Accès Espace Pro

La mise en route d’un spa 

Vous avez réalisé le branchement de votre spa, procédé à son remplissage, et vous brûlez d'envie de vous jeter à l'eau... Attention : la mise en route d'un spa requiert quelques vérifications et certaines règles pour une baignade sans risque !

Mise en route d’un spa

Mise en route d’un spa   © EpicStockMedia - fotolia

Mise en route d'un spa : un nettoyage indispensable avant la première baignade !

Une fois l'installation de votre spa et son remplissage de votre spa terminés, vous allez devoir patienter un peu avant de profiter de votre premier bain. En effet, pour vous assurer une baignade dans une eau saine et sans bactérie, il va falloir procéder à un nettoyage en profondeur de votre spa. 

Pour ce faire, avant de mettre l'eau de votre spa à chauffer, mettez dans un diffuseur (ou le panier du filtre) 1 ou 2 pastilles de Clean Spa (généralement fournies avec le matériel), et faites tourner la filtration en continu pendant 24 heures.

Cette étape, même si elle peut sembler superflue, est obligatoire ; car même si vous avez bien nettoyé votre spa et qu'il vous semble parfaitement propre, il faut savoir qu'il a pu être testé en usine avec une eau qui n'était pas de première fraîcheur, ou stocké dans des entrepôts par une forte chaleur... ce qui a pu le transformer en véritable bouillon de culture !

Après cette désinfection en profondeur de votre spa, il est recommandé (mais ce n'est pas obligatoire) de le vider complètement, puis de le rincer à l'eau claire avant de le remplir à nouveau.

Démarrage du spa : vérifier l'équilibre de l'eau avant de la chauffer

Après la pose de votre spa, une mise en route de votre spa optimale, il va également vous falloir vérifier 2 paramètres fondamentaux : l'alcalinité et la dureté de l'eau. Pour ce faire, utilisez des bandelettes colorimétriques mesurant le Th (dureté) et le TAC (alcalinité), en sachant que :

  • Si la dureté de votre eau est supérieure à 25°f, il faudra la traiter avec du Calcinex.
  • Si le TAC de votre spa est trop bas, il faudra verser un produit rehausseur (TAC+ ou bicarbonate de soude) pour que l'eau du spa ne soit pas trop agressive. En revanche, si l'alcalinité est trop importante, pour éviter que les parois du spa ne s'entartrent, veillez à remuer l'eau pour la brasser.

Une fois ces vérifications terminées, la mise en service du spa implique de faire chauffer l'eau à la température souhaitée (entre 32 et 35°C idéalement). Durant cette opération, pensez à couvrir votre spa pour qu'il conserve sa chaleur !

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis spa - sauna

L'étape indispensable  à la mise en route d'un spa : le traitement choc de l'eau

Une fois le spa suffisamment chauffé, vous devez procéder à un traitement choc de l'eau (chlore choc ou brome choc, en fonction du désinfectant utilisé) afin d'éliminer la totalité des bactéries et empêcher leur prolifération avec la chaleur. Quand le traitement choc de l'eau est terminé, testez son pH et ajustez-le si besoin à l'aide des produits adéquats.

Une fois l'eau exempte de bactéries, à bonne température et équilibrée, la mise en route de votre spa est terminée : place à la baignade !

Découvrez également les consignes de sécurité pour l'utilisation d'un spa

      

Installer un spa chez soi : guide pratique

Commentaires : La mise en route d’un spa 

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

A la une

Galeries photos

Suivez Guide-Piscine.fr :