Accès Espace Pro

Utiliser son spa en hiver : les précautions à prendre

Parmi les images luxueuses véhiculées par le spa, une relaxation dans un bain bouillonnant chaud sous les étoiles et environné de neige est sûrement celle qui fait le plus rêver ! Mais attention, pour profiter en toute quiétude (et sans faire exploser votre consommation électrique) de ce plaisir raffiné et dynamisant, quelques précautions s’imposent.

Utiliser son spa en hiver : les précautions à prendre

Utiliser son spa en hiver : les précautions à prendre  © Gaetano - Fotolia.com.

Choisir un spa pour l’utiliser même en hiver

La majorité des spas monobloc (hors-sol, encastrables ou semi-encastrables) peuvent être utilisés tout au long de l’année. Mais si vous prévoyez un usage régulier durant la saison froide, soyez particulièrement vigilant à l’isolation thermique lors de l’achat.

N’oubliez pas que le premier bienfait du spa c’est de s’immerger dans une eau à 37/38°. Plus il fait froid, plus vous devrez chauffer l’eau. Un appareil mal isolé alourdira votre facture d’électricité. Sans oublier que les écarts de température entre l’eau chaude et l’air extérieur peuvent provoquer un choc thermique qui endommagera la tuyauterie et la cuve.

Les spas gonflables peuvent aussi être utilisés en hiver. Mais leur isolation étant bien moins performante que celle d’un spa monobloc, vous userez beaucoup plus d’énergie pour chauffer l’eau…

La couverture d’hiver indispensable à votre spa

La couverture isolante, indispensable tout au long de l’année, est encore plus nécessaire lorsque les températures baissent. Tout en sécurisant l’accès à l’eau, elle constitue un atout majeur pour réaliser des économies d’énergie.
Là aussi voyez vigilant quant à la qualité.

Si votre couverture est endommagée, n’hésitez pas à la remplacer. Nettoyez-la régulièrement. Et ne laissez pas la glace ou la neige s’accumuler. Enlevez-les régulièrement.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis spa - sauna

Préparer son spa pour une utilisation hivernale

Avant l’arrivée des grands froids, videz totalement l’eau du spa et nettoyez-le entièrement (cuve, filtre, canalisation). Remettez de l’eau propre.

Le traitement et la filtration doivent être adaptés à la température de l’eau et à votre usage du jacuzzi. Plus l’eau sera fraiche, moins vous aurez besoin de traitement et la durée de filtration sera moindre. Si, par contre, vous prenez souvent des bains, contrôlez plus régulièrement le pH (idéalement, il doit se situer en 7.2 et 7.4) et la qualité de l’eau.

Optimiser l’utilisation de son spa en hiver

  • Afin de limiter votre consommation énergétique, lorsque vous n’utilisez pas votre spa, maintenez l’eau entre 20/25°. Ne baissez pas trop la température, sinon vous consommerez beaucoup plus d’énergie pour la remonter que vous ne réaliserez d’économie.
  • Anticipez vos séances de jacuzzi car l’eau est plus longue à chauffer l’hiver que l’été.
  • Pour que votre entrée dans l’eau soit agréable, celle-ci doit être légèrement supérieure à la température corporelle normale (37°). Vous devez ressentir une agréable sensation de chaleur. 38° est un compromis qui satisfait le plus grand nombre.
  • Entre chaque bain pensez à bien verrouiller la couverture isolante de votre spa.
      

Utilisation d'un spa chez soi

Commentaires : Utiliser son spa en hiver : les précautions à prendre

Suivez Guide-Piscine.fr :