Les assurances pour piscinistes

Si certaines assurances sont obligatoires pour les piscinistes comme l’assurance décennale et la responsabilité civile professionnelle, il est toujours bon d’être préventif et de savoir assurer ses arrières en cas de problème. Guide-Piscine.fr vous propose un petit tour d’horizon des différentes assurances auxquelles vous pouvez souscrire.

Les piscinistes doivent-ils souscrire à des assurances ? Si oui, lesquelles ?

Les piscinistes doivent-ils souscrire à des assurances ? Si oui, lesquelles ?  DR

La responsabilité civile

La responsabilité civile est un contrat obligatoire : elle a pour objectif de couvrir les dommages causés à autrui dans le cadre de l’exercice de son activité, qu’il soit corporel ou immatériel, par l’un des salariés de l’entreprise.
L’assurance de la responsabilité civile produits ou après travaux, couvre pour sa part les dommages causés après livraison par les produits fabriqués ou, après réception, par les prestations effectuées par l’entreprise.
La responsabilité civile automobile permet, quant à elle, de couvrir les dommages causés à autrui dans le cadre de la conduire d’un véhicule assuré de l’entreprise.

L’assurance multirisques professionnelle

Qu’ils soient au sein d’une petite ou d’une grande entreprise, les piscinistes ne sont pas à l’abri de nombreux désagréments et sinistres : bâtiment, mobilier, stock, matériels, dégradations causées à une habitation, préjudices subis par un tiers ou encore dommages au véhicule professionnel.
La souscription à une assurance multirisque permet de couvrir tous ces différents éléments auxquels le pisciniste peut être confronté. Elle comporte généralement plusieurs garanties de type : dégât des eaux, vols, actes de vandalisme, catastrophes naturelles… En cas de problème et selon les assurances, l’entreprise pourra être remboursée ou aidée grâce à une prise en charge des frais supplémentaires octroyés à cause d’un sinistre (installation provisoire, location de matériel de remplacement par exemple).

L’assurance décennale

Le pisciniste doit obligatoirement souscrire à une assurance décennale. En effet, en vertu de l’article L-241 du Code des Assurances, le pisciniste peut être tenu responsable et doit donc assumer réparations d’éventuels vices cachés sur ses constructions de piscine pendant 10 années à partir de l’achèvement des travaux.
Cette assurance décennale s’applique en cas de dommages compromettant la solidité de la piscine, de défauts d’étanchéité ou quelconque défaut de construction empêchant la baignade.
L’assurance décennale prend en compte plusieurs types de constructions :

  • Les piscines coques,
  • Les piscines avec membrane et liner,
  • Les piscines de 100m² maximum de surface et de 2,5m maximum de profondeur,
  • Le dallage de béton en pourtour,
  • L’assise de piscine en sous-œuvre
  • La fosse creusée

Avant de choisir son assurance, il est important de faire un état des lieux de l’entreprise et des risques auxquels elle est exposée afin de souscrire aux assurances les plus appropriées à chacun. N’hésitez pas à rencontrer votre assureur ou courtier une fois par an afin de faire le point sur vos assurances en cours et d’analyser les éventuelles évolutions possibles pour l’entreprise.

        

Commentaires : Les assurances pour piscinistes

Contacter

le service commercial

03 89 33 56 30

info@guide-piscine.fr

Abonnez vous à la newsletter Pro :

Les dernières demandes de devis :

    L’annuaire des 5 000 piscinistes

    Recherchez / S’inscrire /
    Modifier sa fiche

    carte de france

    Le guide des 800 marques

    Trouvez votre fournisseur

    Recherchez / S’inscrire / modifier sa fiche