La luminothérapie : attention aux contre-indications

Publié le 27 novembre 2020

La luminothérapie permet de lutter contre les dépressions saisonnières, les troubles du sommeil. Le principe de la luminothérapie est de s'exposer face à une lampe reproduisant la lumière naturelle du soleil. Néanmoins, cette médecine douce présente diverses contre-indications.

La luminothérapie et les lésions rétiniennes

Les séances de luminothérapie sont contre-indiquées pour toutes les personnes ayant un traitement photosensibilisant ou qui sont hypersensibles à la lumière et celles ayant un problème ou une maladie oculaire comme :

  • Une cataracte : opacification partielle ou totale du cristallin
  • Une rétinopathie : affection ou inflammation de la rétine
  • Une rétinite pigmentaire : maladie génétique pouvant provoquer la perte de la vision,
  • Une rétinopathie diabétique : affection de la rétine liée au diabète
  • Une dégénérescence maculaire : dégradation d'une petite zone de la rétine (la macula),
  • Un glaucome : diminution de la vue suite à une pression intraoculaire,
  • Une conjonctivite : inflammation de la membrane des paupières,
  • Un orgelet : petit abcès à l'extérieur de la paupière,
  • Un herpès : virus se trouvant dans les ganglions de la zone oculaire,
  • Une iritis : inflammation de l'iris due à une forte formation des vaisseaux sanguins,
  • Une uvéite : inflammation de l'uvée sise entre l'enveloppe externe de l'œil et la rétine.

Les contre-indications de la luminothérapie pour les maladies psychologiques

Si vous souffrez de :

  • Dépression bi-polaire : notamment en phase maniaque,
  • D'hystérie : personne ayant des délires,
  • De névrose : situations engendrant des réactions de défense hostile,
  • De psychose : personne sujette à des hallucinations ou délire,
  • De paranoïa : Sentiment d'agression ou de persécution perpétuelle,

il est déconseillé de suivre une séance de luminothérapie sans avis médical car une telle séance pourra accroitre les symptômes.
Si une personne est autiste (troubles du comportement de la communication), il est également conseillé de prendre un avis médical avant toute séance de luminothérapie.

Décrivez votre projet et recevez des devis gratuits Votre devis spa - sauna

Les précautions à prendre

Avant toute séance de luminothérapie, il est très fortement conseillé de consulter le médecin de famille ou un ophtalmologue si vous faites partie des personnes avec un trouble oculaire, ou encore un psychiatre si vous êtes concerné·e par un trouble psychologique afin de savoir ci cette médecine douce peut vous être bénéfique. Si la luminothérapie n'est pas compatible avec état de santé, le médecin pourra vous orienter vers d'autres solutions comme les simulateurs d'aube qui diffusent une lumière plus douce et moins intense qu'une lampe de luminothérapie.
Attention également si vous achetez votre lampe sans prescription, vérifiez qu'elle soit conforme aux normes médicales en vigueur avec l'inscription CE médical 93/42/CEE.
La pièce où vous réalisez la luminothérapie ne doit pas être sombre au risque d'avoir des effets indésirables comme des maux de tête, des nausées, une fatigue ou une sécheresse oculaire.

Les bienfaits de la luminothérapie : se soigner grâce à la lumière

Tous les contenus :

Bien-être /Guide des soins/Soins spécifiques/Luminothérapie

Le guide des thermes de France

Le guide des 1793 établissements de France

nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

Consultez aussi :