La piscine intérieure

La piscine intérieure offre la possibilité de se baigner toute l’année, quelle que soit la saison. Bien abrité des aléas météorologiques, des saletés et de la pollution, ce bassin s’intègre parfaitement dans le paysage et est en continuité de la maison. Aménagée dans une nouvelle pièce de la villa, la piscine intérieure s’accompagne souvent d’accessoires de spa, de balnéothérapie et de détente pour créer un véritable espace bien-être chez soi.

La construction d’une piscine intérieure reste plus coûteuse et plus complexe à mettre en place. Son prix dépendra du type de piscine choisi : piscine intérieure enterrée, semi-enterrée ou hors sol et de sa configuration. Il vous faudra prendre en compte les dimensions de la piscine intérieure et les matériaux utilisés pour l’établissement du plan de la piscine d’intérieur. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir dans cet article afin de profiter au mieux de votre future villa avec piscine intérieure.

Caractéristiques de la piscine d’intérieur

Avantages Inconvénients
Utilisation tout au long de l'année Prix jusqu'à deux fois supérieur à une piscine extérieure
Pas besoin de l'hiverner Construction lourde
Abritée des pollutions extérieures Temps d'installation long
Sécurisée Contraintes techniques plus importantes
Abritée du soleil et des aléas climatiques Démarches administratives supplémentaires

Construire une piscine intérieure chez soi

Décrivez votre projet et recevez des devis gratuits Votre devis piscine

Quelles sont les spécificités d’une piscine intérieure ?

La piscine d’intérieur enterrée est plus complexe à installer qu’une piscine extérieure et on pourra difficilement construire une piscine à l’intérieur d’une pièce déjà existante de la maison. Un certain nombre d’éléments sont à prendre en compte, allant de l’accessibilité du terrain pour les machines à l’étude du sol pour s’assurer de sa stabilité en passant par l’isolation de la pièce.

Il est donc conseillé de construire la piscine intérieure en même temps que la pièce elle-même. L’étude préalable du sol permettra de s’assurer de sa stabilité et de sa capacité à supporter la charge du bassin rempli d’eau pour éviter que votre maison ne s'affaisse sur votre terrain. Réaliser un plan de construction pour la piscine d'intérieur en amont peut vous permettre de bien préparer ce projet.

Comment isoler une piscine intérieure ?

En construisant la pièce en même temps que votre bassin, vous pourrez vous assurer que celle-ci est bien isolée phoniquement et thermiquement afin d’en diminuer l’impact sur les pièces de vie de la maison. Choisissez de l’installer à proximité d’une pièce de vie qui ne souffrira pas trop des bruits résiduels telle que la salle à manger. Si vous souhaitez installer votre piscine intérieure dans une pièce déjà existante comme une grange par exemple, des travaux d’isolation seront à prévoir.

Pour faire face aux problèmes d'humidité liés à la piscine intérieure, veillez à la mise en place d’un placo adapté aux pièces humides. Certaines peintures et revêtements pour les murs et le plafond sont traités pour résister à un fort taux d’humidité.

Quelle taille pour une piscine d’intérieur ?

Il vous faudra bien réfléchir à la superficie totale de votre pièce en tenant compte de votre terrain, des dimensions de la piscine intérieure et de celle du local technique. Un espace suffisamment grand vous permettra d’aérer la pièce et réduira l'écho, mais trop grand et l’espace sera plus difficile à chauffer.

Quelle réglementation pour une piscine intérieure ?

La piscine d'intérieur est soumise à une réglementation. C'est un aménagement luxueux qui nécessite de faire appel à des professionnels et de réaliser davantage de démarches administratives qu'une piscine extérieure. Pour une piscine intérieure de dimension supérieure à 10m², il vous faudra obligatoirement réaliser une demande de permis de construire auprès de votre mairie. C’est également le cas si vous êtes amenés à modifier l’aspect extérieur du bâtiment. Au-delà de 150m² de superficie au sol, vous serez obligés de faire appel à un architecte.

Si vous ne voulez pas passer par toutes ces démarches administratives, alors n’hésitez pas à vous tourner vers l’installation d’une mini piscine intérieure. Avec une taille inférieure à 10 m², cette petite piscine vous coûtera moins cher à installer et vous fera réaliser de réelles économies de chauffage et d’entretien.

Les différents types de piscine d’intérieur

Si vous souhaitez installer une piscine à l’intérieur de votre habitation, il vous faudra choisir le type de piscine désiré. Il existe différentes sortes de piscines dont l’installation, la durée de vie et les prix varient fortement.

