Le terrassement de votre piscine : préparez votre terrain

Mis à jour le 20 juin 2017

Si vous construisez une piscine enterrée, le terrassement est la première grande étape de la construction. Le terrassement d’une piscine est important car il permet de neutraliser les défauts éventuels du sol, d’empêcher les mouvements de terrain et de prendre les dispositions nécessaires en cas de présence de nappe phréatique. Un terrassement bien fait vous garantit la solidité et la pérennité de votre piscine. Découvrez avec Guide-Piscine en quoi consiste le terrassement d’une piscine, quelles sont les étapes principales pour le réaliser, comment prendre les mesures, les cotes et prévoir la profondeur à creuser, à quoi sert un puits de décompression et s’il est obligatoire d’en prévoir un. Découvrez enfin quelles sont les précautions à prendre.

Le terrassement de la piscine : qu’est-ce que c’est ?

Que cela soit pour la construction d'une piscine en béton, pour installer une coque de piscine ou une piscine en bois semi-enterrée, le terrain doit être préalablement creusé. Le terrassement de la piscine est une étape cruciale dans sa construction.

Le terrassement consiste à creuser un trou à l’emplacement de la piscine, et des tranchées pour les branchements et tuyaux à raccorder au local technique. Il s’agit aussi de prévoir un système de drainage des eaux de pluie.

Pour le terrassement de votre terrain, il est recommandé de faire appel à un constructeur de piscine car il a les machines requises et peut vous faire gagner beaucoup de temps.

Etapes de terrassement piscine

Etape

Déroulement

Prise de mesures

Elle consiste à placer des piquets, à tendre des cordeaux et à mesurer les diagonales pour déterminer les angles et le bon équerrage.

Pour des mesures parfaites, vérifiez-les plusieurs fois. Les deux côtés d'une piscine rectangle doivent être de même longueur de façon à avoir des angles impeccables. 

Délimitation terrain Prévoyez une marge d'environ un mètre autour du bassin pour faire des tranchées et pour laisser passer les canalisations, afin de laisser la place suffisante pour que les ouvriers puissent travailler. 
Traçage du sol

Faites une copie de la forme de la piscine avec une bâche ou du tissu et reportez-la sur le sol. Une fois que vous avez choisi l'emplacement définitifi, faites le traçage du sol avec une bombre de peinture. 

Il est aussi possible de tracer le sol eb utilisant du fil, des piquets et de la peinture. 

Définition du point 0

C'est le repère de niveau de piscine sous la margelle. Il est utile pour contrôler le niveau des parois pendant toute la durée du chhantier. 

Pour le défnir, vous devez utiliser une lunette de géomètre ou un niveau à eau. 

Excavation

Après la prise de mesures et la délimitation du terrain, il faut creuser avec uen pelleteuse. A vous de voir si vous vous chargez de cette étape ou si vous la confiez à un professionnel.

La location d'engins pour creuser est souvent presque aussi chère que de faire appel à un terrassier piscine.  

Evacuation de la terre

C'est l'étape la plus chère du terrassement, même si la plupart des piscinistes l'incluent dans le devis initial. 

Demandez à la mairie ou à la déchèterie quelle est la réglementation en vigueur concernant l'évacuation de la terre sur un chantier. 

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis piscine

Terrain piscine : la prise de cotes ou de mesures

Lorsque vous allez délimiter l’emplacement de la piscine, prévoyez une surface de terrassement plus large que la taille réelle du bassin de façon à creuser des tranchées piscine. Ces tranchées permettent d’intégrer les skimmers, les buses de refoulement, les canalisations et le système de drainage plus facilement. Prévoyez 50 cm de plus (au minimum) pour les piscines en béton, à panneaux ou en bois. Pour les piscines à coque, prévoyez jusqu’à 30 cm maximum. Si votre terrain est inondable, argileux ou instable, prévoyez alors jusqu’à un mètre supplémentaire.

