas.
  • L’électrovanne : elle active ou arrête la pompe de filtration ainsi que le remplissage du bac tampon. S’il y a trop d’eau, elle fait passer la pompe de filtration en marche forcée pour augmenter le débit de filtration. S’il n’y a pas assez d’eau, elle arrête la pompe de filtration pour éviter que le système ne tourne à vide.
  • La pompe de débordement : elle n’a pas pour but de filtrer l’eau mais d’assurer un débit constant et régulier pour que le débordement soit continu et que l’eau soit filtrée correctement. Elle accompagne la pompe de filtration mais ne la remplace pas.

Comme vous l’aurez compris, l’installation d’une piscine à débordement est très particulière et demande l’intervention d’un expert pour que la maçonnerie soit parfaite et que le débordement se fasse correctement.

        

Commentaires : Construction d’une piscine à débordement

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

Dossiers

Galeries photos