Accès Espace Pro

Les normes pour l’éclairage d’une piscine

Mis à jour le 4 février 2019

Comme chacun le sait, l’eau et l’électricité ne font pas bon ménage, il est toujours dangereux de les associer. Ainsi, il existe des normes de sécurité très strictes à observer pour l’installation d’une piscine tant sur plan électrique que pour l’éclairage.

Pour une piscine éclairée en toute sécurité, il faut suivre des normes de sécurité.

Pour une piscine éclairée en toute sécurité, il faut suivre des normes de sécurité.  © Rostislav Ageev - Thinkstock

Réglementation à propos de l’éclairage d’une piscine

L’installation d’un éclairage de piscine ne s’improvise pas. C’est une réalisation qui requiert un certain savoir-faire et des connaissances tant en bricolage qu’en électricité.

De plus, comme toute installation électrique, l’éclairage d’une piscine est soumis des règles de sécurité.

C’est la norme C15-100 section 702 qui est officiellement acceptée. Cette réglementation, publiée par l’UTE (Union Technique de l’Électricité), régit toutes les recommandations et les prescriptions en matière d’installations électriques pour les piscines, les bassins, les pédiluves ainsi que les zones alentour.

En ce qui concerne les normes électriques, l’alimentation de l’éclairage de piscine doit être individuelle grâce à un système de séparation électrique. Elle doit aussi être protégée par un disjoncteur différentiel de 30 mA au maximum.

Enfin, pour le niveau de tension, la norme C15-700 prévoit une très basse tension obligatoire, à savoir 30 V en continu et 12 V en courant alternatif.

Quel que soit le type de matériel utilisé pour l’éclairage de votre piscine, pensez toujours à utiliser du matériel certifié et normé. Le label NF doit obligatoirement s’appliquer à tous les éléments.

Enfin, en ce qui concerne la sécurité, la piscine doit répondre aux normes de l’AFNOR (Association Française de NORmalisation).

Ce système de sécurité tourne autour de 4 dispositifs :

  • Barrières de protection (norme NF P 90-306)
  • Systèmes d’alarme (norme NF P 90-307)
  • Couvertures de sécurité (norme NF P 90-308)
  • Abris de piscines (normes NF P 90-309)

Les propriétaires qui n’installent pas de système de sécurité répondant à cette norme peuvent écoper d’une amende jusqu’à 45 000 €.

Définition des volumes autour d’une piscine pour son éclairage

Comme dans une salle de bains, trois volumes ont été définis dans et autour des piscines. Ces volumes, ou ces zones délimitent les types de luminaires autorisés en fonction du lieu d’implantation. Autrement dit, en fonction de ces zones, certains types d’éclairages de piscine seront autorisés, d’autres seront interdits.

Le volume 0 définit l’intérieur des piscines et des pédiluves. Dans cette zone, aucun appareillage, ou ce que l’on appelle « appareil d’utilisation », n’est autorisé sauf ceux alimentés en courant très basse tension. Le courant très basse tension est de 12 volts en courant alternatif et de 30 volts en courant continu.

Le volume 1 définit à la fois les zones autour des piscines encastrées et les zones autour des piscines hors-sol. Pour les piscines encastrées : le volume 1 s’étend jusque 2 mètres de longueur autour de la piscine et 2,5 mètres de hauteur. Pour les piscines hors-sol : le volume 1 s’étend sur la même longueur que la piscine encastrée, et 2,5 mètres au-dessus de la piscine. Dans cette zone (volume 1), les appareillages et appareils d’utilisation ne sont pas autorisés sauf en cas d’alimentation électrique très basse tension.

Le volume 2 définit une zone qui va de la limite du volume 1 jusque 1,5 mètres de longueur en plus, autour de la piscine, et jusque 2,5 mètres de hauteur en plus. Les appareillages et appareils d’utilisation sont acceptés dans cette zone s’ils sont alimentés en très basse tension ou s’ils sont protégés par un disjoncteur différentiel 30 mA.

En plus des appareillages autorisés par zone, il faut savoir que dans le volume 0 et dans le volume 1, les canalisations d’alimentation électrique doivent être exclusivement réservées aux luminaires concernés. Il ne doit pas y avoir de canalisations superflues. 

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis piscine

Quel est l’éclairage de piscine idéal ?

Autour de la piscine sont généralement encastrés des luminaires comme des spots qui s’avèrent adéquats en matière de sécurité puisqu’on ne peut pas trébucher en marchant dessus.

Néanmoins, ils présentent un léger risque, celui d’occasionner des brulures si l’on marche dessus pieds nus à cause de la forte chaleur qu’ils dégagent.

L’alternative intelligente pour l’installation d’un éclairage de piscine est les luminaires LED puisqu’ils dégagent beaucoup moins de chaleur et sont très économiques.

À noter que chaque type d’éclairage est soumis lui aussi à une norme pour que le branchement de l’éclairage de piscine se fasse en toute sécurité.

Cette norme est l’indice de protection (IP) comme pour IP44 par exemple.

Le 1er chiffre indique la protection du luminaire contre les solides et le second chiffre la protection contre les liquides. Plus les chiffres sont élevés, plus l’éclairage est protégé efficacement.

En ce qui concerne l’IP d’un éclairage LED, il faut compter :

  • sur un IP 67 qui démontre que l’éclairage peut être submergé
  • sur un IP 68 qui montre qu’il est submersible et résistant à l’effet prolongé de la submersion. Idéal pour une piscine a fortiori.
        

L’éclairage d’une piscine

Découvrez également

Commentaires : Les normes pour l’éclairage d’une piscine

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

A la une

Galeries photos

Suivez Guide-Piscine.fr :