La piscine hors-sol : guide pratique

La piscine hors-sol, c'est la piscine parfaite pour les particuliers qui veulent profiter des joies de la piscine sans avoir forcément envie de se lancer dans de grands travaux, et sans disposer d'un terrain ou d'un budget XXL !

Les 2 grands types de piscines hors-sol : les piscines souples...

Dans la famille des piscines hors-sol, on distingue différents types de piscine : les piscines hors-sol souples, et les piscines hors-sol rigides.

Les piscines hors-sol souples sont des piscines démontables, que l'on ne sort que quelques semaines par an quand il fait beau, puis que l'on stocke à l'abri une fois la belle saison terminée. Ce sont des piscines très rapides à installer et bon marché, mais comme le bassin est constitué d'une toile en PVC, elles sont assez fragiles.
Dans cette catégorie de piscines, on trouve : la célèbre piscine gonflable que l'on monte en 10 minutes à peine, et la piscine autoportante, une piscine dont la stabilité est assurée par la pression exercée par l'eau dans le bassin quand il est rempli.

...et les piscines rigides

En opposition à ce type de piscines, on trouve les piscines hors-sol rigides, qui sont la plupart du temps commercialisées sous la forme de kits. Ces piscines, dont les parois sont rigides, sont plus solides, plus résistantes, et présentent donc une durée de vie bien supérieure aux piscines hors-sol souples. Dans la famille des piscines hors-sol rigides, on trouve : la piscine tubulaire, qui ressemble à une piscine autoportante, mais qui possède une armature en acier rattachée au bassin qui vient rigidifier et renforcer la structure. Et les piscines hors-sol en kit, dont les parois sont constituées de panneaux modulaires en bois, en béton armé, en acier, en résine ou en aluminium. Plus chères à l'achat, ce sont incontestablement les plus esthétiques et les plus durables des piscines hors-sol !

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis piscine

Comment bien choisir sa piscine hors-sol ?

Le choix et l'achat d'une piscine hors-sol ne doivent pas être effectués à la légère. Pour être sûr d'acheter une piscine hors-sol adaptée à nos envies et à nos besoins, il faut réfléchir à : l'utilisation que l'on va faire de la piscine, l'âge des utilisateurs, et le nombre de baigneurs potentiels que la piscine va devoir accueillir. Ces questions vont nous aider à déterminer :

  • La structure de la piscine. En effet, si c'est une piscine qui va être utilisée uniquement en période estivale, autant opter pour une piscine hors-sol souple (gonflable ou autoportante). Par contre, si on veut profiter de notre piscine toute l'année et durant de nombreuses années, il semble plus logique de se tourner vers une piscine hors-sol rigide, plus solide. La piscine hors-sol en bois est par exemple souvent garantie pour 10 ans !
  • La forme de la piscine. Ainsi, les piscines octogonales, hexagonales ou rondes sont plus des piscines de détente, où une famille peut faire trempette en toute convivialité. Les piscines rectangulaires sont quant à elles idéales pour nager !
  • La profondeur et les dimensions du bassin. Plus la piscine va être fréquentée, plus il est préférable que sa taille soit suffisamment grande pour recevoir toute la famille ! En fonction de l'âge des baigneurs, on choisira une piscine plus ou moins profonde, en sachant que les piscines hors-sol ont une profondeur comprise entre 1,10 et 1,60 m.

Les avantages de la piscine hors-sol : accessibilité et rapidité

La piscine hors-sol cumule de nombreux avantages qui expliquent son succès auprès des particuliers :

  • Sa rapidité d'installation. En effet, si les piscines hors-sol souples se montent en quelques minutes, les piscines hors-sol en kit s'installent en 1 à 3 jours en moyenne. A l'inverse des piscines enterrées, aucuns travaux de terrassement ne sont requis !
  • Aucune démarche administrative. Tant que notre piscine hors-sol ne fait pas plus de 20m² de surface, aucune déclaration de travaux ni de permis de construire ne sera nécessaire.
  • Une piscine parfaite pour les petits espaces. Les dimensions de la piscine hors-sol étant plus petites que les piscines semi-enterrées ou enterrées, c'est LA piscine phare des espaces réduits !
  • Une piscine peu encombrante. Par nature, la piscine hors-sol est une piscine démontable. Ce qui signifie que quand la saison estivale est finie, on peut la vider, la démonter, la nettoyer, et la stocker... jusqu'à l'été prochain !
  • Des prix très attractifs. La piscines hors-sol est sans conteste la plus abordable du marché ! En entrée de gamme, on trouve des piscines souples disponibles pour une centaine d'euros, et des piscines rigides en acier à partir de 800 euros. Voilà pourquoi c'est la piscine préférée des petits budgets !

