Retour à l'actualité du marché : Piscines, Spas et Bains


Publié le 8 mars 2022 par Julie de Guide-Piscine

La féminisation des métiers du BTP

En 2020, selon l’Observatoire des Métiers du BTP, seules 12,3% des salariés du secteur sont des femmes. Ce n’est pas une surprise, les métiers de la construction sont, encore aujourd’hui, très largement masculins, et les stéréotypes restent tenaces.
En cette Journée Internationale des Droits des Femmes, Guide-Piscine fait le point sur la féminisation des métiers du BTP.

Les femmes dans les métiers du BTP  DR
Les femmes dans les métiers du BTP  

Les femmes dans le BTP : quelques chiffres

En 2020, sur les 1 342 556 salariés que comptent le secteur du BTP, 162 930 (soit 12,3%) sont des femmes. On note cependant, depuis quelques années, une évolution des mentalités et une féminisation de ces métiers, qui évoluent petit à petit vers plus de mixité.

La Fédération Française du Bâtiment précise que ce chiffre est en augmentation, mais timidement : en 2000, les femmes représentaient seulement 8,6% de la totalité des salariés du secteur du bâtiment.
Parmi elles, près de la moitié (45,3%) occupent des postes d’employées et de techniciennes, 20,3% occupent un poste de cadre, et seulement 1,6% sont des ouvrières.
La représentation féminine est cependant plus importante dans l’entrepreneuriat : aujourd’hui, plus d’une entreprise sur 2 est dirigée ou co-dirigée par une femme.

Pour de nombreux professionnels cependant, les entreprises du BTP ont tout à gagner à augmenter les effectifs féminins. En effet, les femmes sont généralement plus patientes et ont une approche différente, qui permettent souvent de gagner en efficacité !

(Chiffres : Observatoire des Métiers du BTP, FFB).

Part des postes occupés par des femmes dans les métiers du BTP en 2020.  DR
Part des postes occupés par des femmes dans les métiers du BTP en 2020.  

Pourquoi ne retrouve-t-on que peu de femmes sur les chantiers ?

Ces chiffres très faibles peuvent s’expliquer par diverses raisons. Le premier argument avancé est la pénibilité de certains métiers, qui ont la réputation d’être très physiques.
Cet argument ne peut cependant pas expliquer en totalité la rareté des femmes à ces postes. Les engins sont aujourd’hui de plus en plus maniables, et la contrainte de la force physique est souvent contournée grâce à la mécanisation grandissante de ces métiers, avec des engins de levage, ou encore avec des conditionnements plus légers pour les matériaux.

Cependant, le matériel reste un frein très important : selon l’ANACT (Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail), si le nombre d’accidents de travail a diminué entre 2001 et 2016, on a constaté une hausse de plus de 30% des accidents pour les femmes. En cause notamment, des vêtements et équipements dits « mixtes », mais surtout pensés pour des morphologies masculines. Peu adapté à une utilisation par des femmes, ce matériel peut parfois entraver leurs mouvements (manches trop longues, vêtement trop large, coupe mal ajustée), voire nuire à leur sécurité.

Une réputation également accentuée par les nombreux stéréotypes encore présents : la construction est un « métier d’hommes ». Des clichés qui ont la vie dure, et qui constituent un environnement parfois difficile à intégrer pour une femme. Bien que les entreprises et les écoles communiquent beaucoup sur leur souhait d’accueillir plus de femmes, les métiers techniques (notamment chez les ouvriers) restent encore très masculins.


Recherche dans l'actu du marché

Par mots-clés

Par date

Les 939 fournisseurs de France

Voir tous les fournisseurs


Les 5 047 piscinistes de France

nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

Voir tous les piscinistes

Abonnement à la newsletter PRO

Voir toutes les newsletters

L'info Piscine sur notre page LinkedIn

Guide-Piscine