La pompe à chaleur pour piscine, une solution efficace

La pompe à chaleur représente l'une des solutions de chauffage pour piscine parmi les plus efficaces et écologiques. Son mécanisme permet de réutiliser les calories présentes dans l'air pour chauffer l’eau de votre bassin. Vous vous baignez ainsi dans une eau à la bonne température dont la chaleur est issue d'une énergie renouvelable. De son fonctionnement à son prix, la pompe à chaleur de piscine n'aura plus de secret pour vous après lecture de cet article.

Définition et fonctionnement d'une pompe à chaleur pour piscine

Les pompes à chaleur ont pour principe de transformer en chaleur les calories présentes dans l’air ou dans le sol. Elles sont fréquemment utilisées dans le cadre du chauffage d’une piscine par leur efficacité à un prix réduit. Elles ont également un meilleur impact environnemental que d’autres solutions.

Les pompes à chaleur pour piscine sont généralement de type air/eau, ce qui signifie qu'elles récupèrent la chaleur de l'air pour la transmettre à l'eau du bassin. Branchée en série dans le circuit de traitement de l’eau, la pompe à chaleur intervient après le système de filtration et avant que l'eau ne retourne dans le bassin de la piscine.

Le cycle de fonctionnement de la pompe à chaleur pour piscine est le suivant :

  1. L’air aspiré rentre au contact avec le système au niveau de l’évaporateur, et le fluide frigorigène froid récupère l’énergie de cet air. Ce fluide change d’état, devenant alors gazeux.
  2. Le gaz contenant les calories passe par le compresseur, où il se réchauffe à cause de sa pressurisation.
  3. Le gaz arrive à niveau de l’échangeur avec la piscine où il se condense avec l’eau du bassin lors du transfert de chaleur. Le fluide frigorifique repasse donc à l’état liquide et est toujours sous pression.
  4. Le fluide frigorifique arrive au niveau du détendeur, où il redescend à basse pression.
  5. Le fluide à basse pression se dirige vers l’évaporateur, où il expulse l’air refroidi et se prépare à entrer à nouveau au contact avec de l’air aspiré. Ainsi, le cycle redémarre.

Pourquoi opter pour une pompe à chaleur ?

Il existe de nombreuses raisons pouvant vous pousser à opter pour une PAC piscine plutôt qu’un autre système de chauffage.

Son efficacité : le Coefficient de Performance (dit COP) 

La pompe à chaleur pour piscine est un type de chauffage très efficace, et ainsi économique et écologique. Contrairement au réchauffeur électrique, qui consomme autant d’énergie qu’il en restitue, la pompe à chaleur utilise les calories de l’air pour chauffer le bassin. 
Le rapport entre énergie restituée et énergie consommée s’appelle le COP (coefficient de performance) et est un facteur important pour choisir la meilleure pompe à chaleur possible. Un COP est différent selon la température pour laquelle il a été calculé, mais il est généralement donné pour 15°C pour une PAC piscine. Le COP d’une pompe à chaleur pour piscine est généralement compris entre 2 et 5, ce qui signifie qu’elle consomme deux à cinq fois moins pour la même quantité d’énergie restituée que pour un réchauffeur électrique. Un bon réglage d'une pompe à chaleur pour piscine permet d'optimiser son COP.

Sa polyvalence : utiliser une pompe à chaleur pour sa piscine et sa maison 

Il vous est possible de faire installer une pompe à chaleur réchauffant à la fois votre bassin et votre logement. La piscine doit toutefois être installée suffisamment près de la maison. Cela peut permettre des économies importantes dans le cadre de l’achat de matériel. 
La mise en œuvre d'une pompe à chaleur ayant cette double fonction se révèle toutefois plus complexe qu'une installation classique et doit répondre à certaines exigences afin d'être tout à fait efficace. Il est donc ici nécessaire de faire appel aux services d'un professionnel chauffagiste ou d'un spécialiste des installations de piscine. 

Sa capacité à chauffer la piscine été comme hiver

Une PAC piscine peut réchauffer un bassin en aspirant un air n’étant pas forcément chaud. En effet, elle est efficace jusqu’à une certaine température, appelée « point de bivalence ». Les pompes à chaleur pour piscine ont généralement un point de bivalence à 15°C, et ce point peut même descendre jusqu’à 5°C pour certains modèles. Il est donc possible de chauffer l’eau de son bassin même dans des régions au climat plus rugueux et de repousser l'échéance de l'hivernage de votre PAC piscine

Comment choisir sa PAC piscine?

Choisir la puissance adaptée 

A chaque piscine sa puissance adaptée. Selon l’emplacement géographique de votre piscine ou de la taille du bassin, la puissance requise pour chauffer convenablement l’eau varie. Il est possible de la calculer avec la formule suivante :

P = V x C x E

  • P : puissance (à restituer) requise pour votre pompe à chaleur [en KWh]
  • V : volume du bassin [en m3]. Selon la forme de votre bassin, la formule pour calculer ce volume varie, mais dans le cadre d’une piscine rectangulaire à fond plat, elle est égale à Longueur x largeur x hauteur
  • C : coefficient de montée de température : il est généralement conseillé de faire monter la température d’un bassin entre 2 et 3°C par jour. Cette hausse correspond à un coefficient compris entre 0.12 et 0.18.
  • E : indice d’ensoleillement : cette métrique est également prise en compte dans le calcul de puissance. Une région plus ensoleillée nécessitera en effet d’une pompe à chaleur de piscine moins puissante qu’une région moins exposée. En France métropolitaine, cet indice est généralement compris entre 0.8 (dans le Midi) et 1.2 (au nord du pays)

Pour quel type de pompe à chaleur faut-il opter ? 