Dans un premier temps, on distingue les piscines hors sol, semi-enterrées et enterrées. Les piscines intérieures hors sol à structure rigide, disponibles en kit ou prêt-à-plonger. Ces piscines intérieures sont solides et existent dans un large choix de matériaux tels que le bois et le béton. Elles coûtent entre 800 et 10 000 €, mais durent dans le temps. Cela dit, comme pour toutes les piscines hors sol, le fond reste peu profond et plat.

Les piscines intérieures semi-enterrées et enterrées, quant à elles, peuvent être divisées en 2 principales catégories :

  • La piscine intérieure en kit ou coque, que vous pourrez poser vous-même à condition d’être un peu bricoleur. Assez avantageux économiquement, ce type de piscine existe sous différents matériaux comme le bois, l’aluminium ou encore l’acier. Selon le matériau et la prise en charge de la pose, le coût se situe entre 2 500 et 10 000 €. Même si elles sont de plus en plus personnalisables, ces piscines restent assez limitées en forme et en profondeur.
  • La piscine intérieure en béton maçonnée, est installée par un professionnel et a l’avantage d’être conçue sur mesure. Généralement maçonnée, cette piscine traditionnelle offre de grandes possibilités de personnalisation. C’est également la  piscine intérieure la plus chère et il faudra compter au minimum 15 000€ juste pour l’aménagement du bassin.


Si vous hésitez entre une piscine intérieure et extérieure, sachez qu’il vous est possible d’installer une piscine In & Out, partiellement intérieure et extérieure. Cette dernière sera séparée par une paroi de verre au-dessus et pleine dans l’eau. Celle-ci permet de conserver l’eau du bassin intérieur chaude en hiver et de profiter d’une grande piscine en été.

Les différents matériaux pour la piscine intérieure

D’un point de vue des matériaux, tout est possible pour la piscine intérieure. Qu’il s’agisse d’une piscine en bois, d’une piscine en béton, d’une piscine en inox ou d’une piscine en acier, vous avez l’embarras du choix et tout dépendra de votre budget et de vos attentes :

  • La piscine intérieure en acier est contemporaine, design et modulable. Souvent utilisé pour les piscines enterrées en kit, ce matériau de piscine a l’avantage d’être solide, léger et facile d’entretien. Peu coûteux, il est cependant déconseillé pour les terrains acides et nécessite un traitement anti-corrosion.
  • La piscine intérieure en bois apporte une touche contemporaine et naturelle à votre aménagement. Son aspect chaleureux s’accorde avec tous les styles d'architecture. La piscine en bois est résistante et durable à condition d’un entretien et de traitement régulier.
  • La piscine intérieure en résine de synthèse de type PVC, polyester ou fibre de verre est une piscine coque légère. La grande modularité de ce matériau permet une grande variété de formes et de fonds pour une piscine personnalisable et esthétique. Soyez tout de même vigilent quant à la pose du revêtement qui doit pouvoir résister à une utilisation quotidienne d'une piscine intérieure chauffée.
  • La piscine intérieure en aluminium est assez rare mais très robuste. Ce matériau est léger, résistant et modulable. Cela permet la conception de piscines aux lignes simples et épurées. La légèreté de l’aluminium permet de créer des bassins tout à fait adaptés à une installation en intérieur. Cela étant dit, la construction d’une piscine intérieure en aluminium peut être encombrante du fait de la présence de jambes de force pour le maintien du bassin ainsi que le coulage d’une dalle en béton pour le fond.
  • La piscine intérieure en béton a l’avantage d’être solide et résistante. Mode de construction de piscine traditionnel, la maçonnerie permet une grande liberté de forme et de profondeur. Ce type de construction est tout de même plus long et plus coûteux que les autres et il se prête mal à l’installation d’une piscine dans une pièce déjà existante.
  • La piscine intérieure en inox est très contemporaine. Résistant, durable,  imperméable et non poreux, l’inox ne demande que peu d’entretien, et son aspect métallique donne une couleur unique à l’eau de votre piscine. Très haut de gamme et design, ce type de piscine structure la pièce et son architecture. Malgré un coût de conception très élevé, la piscine en inox est légère, idéale donc pour une construction en intérieur si l’on doit faire attention au poids du bassin. Cela dit, les formes restent relativement simples et rectangulaires.

Quels accessoires indispensables pour la piscine intérieure ?

La pièce de la piscine intérieure, en plus d’être parfaitement isolée, doit également bénéficier d’une bonne ventilation et déshumidification de l’air. Un déshumidificateur pour piscine intérieure sera donc indispensable pour éviter les moisissures et l’infiltration d’eau. Certains systèmes permettent également de recycler l’air et de le chauffer en même temps.