La profondeur

De la même façon que pour la largeur du terrassement, il faut prévoir une profondeur plus importante pour consolider sous le bassin sans dépasser le Point Zéro après la construction du bassin. Il est recommandé de creuser entre 5 et 15 cm supplémentaires pour réaliser les fondations de votre piscine. Ces centimètres en plus vont permettre d’accueillir un lit de graviers et un drainage de fond.

Si jamais vous creusez trop profond, ne vous inquiétez pas, il est possible de rattraper le niveau souhaité en ajoutant des graviers. Si vous rajoutez de la terre, votre piscine risque de s’affaisser avec le temps. Vous pouvez aussi ajouter une toile géotextile sous et sur les graviers avant de poser le revêtement de votre piscine.

Travaux piscine : le puits de décompression

Appelé aussi puits d’assèchement, puisard ou drain vertical, le puits de décompression est composé d’un tuyau (ou tube de béton) et s’installe à la verticale sur le côté le plus profond de la piscine. Il doit être équipé d’un couvercle pour éviter les accidents et avoir un diamètre assez important pour pouvoir y installer une pompe de surface.

Le but du puits de décompression est d’assécher le terrain autour et sous la piscine. Sans lui, la structure de votre piscine pourrait s’affaisser, se fissurer ou se fracturer.

Le puits de décompression présente l’avantage :

  • d’évaluer l’humidité du sol lorsque vous voulez vidanger votre bassin. Sachez qu’il ne faut jamais vidanger une piscine quand les sols et sous-sols autour sont humides
  • de récupérer les eaux d’infiltration ou celles qui remontent du sous-sol. Celles-ci sont redirigées vers un réseau d’évacuation des eaux usées

Sachez que le puits de décompression est obligatoire en plus du système de drainage si vous avez une nappe phréatique dans votre terrain. Préférez un puits en plastique mou car ce type de matériau résiste mieux dans le temps que les matériaux rigides. Sur le tube en plastique, pensez à faire des marques tous les 5 ou 10 cm avec de la peinture pour avoir un repère et contrôler ainsi la montée des eaux.

Terrassement de la piscine : les précautions à prendre

La composition de votre terrain peut entraîner des complications pour les travaux de terrassement. En fonction de votre région, les sols sont plus ou moins rocheux, calcaires, etc. En présence de roche dans votre terrain, un brise-roche sera nécessaire. Le terrassement sera donc plus coûteux et plus long.

Par ailleurs, la pluie peut causer des glissements de terrain. Regardez la météo et prenez vos dispositions avant le terrassement de votre piscine.

Surtout rappelez-vous que la difficulté du terrassement de votre piscine dépendra avant tout de la nature de votre sol et de l'accessibilité de votre terrain.

Deux conseils ici :

  • Privilégier un puits en blocs durs ou en plastique mou. Il résiste mieux dans le temps que les plastiques rigides
  • Installer des marques tous les 5 ou 10cm pour avoir une idée de la hauteur de l’eau : des traits de peinture feront l’affaire. En cas de montée des eaux, vous serez content d’avoir un point de repère

Ne pas oublier les tranchées éventuelles pour les réseaux hydraulique et électrique.

On ne s’improvise pas terrassier. Lorsque l’on n’a ni les outils, ni les connaissances, il est préférable de faire appel à un pisciniste terrassement.

Le coût et le temps de réalisation sont variables selon le type de piscine, de terrain, les facilités d’accès à l’emplacement et la disponibilité des différents opérateurs. Seules les intempéries peuvent vraiment perturber ce type de travaux.

Pour aller plus loin, découvrez également le prix du terrassement d'une piscine

        

Tout sur Terrassement piscine

Commentaires : Le terrassement de votre piscine : préparez votre terrain

  • Zridet - 14/02/17

    Piscine 12×5 avec débordement tout compris clé en main.

1 commentaires : Le terrassement de votre piscine : préparez votre terrain

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

Dossiers

Galeries photos