Guide de la franchise piscinistes

La franchise est un modèle économique incontournable, particulièrement en France : c’est le 1er marché européen avec plus de 1 900 réseaux, 508 points de vente et un chiffre d’affaires global de 55 milliards d’euros. 

Comment se lancer dans une franchise lorsque l’on est piscinier ?

Comment se lancer dans une franchise lorsque l’on est piscinier ?  DR

Comment se lancer dans une franchise lorsque l’on est pisciniste ? Suivez le guide.

Généralités 

Définitions générales de la franchise

« La franchise est un mode de collaboration entre deux entreprises indépendantes juridiquement et financièrement (le franchisé et le franchiseur). C’est une méthode qui permet à un indépendant d’entreprendre plus rapidement en optimisant ses chances de succès et à un franchiseur d’asseoir son développement commercial sur un réseau de chefs d’entreprise impliqués sur leur marché local. »

Le franchiseur est un entrepreneur indépendant / personne physique ou morale qui offre un ensemble de produits, services et/ou technologies et a élaboré un concept avec succès.

Le franchisé est un entrepreneur indépendant / personne physique ou morale qui a été choisie par le franchiseur. Il collabore à la réussite du réseau de franchise et rétribue le franchiseur pour les services apportés, tant au niveau de la formation que de la notoriété et du savoir-faire obtenu grâce à celui-ci.

Le réseau de franchise est l’ensemble constitué par le franchiseur et tous ses franchisés. Ils sont tous porteurs d’une même identité, d’une image de marque qui est une source de garantie de qualité des produits et services offerts pour le consommateur.

Les avantages & inconvénients d’une franchise

Côté franchisé
Les avantages

  • Le franchisé bénéficie de la notoriété du franchiseur ;
  • Mais aussi de son savoir-faire : méthodes commerciales, techniques, logistiques et de gestion ;
  • Un accompagnement est fait : formation initiale, formation continue, assistance technique…
  • Le franchisé conserve la propriété de son entreprise et est toujours juridiquement indépendant

Les inconvénients

  • Le franchisé doit respecter un certain nombre de règles, notamment au niveau de la stratégie commerciale, du savoir-faire et des normes établies par son franchiseur
  • Il doit souvent s’approvisionner auprès du franchiseur ou de fournisseurs déterminés
  • Il doit rétribuer le franchiseur sous forme de droit d’entrée, ou de royalties

Intégrer une franchise : les différentes étapes

Le contrat de franchise : explications

L’établissement d’un contrat entre le franchiseur et le franchisé est la première étape obligatoire, afin que les rapports entre les deux partis soient définis le plus précisément possible.

Ce contrat doit avant tout respecter la loi Doubin. Etablie en décembre 1989, cette loi fait référence dans le domaine. Elle impose la remise d’un document appelé DIP : Document d’Information Précontractuel au franchisé : c’est un document complet détaillant toutes les bonnes choses à savoir sur la franchise, à savoir sa santé financière, les perspectives de développement, le nombre d’unités actives. Ce DIP doit être remis au moins 20 jours avant la signature officielle du contrat, afin que le franchisé puisse faire son choix en bonne et due forme.

Le franchisé doit également vérifier que le contrat qui va le lier à son franchiseur comporte la mention d’accès à l’ensemble du savoir-faire nécessaire à leur bonne collaboration (connaissances techniques, connaissances de la marque, formation initiale et assistance technique notamment). Il ne faut pas oublier de s’assurer que les services rendus en échange des royalties sont bien notés dans le contrat.

Pour s’assurer de la bonne cohérence du contrat et de sa conformité au droit, le franchisé est fortement invité à demander l’assistance d’un expert (avocat ou consultant).

Comment sélectionner son réseau ?

Même si internet reste un moyen aujourd’hui évident, pratique et rapide pour trouver des informations sur les réseaux, le meilleur moyen de s’assurer que la collaboration est faisable et intéressante pour tous est d’aller à la rencontre des franchiseurs. L’échange et le dialogue est primordial afin de s’assurer que les deux partis sont sur la même longueur d’ondes.

Se poser les bonnes questions avant de se lancer en franchise

Avant de se lancer et d’intégrer une franchise, il est primordial de se poser les bonnes questions : renseignez-vous notamment sur l’historique de l’enseigne, sa rentabilité et mettez les chiffres qu’il vous donne en relation avec l’âge de l’enseigne et le nombre de points de vente afin de relativiser et comprendre correctement ces chiffres.

