Comprendre les tables de plongée

Lorsque l’on débute en plongée sous-marine, il n’est pas toujours facile de comprendre les aspects techniques de la discipline. Il est pourtant primordial de maîtriser les tables de plongée pour assurer sa sécurité et éviter tout accident dû à la pression. Découvrez à quoi sert une table de plongée et comment l’utiliser avant de vous jeter à l’eau.

La phase de décompression est importante en plongée.&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; Christian Klingner</span>

La phase de décompression est importante en plongée.  © Christian Klingner

A quoi sert une table de plongée ?

Lors d’une descente, un plongeur est soumis à une certaine pression et plus il plongera en profondeur et plus cette pression sera élevée. La pression provoque également la dissolution de l’azote présent dans le sang. Pendant la remontée, la pression diminue, l’air présent dans les poumons se dilate et l’azote, qui est resté soluble, est rejeté progressivement par les poumons. Si le plongeur remonte trop rapidement, la pression diminue trop vite et l’azote s’échappe sous forme de bulles pathogènes. Le plongeur risque alors un accident de décompression. Pour l’éviter, le plongeur doit réaliser des paliers de décompression. Les tables de plongée servent à déterminer la durée et la profondeur de ces paliers.

Les tables de plongée

Les tables de plongées indiquent les différents paliers à respecter pour le plongeur en fonction du temps et de la profondeur maximale de la descente. Pour bien les utiliser, il est important de respecter certaines règles :

  • La profondeur à prendre en compte est la profondeur maximum atteinte lors de la plongée.
  • Le temps d'entrée dans les tables est le temps qui s'est écoulé entre le début de la descente et le début de la remontée. Si vous avez plongé pendant 32 minutes, référez-vous au palier à respecter pour une plongée de 35 minutes.
  • La vitesse de remontée indiquée par la table doit être respectée.

Les tables de plongée MN90 sont les plus fréquemment utilisées et concernent les plongées en bouteille à une profondeur maximum de 65 mètres. Elles sont basées sur une vitesse de remontée de 15m par minute ou de 4 secondes par mètre et demandent de ne pas effectuer plus de 2 plongées par 24 heures.

Extrait d’une table de plongée MN90 :

Profondeur Durée de plongée Palier à 3m
28m

15'

20'

25'

30'

35'

40'

-

1'

2'

6'

12'

19'

30m

15'

20'

25'

30'

35'

40'

1'

2'

4'

9'

17'

24'

32m

15'

20'

25'

30'

35'

40'

1'

3'

6'

14'

22'

29' (+1min. à 6m)


Si vous plongez à 32 m pendant 30 minutes, vous allez devoir respecter un palier de décompression de 14 minutes à 3 mètres de profondeur.
En revanche, si vous plongez à 28 m pendant 15 minutes, la table de plongée indique qu’aucun palier n’est nécessaire. Il est conseillé cependant d’effectuer en fin de plongée un palier de 3 minutes à 3m de profondeur. C'est le "palier de principe".

La courbe de sécurité

La courbe de sécurité MN90 indique le temps maximum de plongée sans palier en fonction de la profondeur.

10m 5h30
15m 1h15
20m 40 minutes
25m 20 minutes
30m 10 minutes
35m 10 minutes
40m 5 minutes

Si vous plongez à 35 m, vous n’avez pas besoin de palier de décompression à condition de ne pas excéder 10 minutes de plongée. Comme il a été mentionné précédemment, il est tout de même conseillé de respecter un palier de sécurité de 3 minutes à 3 mètres.

Si ce sujet vous intéresse, vous pouvez également découvrir nos articles sur le baptème de plongée ainsi que les 10 raisons de faire de la plongée cet été.

        

Les avis et commentaires
sur comprendre les tables de plongée