La respiration pendant une culbute en natation ?

La culbute en natation est assez facile à réaliser et ne demande pas beaucoup de technique. En revanche, elle demande beaucoup d’entraînement pour pouvoir la maîtriser parfaitement et en tirer tous les avantages. La respiration est la principale difficulté pendant le virage culbute. A quel moment doit-on placer sa respiration pendant la culbute et comment gérer l’inspiration et l’expiration ?

La respiration pendant une culbute en natation ?&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

La respiration pendant une culbute en natation ?  DR

L’avantage de la culbute en natation

La maîtrise de la culbute en natation n’est pas indispensable pendant les entraînements car vous pouvez parfaitement effectuer votre virage à la main. Cependant, les nageurs de haut niveau y ont recours car elle présente de nombreux avantages. Pour commencer, le virage culbute permet de gagner en vitesse car il se fait dans la continuité des mouvements et n’oblige pas le nageur à marquer une pause. La coulée réalisée sous l’eau et la poussée contre le mur sont aussi excellentes pour gagner en vitesse. Une culbute bien réalisée peut parfois faire la différence entre deux nageurs de même niveau. La culbute permet aussi de conserver la fluidité de sa nage et oppose beaucoup moins de résistance à l’avancement qu’un virage effectué à la main. Pour maîtriser la culbute, il est important de la pratiquer le plus souvent possible pendant les entraînements. Sachez que sa principale difficulté réside dans la respiration et savoir quand amorcer la rotation.

A quel moment respirer pendant la culbute ?

Le virage culbute se décompose en 6 étapes : l’approche du mur, la rotation, le contact contre le mur, la poussée, la coulée et la reprise de nage. Il n’est pas toujours facile de savoir à quel moment placer votre respiration. Une fois que vous approchez du mur, inspirez et retenez votre respiration. Amorcez ensuite votre rotation par la tête, faites la rotation, poussez avec vos jambes contre le mur, effectuez une demie-vrille (en crawl seulement) et laissez-vous glisser sous l’eau le plus longtemps possible. Dès que vous sentez que vous perdez un peu en vitesse, passez alors à l’étape de la reprise de nage.

Comment respirer pendant la culbute ?

Si tout semble simple au premier abord, les nageurs débutants ont parfois tendance à se fatiguer et à s’essouffler beaucoup plus vite lorsqu’ils font un virage culbute. Il est important de bien inspirer avant de faire la rotation et d’expirer votre air progressivement sous l’eau. Si vous soufflez tout votre air dès le début, vous allez vous asphyxier très rapidement et au lieu de profiter de la coulée, vous aurez tendance à remonter le plus vite à la surface pour respirer. L’idéale est d’accélérer avant d’amorcer votre virage culbute pour réaliser celui-ci le plus rapidement possible. Sachez aussi que plus votre virage sera rapide et plus la poussée contre le mur sera puissante et la coulée efficace.

        

Les avis et commentaires
sur la respiration pendant une culbute en natation ?