Si vous optez pour une pompe à chaleur (ou PAC) pour chauffer l’eau de votre piscine d’intérieur, préférez un revêtement en membrane armée, carrelage ou mosaïque qui résisteront mieux qu’un liner en PVC. L’installation d’une couverture, d’une bâche ou d’un volet vous permettra d’éviter une trop grande évaporation de l’eau et conservera mieux la température de l’eau.

De grandes baies vitrées et d’éventuelles fenêtres de toit permettront d’aérer la pièce et de lui apporter de la luminosité. Vous pouvez également envisager de vous orienter vers la création d’une véranda qui apportera beaucoup de lumière dans cette extension. Pensez également à l’éclairage de votre piscine intérieure afin de profiter pleinement de votre piscine intérieure de nuit.

Avec un espace intérieur suffisamment grand, vous pourrez aménager votre pièce et la décorer. Ajoutez des transats, des jeux d’eau et pourquoi pas un espace bar. La déco de la piscine intérieure doit être adaptée à l’humidité. Comme la pièce fonctionne un peu comme une serre, chauffée et humide, vous pourrez ajouter des plantes exotiques qui apporteront un esprit oasis aux abords de votre piscine d’intérieur.

Comment nettoyer une piscine intérieure ?

Même si elle n’est pas exposée aux pollutions extérieures, la piscine d’intérieur reste plus fréquentée et nécessite donc un entretien plus rigoureux. Un soin particulier doit être apporté à la désinfection du bassin et au traitement de l’eau.

Commencez par réaliser une analyse de l’eau une à deux fois par semaine afin d’en connaître le pH et savoir si l’eau est équilibrée. Dans le cas contraire, il faudra réaliser un rééquilibrage en ajoutant un produit pH+ ou pH- selon le besoin.

Pour un traitement plus approfondi de l’eau, vous pourrez vous orienter vers un traitement au brome, au sel, au chlore ou à l’oxygène actif à réaliser une fois par semaine. Ils permettent de lutter contre le développement des bactéries et microorganismes.

Pour assurer une qualité d’eau optimale de votre piscine intérieure, il est conseillé d’utiliser un robot nettoyeur que vous mettrez en route une fois par semaine. Il pourra aspirer le fond du bassin ainsi que ses parois et éliminer les débris et impuretés qui s’y trouvent. Pensez également à nettoyer l’escalier, les margelles et autres bâches et couvertures.

Pour filtrer l’eau de la piscine d’intérieur, il vous faudra investir dans une pompe et un filtre qui pourront éliminer les impuretés. La filtration devra être mise en route à intervalles réguliers et pendant un minimum de 8h par jour. Pendant les périodes où la piscine est plus fréquentée, vous devrez augmenter le temps de filtration.

Combien coûte une piscine intérieure ?

Coût d’installation de la piscine d’intérieur

Sachez que le budget construction d'une piscine intérieure est bien plus élevé que pour une piscine extérieure. Il faudra généralement doubler le prix des travaux car l’aménagement de la structure est bien plus complexe. Ainsi, le budget sera d’environ 30 000 € pour une petite piscine intérieure enterrée coque et pourra monter à plus de 50 000 € pour une piscine intérieure enterrée en béton.

Coût d’entretien de la piscine d’intérieur

Pour ce qui est du budget eau, rien ne change. En vidant annuellement une piscine de 48m3 d’un quart de son eau seulement, le coût de la vidange s’élèvera à 40€ par année.

Le coût en produits d’entretien d’une piscine intérieure est plus élevé qu’il ne l’est pour la piscine extérieure puisque la piscine est utilisée toute l’année. Il varie en fonction de la taille de votre piscine et du type de traitement choisi.

Postes de dépense d'une piscine intérieure Prix annuel
Traitement au chlore 230 €
Traitement au brome 275 €
Traitement au  sel 380 €

Enfin, il faudra également compter le budget pour l’électricité. Celui-ci s’élève à au moins 594 € par an pour faire fonctionner la pompe à chaleur et le système de filtration.

La piscine intérieure

Découvrez également

Tous les contenus :

Ma piscine /Construire sa piscine/Choisir sa piscine

Trouver votre pisciniste

Le guide des 4996 piscinistes, constructeurs et installateurs en France

nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

Consultez aussi :

Newsletter
Guide-Piscine

Chaque mois, recevez nos conseils pour rendre votre piscine plus belle !

Simulateur piscine

Configurez votre piscine : dimension, technique de construction, équipement, prix...

Simuler gratuitement
votre piscine