Le marché de la piscine 2016

2016 a été un excellent cru pour le marché de la piscine ! La filière réalise sa meilleure performance depuis 10 ans. Cette vigueur s’explique non seulement par une météo clémente et des conditions d’investissement favorables, mais aussi grâce au dynamisme des professionnels. Leur engagement en termes de qualité et d’innovation leur permet de proposer des piscines toujours mieux équipées, plus respectueuses de l’environnement et qui répondent parfaitement à l’évolution des demandes de la clientèle.

Toutes les statistiques sur le marché de la piscine en 2016

Toutes les statistiques sur le marché de la piscine en 2016  DR

Le marché de la piscine 2016 en chiffres

Les chiffres de 2016 confirment la bonne tenue du marché de la piscine qui avait amorcé une belle embellie depuis l’année précédente. Selon la Fédération des professionnels de la piscine et du spa (FPP), d’octobre 2015 à septembre 2016, le chiffre d’affaires de la filière marque une augmentation de 18.5 %. Avec 1.8 milliard d’euros, il se rapproche ainsi du record de 2007 qui avait atteint les 2 milliards d’euros.

En fait depuis l’été 2015, le nombre de commandes de piscines est en quasi constante augmentation.

D’octobre 2015 à septembre 2016, le nombre de piscines signées progresse de 20.5 % et le nombre de piscines livrées augmente quant à lui de 21 %. Il faut néanmoins noter un certain tassement durant l’été avec une moindre progression que l’année précédente. Le nombre de devis a également reculé globalement de 7.5 % (-14 % en juin 2016, -20 % en juillet 2016 mais une belle remontée en août avec +23 % pour redescendre à -13 % en septembre 2016). Néanmoins, selon la FPP, les premiers mois de 2017 s’annoncent favorables.

Les évolutions du marché de la piscine : nouvelles tendances

En 15 ans, le parc français des piscines privées a été multiplié par 2.5. Actuellement selon la FPP, la France compte environ 1 919 844 piscines privées. La diversité de l’offre et le large éventail des tarifs font que chacun peut trouver la piscine convenant à ses envies, à son budget et à la taille de son terrain.

Les types de piscines les plus populaires et les nouvelles tendances d'installation de piscines…

La piscine enterrée est la plus demandée. Elle représente actuellement 60 % du parc français.

Mais enterrée ou hors-sol la tendance va vers des piscines plus petites et moins profondes mais de plus en plus équipées et ludiques. Depuis les années 1990, la surface des bassins est passée en moyenne de 72 m² (12 m X 6 m) à 32 m² (8 m X 4 m). Pour la FPP, cette tendance devrait s’accentuer.

• La mini piscine. Une petite piscine s’intègre partout, même sur un terrain exigu en ville. Elle est plus rapide à installer, plus économique à l’usage et plus facile d’entretien. De plus un mini bassin de moins de 10 m² ne demande aucune autorisation administrative pour être installé.
La longueur n’est plus sollicitée que pour le couloir de nage. Racé et élégant, il connait un succès certain depuis quelques années.

• La piscine sur-mesure. De la plus grande à la plus petite, la piscine se doit de refléter la personnalité de ses utilisateurs. La personnalisation concerne aussi bien la conception du bassin lui-même que ses équipements ou son environnement. La piscine est devenue une « pièce » à part entière de la maison. De nombreuses options permettent de l’adapter aux besoins ou aux contraintes de chaque projet : fond ou deck mobile pour escamoter le bassin et libérer l’espace, paroi transparente pour un terrain en pente, plage immergée plutôt que le traditionnel escalier, revêtement imprimé et de couleur ou structuré, etc.

• L’indispensable, la nage à contre-courant. Une petite piscine se doit d’offrir un maximum de confort pour ses utilisateurs. Ainsi la nage à contre-courant (NCC) devient un accessoire quasi obligatoire. Elle permet aux sportifs de s’entrainer même dans une mini piscine. En créant remous et vagues dans le bassin, elle est source de jeux pour toute la famille. Elle devient relaxante en offrant des hydromassages. Techniquement, elle permet également de faciliter le nettoyage du bassin.

• La piscine sans contrainte. Le robot pour le nettoyage et l’automatisation des traitements autorisent le plaisir de la baignade sans (ou presque sans) les corvées de l’entretien du bassin. Les robots les plus performants sont indépendants du système de filtration de la piscine et travaillent en toute autonomie. L’automatisation des traitements peut porter sur la gestion de la désinfection de l’eau, la régulation du pH, le contrôle du niveau d’eau, etc. Ces procédures permettent d’obtenir une meilleure qualité de l’eau et de réaliser des économies sur les produits.