Les points faibles de la piscine hors-sol : pas toujours évidente à monter

Voici les principaux défauts que l'on peut adresser aux piscines hors-sol :

  • Des piscines moins pérennes. A moins d'opter pour des piscines hors-sol en kit réalisées avec des matériaux comme le béton ou l'acier, les piscines hors-sol souples sont assez fragiles : mieux vaut éviter de se pencher sur les bords ou de donner des coups dans le bassin !
  • Des structures moins esthétiques. A part la piscine hors-sol en bois, on ne peut pas dire que les piscines hors-sol soient synonymes de design et d'esthétisme...
  • Attention à la livraison. On a tendance à l'oublier, mais une piscine hors-sol en kit arrive souvent chez nous livrée sur des palettes. Si notre propriété ne dispose pas d'un accès au jardin suffisamment dégagé, l'acheminement risque d'être compliqué...
  • Un bon niveau de bricolage requis. Si la piscine hors-sol en kit est plus facile à construire qu'une piscine creusée, il faut tout de même prévoir au moins 2 ou 3 personnes pour effectuer le montage. Si l'on ne se sent pas de taille à faire le montage, il faudra faire appel à un professionnel... ce qui va induire des coûts supplémentaires !

L'installation d'une piscine hors-sol : trouver le bon emplacement

Si l'on vante souvent la rapidité de mise en œuvre de la piscine hors-sol, il faut savoir que ce type de piscine ne se pose pas n'importe où et n'importe comment sur un terrain !
Il faut, avant toute chose, trouver l'emplacement idéal, et placer notre piscine :

  • dans un endroit ensoleillé,
  • à l'abri du vent pour un confort de baignade optimal,
  • à une certaine distance des arbres et des plantes du jardin afin d'éviter de salir la surface de l'eau avec des feuilles et des débris de végétaux,
  • à l'abri des regards pour pouvoir se baigner en toute intimité.

Poser une piscine hors-sol : les pré-requis au niveau du terrain

Une fois que l'on a trouvé l'emplacement parfait pour notre piscine hors-sol dans le jardin, il faut s'assurer que le terrain qui va l'accueillir est parfaitement plat, stable, et sans aucune irrégularité ni aspérité. Et ce pour éviter tout affaissement du sol sous le poids de la piscine en eau (notamment pour les piscines en kit qui restent dans le jardin toute l'année), aussi bien que pour empêcher que la structure ne s'abîme (une piscine autoportante remplie d'eau posée sur un sol plein de graviers risque de se percer).

C'est pourquoi, avant d'installer la piscine, il est nécessaire de nettoyer parfaitement le terrain (enlever les cailloux, les racines, reboucher les éventuels trous), et de bien l'aplanir. Ensuite :

  • S'il s'agit d'une piscine hors-sol souple : on ne la pose jamais directement sur le terrain, mais sur un feutre de protection ou une bâche de sol imputrescible.
  • S'il s'agit d'une piscine hors-sol rigide : il est conseillé, pour bien niveler et renforcer le sol, de poser la piscine sur une couche de sable, voire sur une dalle en béton pour les piscines hors-sol en bois.

Piscine hors-sol et sécurité : que dit la loi ?

Quand on parle des équipements qui vont souvent de pair avec une piscine hors-sol, on pense principalement au deck de piscine, à la douche de piscine ou encore à l'ombrelle de piscine qui permet de se baigner au frais en été.

Mais au niveau des équipements de sécurité ? Il faut savoir que la loi de janvier 2003 relative à la sécurité des piscines privées ne concerne pas les piscines hors-sol. Il n'est donc pas obligatoire de s'équiper d'une alarme, d'une clôture, d'une couverture ou d'un abri de piscine quand on possède une piscine hors-sol.

Mais attention : comme aucun dispositif de sécurité n'est nécessaire, les parents doivent donc être deux fois plus vigilants quand leurs enfants se baignent ou sont à proximité de la piscine hors-sol !

        

Tout sur Piscine hors-sol

Commentaires : La piscine hors-sol : guide pratique

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

Dossiers

Galeries photos