Demandez également s’il y a un point de vente « pilote » : l’endroit cible où le concept de l’enseigne est testé et mis en avant ; et interrogez-le sur les résultats obtenus.

Interrogez-vous sur le modèle économique de l’enseigne que vous souhaitez rejoindre : chiffre d’affaires moyen, marges, charges d’exploitation, masse salariale…

Enfin, n’oubliez pas de poser la question des points de vente : combien sont sortis du réseau et quels en sont les motifs ?

Quels types de réseaux pour les piscinistes ? 

Depuis de nombreuses années, le marché de la piscine s’est démocratisé et connaît aujourd’hui un essor croissant, notamment grâce au développement de nombreuses franchises : elles opèrent sur un certain secteur géographique, voire au national ou même à l’international Aujourd’hui, il y a plus de 40 marques et piscinistes qui fonctionnent selon ce mode opératoire, et ça marche : c’est un marché de plus de 2 milliards d’euros annuels.

Intégrer un réseau comprend de nombreux avantages pour les piscinistes : profiter de la notoriété d’une marque déjà établie, profiter de la popularité des campagnes de communication et publicités engendrées….

Il existe de nombreuses personnes pouvant potentiellement être intéressées par la franchise : commerciaux, managers, personnes dotées d’un petit commerce de niche – tels que les produits d’entretien de piscine – souhaitant se développer.

Dans le secteur de la piscine, les droits d’entrée pour devenir franchisé varient de 30 à 50 000 euros environ. En échange d’un pourcentage de son chiffre d’affaires annuel, ou d’une redevance mensuelle, le franchisé bénéficie comme dans tous les autres domaines du savoir-faire, des méthodes de travail, de l’enseigne et des formations de la franchise.

Les différents types de contrats

  • La concession

Ce type de contrat permet à un commerçant de vendre en exclusivité un produit d’un fournisseur dans une zone déterminée. Le commerçant s’engage à vendre ce produit sous la marque du fournisseur pendant une période donnée, en exclusivité.
En quoi la concession diffère-t-elle de la franchise ? Ici, le fournisseur ne met pas forcément à la disposition du commercial son savoir-faire.

  • La licence de marque

Ce type de contrat permet à un licencié d’utiliser la marque d’un titulaire, en échange d’une redevance à ce dernier, la « royalty ». Cette utilisation peut s’effectuer de manière exclusive ou non. Le licencié doit respecter un certain nombre de critères donnés au niveau de la publicité, prix des produits et promotion des ventes notamment.
En quoi la licence de marque diffère-t-elle de la franchise ? Le licencié ne reçoit aucun savoir-faire de la part du titulaire.

  • Le partenariat

Ce type de contrat permet la collaboration entre deux professionnels afin qu’ils partagent leurs enseignes et l’assistance technique. Ce partenariat est bien souvent basé sur un échange d’expériences.
En quoi le partenariat diffère-t-il de la franchise ? Ici, les deux partenaires se choisissent ; lors de la franchise, le franchisé choisit le réseau qu’il souhaite intégrer en tant qu’entité générale, il n’a pas le pouvoir de rompre son contrat si la personne physique dirigeante change.

  • Le groupement d’intérêt économique (G.I.E)

Ce type de contrat est en réalité un regroupement d’entreprises qui souhaitent développer leur activité économique ensemble en joignant leurs moyens.

Les réseaux de piscinistes 

Quels réseaux de piscinistes sont présents sur le marché ? Découvrez la liste complète ci-dessous et cliquez sur les enseignes pour obtenir une fiche d'informations détaillée.

Chiffres et définitions de l’article issus de la Fédération Française de la Franchise – FFF.

 

        

Tout sur Guide franchise

Commentaires : Guide de la franchise piscinistes

Contacter

le service commercial

03 89 33 56 30

info@guide-piscine.fr

Abonnez vous à la newsletter Pro :

Les dernières demandes de devis :

    L’annuaire des 5 000 piscinistes

    Recherchez / S’inscrire /
    Modifier sa fiche

    carte de france

    Le guide des 800 marques

    Trouvez votre fournisseur

    Recherchez / S’inscrire / modifier sa fiche