Il existe deux types de pompe à chaleur de piscine : 

  • Les pompes à chaleur horizontales : ce sont les plus courantes en France. Leur ventilateur principal, aspirant l’air pour récupérer de l’énergie et rejetant l’air refroidi à la fin du circuit, se situe sur la face avant. Les PAC horizontales sont relativement discrètes, esthétiques. En revanche, elles rejettent de l’air froid depuis l’avant de la pompe à chaleur et sont relativement bruyantes.
  • Les pompes à chaleur verticales : elles sont minoritaires en France, bien que fortement utilisées dans les pays anglo-saxons. Le ventilateur principal est lui situé sur la face supérieure de l’appareil, l’air froid est donc expulsé vers le haut et est moins susceptible de déranger les utilisateurs. Elles sont plus compactes que les pompes à chaleur horizontales et moins bruyantes, mais plus onéreuses. Des impuretés tombant du ciel peuvent également s’insérer dans le ventilateur et provoquer des pannes de la PAC piscine, qui doit donc être nettoyée fréquemment.

Quelles autres options existent pour une pompe à chaleur pour piscine ?

Certaines options de pompe à chaleur peuvent être utiles voire indispensables pour chauffer votre piscine :

  • Technologie inverter : elle permet d’optimiser automatiquement sa consommation d’énergie en utilisant uniquement l’énergie nécessaire à l’instant T pour réchauffer ou maintenir la piscine à une température précise. Contrairement à une pompe à chaleur classique, qui ne peut que fonctionner à 100% de ses capacités ou s’arrêter totalement, une pompe à chaleur inverter peut adapter sa puissance en fonction des besoins. Ainsi, elle gagne de la durée de vie, permet de réaliser des économies d’énergie, émet moins de bruit qu’une pompe à chaleur pour piscine classique et possède un COP plus élevé. Son seul inconvénient est son coût, supérieur à celui d’une PAC sans la technologie inverter.
  • Réversibilité de la pompe à chaleur : dans les régions les plus chaudes, il peut être utile de refroidir une eau trop chaude, pouvant rendre la baignade moins agréable voire abimer le liner. Une pompe à chaleur réversible permet d’inverser le cycle lorsque l’eau a atteint une certaine température, permettant ainsi de la refroidir.
  • Fonction dégivrage : ici utile pour les régions plus froides, la fonction dégivrage automatique permet d’éviter le gel du condensat et autres facteurs pouvant causer des dysfonctionnements.

L’installation d’une pompe à chaleur de piscine

Il existe deux étapes clés pour installer votre pompe à chaleur pour piscine.

Choix de l’emplacement de l’appareil 

Pour permettre à votre PAC piscine de fonctionner correctement, il faut dans un premier temps lui trouver un placement adéquat.

  • Elle doit être située au minimum à 3 mètres du bassin, mais un positionnement à plus de 7 mètres occasionne des pertes d’énergie. 
  • Il est recommandé de l’installer sur une dalle en béton ou un terrain damé, et impérativement en extérieur car elle nécessite beaucoup d’aération.
  • Pour permettre une bonne aération, une pompe à chaleur horizontale doit être libre de tout obstacle dans un périmètre d’au moins 2 mètres. Veillez à ce qu’une pompe verticale ne soit pas située sous un toit, pour cette même raison.
  • Enfin, des patins en caoutchouc doivent être posés sous la pompe à chaleur afin de la surélever d'un à deux centimètres au-dessus du sol. Elle sera ainsi mieux isolée, permettra à l'eau de condensation de s'écouler sans encombre et limitera les vibrations du système

Les différents raccordements à réaliser

Il est recommandé d’être accompagné par un professionnel pour cette étape, car elle peut comporter des risques. En effet, certains piscinistes proposent des services d’installation de pompe à chaleur. 
Une PAC pour piscine doit être soumise à deux types de raccordements :

  • Un raccordement hydraulique, pour inclure la pompe à chaleur dans le circuit de filtration de la piscine. Elle doit être branchée en série, après le filtre et avant l’électrolyseur. Il faut également ajouter une vanne by-pass, permettant de court-circuiter la pompe à chaleur lorsque l’eau est déjà à une température satisfaisante ou en cas de panne de la PAC. Pour monter le kit by-pass à se procurer, il est conseiller de coller tous les éléments, la colle étant généralement fournie dans le kit. 
  • Un raccordement électrique, pour permettre d’alimenter la pompe à chaleur en électricité et permettre son fonctionnement.

Combien coûte une pompe à chaleur de piscine ?

Le prix d'achat d'une pompe à chaleur de piscine fluctue nécessairement en fonction :

  • Son type (pompe à chaleur air/eau ou sol/eau [plus rare], verticale ou horizontale) 
  • Sa puissance
  • Ses options
  • Sa qualité (de sa marque)
Coût d'acquisition moyen d'une pompe à chaleur pour piscine
Prix d'achat Dimension du bassin
Entre 500 et 1000€ Piscine de 30 m³
Entre 1000 et 2500€ Piscine de 55 m³
De 2500 à plus de 5000€ Piscine de plus de 60m³

À noter : les pompes à chaleur permettant de chauffer à la fois votre maison et votre piscine sont accessibles à partir de 12 000 €. Un coût d'acquisition plus élevé qui se justifie par le double usage qui est fait de l'installation.

Tous les contenus :

Ma piscine /Construire sa piscine/Circuit de filtration/Chauffage piscine

Trouver votre pisciniste

Le guide des 5068 piscinistes, constructeurs et installateurs en France

nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

Consultez aussi :

Newsletter
Guide-Piscine

Chaque mois, recevez nos conseils pour rendre votre piscine plus belle !

Simulateur piscine

Configurez votre piscine : dimension, technique de construction, équipement, prix...

Simuler gratuitement
votre piscine