Des algues filamenteuses dans ma piscine

Maintenir l’eau de sa piscine en bon état est parfois un véritable casse-tête. Eau trouble, présence d’insectes et de végétaux… le plus difficile étant de lutter contre les algues. Parmi toutes les variétés d’algues, l’algue filamenteuse est la plus répandue, que ce soit en piscine traditionnelle ou naturelle. Découvrez ce qu’est une algue filamenteuse, pourquoi elle se développe dans vos bassins et comment en venir à bout.

Une piscine naturelle peut être le terrain de la prolifération des algues filamenteuses.

Une piscine naturelle peut être le terrain de la prolifération des algues filamenteuses.  © valoudu63 - Fotolia.com

Qu’est-ce qu’une algue filamenteuse ?

L’algue filamenteuse est une algue en forme de filament et s’accroche aux parois de votre piscine. De couleur verte, elle évolue ensuite vers une couleur jaune-brun. Très gluante, elle est désagréable pour le baigneur et nuit à la propreté de l’eau. Les algues filamenteuses sont présentes dans les piscines traditionnelles mais elles envahissent principalement les bassins naturels où elles empêchent le développement des autres plantes aquatiques.

Algues filamenteuses dans une piscine : les causes

Les algues filamenteuses se développent dans l’eau de votre piscine lorsque celle-ci manque de lumière et qu’elle a un taux élevé de nitrates. En effet, les algues ont besoin de nutriments pour se développer. D’autres facteurs viennent aussi aggraver le problème comme la présence de poissons ou de végétaux en décomposition qui viennent enrichir le milieu et augmentent le taux de nitrates.

Une fois que les algues filamenteuses ont commencé à se développer, trop de soleil peut aussi favoriser leur prolifération. Sachez enfin que les algues filamenteuses ont tendance à se développer en bassin naturel lorsque les plantes aquatiques n’ont pas encore poussé et qu’elles n’ont pas encore équilibré l’écosystème.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis piscine

Comment empêcher l’apparition des algues filamenteuses dans une piscine ?

Avant de chercher à supprimer les algues filamenteuses de votre piscine, il est intéressant de chercher à limiter leur prolifération. En piscine naturelle, commencez d’abord par recouvrir 50 % de la surface de l’eau avec des plantes pour qu’elles absorbent les nutriments présents dans l’eau. Evitez ensuite de mettre des poissons dans le bassin et oxygénez l’eau avec une cascade et une pompe. Certains ont recours à un apport de bactéries. En piscine traditionnelle, il faut veiller à maintenir l’équilibre de l’eau en jouant avec le chlore et le ph.

Une fois que les algues filamenteuses sont installées, il est possible de les retirer à la main ou de les supprimer avec un algicide ou des lampes UV spéciales. En piscine traditionnelle, il suffit de rétablir le ph de l’eau à l’aide de produits chimiques, filtrer, brosser les parois et le fond et aspirer avec le balai ou un robot.

        

Commentaires : Des algues filamenteuses dans ma piscine

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

Dossiers

Galeries photos