Peut-on poser une piscine hors-sol sur du sable ?

Pour poser une piscine hors-sol en extérieur, il faut être très vigilant au terrain sur lequel va être placée la piscine. Et c'est là qu'intervient le sable, qui va jouer le rôle de renforçateur...

Peut-on poser une piscine hors-sol sur du sable ?&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; aerogondo -  Thinkstock</span>

Peut-on poser une piscine hors-sol sur du sable ?  © aerogondo - Thinkstock

Pourquoi poser une piscine hors-sol sur du sable ?

Quand il s'agit de poser une piscine hors-sol en extérieur, l'étape la plus importante n'est pas le montage comme on pourrait le croire. En réalité, c'est la préparation de l'emplacement qui va recevoir la piscine hors-sol !
En effet, si certains modèles comme les piscines gonflables ou les piscines autoportantes ne sont de sortie dans le jardin que 3-4 mois par an avant d'être démontées et rangées dans le garage, les propriétaires de piscines hors-sol en kit (qu'il s'agisse de piscine hors-sol en acier ou en bois) préfèrent souvent laisser leur piscine dans le jardin toute l'année.

Or ces piscines ont des parois bien plus lourdes que des piscines gonflables ! Et si elles restent en eau toute l'année dans le jardin, elles vont forcément peser sur le sol qui va les recevoir. Et peser très lourd ! Pour rappel, 1 mètre cube d'eau, ça pèse pas moins d'une tonne...
Il est donc impératif que le sol qui va accueillir la piscine hors-sol en kit soit bien plat, bien stable, et un minimum renforcé ! Sinon, le terrain risque de s'affaisser, et les parois de bouger car le sol qui les porte n'est pas suffisamment stable.

Une excellente solution pour renforcer le sol sans avoir à couler de dalle de béton pour sa piscine, c'est de créer un lit de sable sur l'emplacement du bassin. Le sable est en effet un matériau qui assure une bonne stabilité, et ce quelle que soit la nature du terrain !

Comment poser une piscine hors-sol sur du sable ?

La règle quand on veut poser une piscine hors-sol sur un lit de sable, c'est de procéder par déblai plutôt que par remblai. En d'autres termes, on va creuser dans le sol une fouille que l'on va aplanir puis niveler avec du sable plutôt que poser directement du sable sur le sol du jardin.
Les dimensions, la profondeur du trou et la hauteur de la couche de sable vont évidemment varier en fonction du type de piscine qui va y être installé. En moyenne, pour une piscine de 5 mètres de diamètre, il faut compter 10 cm de décaissement.

Une fois que le trou a été creusé (à l'aide d'une pelle ou d'une tractopelle), à nous de retirer les cailloux, les pierres, les racines qui le jonchent, avant de disposer la couche de sable. Pour étaler le sable (sablon à gros grain, ou un mélange sable + ciment plus résistant) de manière bien lisse, il faut utiliser une règle en fer pour damer, et vérifier que le sol est bien droit à l'aide d'un niveau. Une fois que la couche de sable est posée, on va l'arroser doucement pour bien le tasser et le compacter.
On peut ensuite poser un feutre géotextile sur le sable, avant de déposer la bâche de piscine imputrescible, et la piscine !

A noter : généralement, les fabricants de piscines hors-sol en kit indiquent sur la notice de construction s'il est préférable de poser la piscine sur un lit de sable ou sur une dalle de béton.

        

Les avis et commentaires
sur peut-on poser une piscine hors-sol sur du sable ?

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

Dossiers

Galeries photos