La piscine et l’environnement : les dernières évolutions

Aujourd’hui la piscine doit être respectueuse de l’environnement. Le but affiché est d’arriver à une piscine basse consommation.

• Une piscine plus économe en eau. Les bassins sont plus petits : entre 1980 et 2015, le volume d’eau a été divisé par 3. Les dispositifs évitant l’évaporation sont de plus en plus souvent installés (couvertures à bulles ou à barres, volets automatiques, abris). Ils permettent également des économies de chauffage tout en assurant la sécurité du bassin.

• Une piscine plus économe en énergie. Et cela ne s’explique pas seulement par la diminution de la taille des bassins.
En privilégiant la durée du temps de filtration sur la puissance, la consommation électrique des systèmes de filtration est divisée par 4 depuis 1980. L’amélioration de la préfiltration et l’automatisation vont la rendre encore plus performante.
Le développement des pompes à chaleur (PAC) divise par 9 la consommation électrique du chauffage depuis 1980. L’amélioration de leur rendement à venir laisse envisager d’autres économies.
La généralisation des ampoules LED permet une mise en lumière performante mais peu énergivore.

• Une piscine plus écologique. Les traitements sont beaucoup plus respectueux de l’environnement. Il existe d’autres alternatives à l’ajout de chlore comme les systèmes à électrolyse, les traitements aux UV, à l’ozone, à l’oxygène actif, etc. Et tout est fait pour n’avoir à apporter que la juste dose quand il le faut : tablettes multifonctions prédosées, automatisation par pompe doseuse.

Le développement de la domotique avec une automatisation accrue et un pilotage à distance permettra d’optimiser la gestion de la piscine connectée tant au niveau du chauffage que des traitements.

Le marché du spa : progression

Depuis une dizaine d’années, le marché du spa est en constante progression. Au-delà de l’effet de mode, le spa répond au besoin d’une clientèle soucieuse de bien-être et de bien vivre. Le spa est un équipement synonyme de détente, d’anti-stress et de remise en forme. C’est la possibilité d’un moment de plaisir à partager en famille ou entre amis, disponible quelle que soit la saison et à tout moment lorsqu’il est installé chez un particulier.

• Le spa se démocratise. La diversité des offres, du spa de nage au spa gonflable, a permis une vraie démocratisation de cet équipement. Il avait séduit les séniors soucieux de leur santé, aujourd’hui il intéresse les 30-50 ans pour sa convivialité.
La demande est également importante dans le domaine du tourisme. Là aussi le spa se démocratise dans les hôtels 3 étoiles, les campings, les résidences de tourisme, les gîtes et les chambres d’hôtes. Dotés ou non d’une piscine, ces établissements complètent leur offre de service par un spa à usage collectif.

• Spa, vers encore plus de qualité. Outre la fiabilité, la qualité des massages et l’accessoirisation, les futurs acheteurs de spa se montrent attentifs aux coûts d’utilisation et à la maintenance nécessaire à son utilisation. Dans ce domaine d’importants progrès ont déjà été fait notamment avec une isolation renforcée des coques et une automatisation des traitements.

• Spa, des innovations pour séduire. Les innovations esthétiques ne sont pas en reste et elles autorisent une complète intégration du spa à son environnement, en intérieur comme en extérieur : spa carré, rectangle ou d’angle, paroi vitrée, large palette de couleurs, personnalisable ou revêtement prêt à carreler.
L’ajout d’accessoires complémentaires (chromothérapie, musicothérapie, aromathérapie, etc) permet de répondre à toutes les envies.

En constante évolution, le spa a tout les atouts pour séduire. Moins contraignant que la piscine, plus facile à installer en intérieur, il plait à tous les âges. Les deux se rejoignent d’ailleurs parfois lorsque la piscine propose des buses de massage et que le spa devient spa de nage…

 

        

Commentaires : Le marché de la piscine 2016

Contacter

le service commercial

03 89 33 56 30

info@guide-piscine.fr

Abonnez vous à la newsletter Pro :

Les dernières demandes de devis :

    L’annuaire des 5 000 piscinistes

    Recherchez / S’inscrire /
    Modifier sa fiche

    carte de france

    Le guide des 800 marques

    Trouvez votre fournisseur

    Recherchez / S’inscrire / modifier sa fiche