Accès Espace Pro

Eclairage de piscine : les erreurs à ne pas faire

L’éclairage permet d’apporter une touche d’esthétisme à votre piscine. Il est également une véritable plus-value pour votre maison. Mais pour un résultat optimal, il faut faire les bons choix et surtout respecter les normes de sécurité. Voici les 4 principales erreurs à ne pas faire...

Eclairage de piscine : les erreurs à ne pas faire

Eclairage de piscine : les erreurs à ne pas faire  © Lucy Clark - Fotolia.com

Erreur 1 : choisir un éclairage piscine bon marché

Ne vous laissez pas tenter par un prix trop bas en optant pour le premier éclairage de piscine venu. Les lampes doivent être design mais aussi performantes et économiques. En choisissant des modèles bas de gamme vous ne ferez pas forcément une bonne affaire.

Côté déco, les dernières tendances sont le spot à intensité variable, la lampe flottante, la fibre optique programmable à distance via une télécommande. Vous pouvez jouer avec les couleurs pour le côté esthétique. Les projecteurs et les lampes LED sont parfaitement adaptés pour l’éclairage de piscine. Le principal critère reste bien sûr la sécurité, suivez bien les indications et les distances recommandées sur la notice.

Il existe différentes technologies, systèmes, intensités, options et qualités d’éclairage de piscine high-tech. Il est donc conseillé de comparer les prix, le niveau de consommation (classe énergétique), l’impact environnemental et la facilité d’entretien.

Erreur 2 : ne pas respecter les normes de sécurité piscine

Côté sécurité, assurez-vous que les normes pour l’éclairage d’une piscine soient bien respectées. Il faut également savoir que la réglementation de septembre 2018 interdit l'utilisation de lampe halogène pour l'éclairage d'une piscine. Le remplacement des halogènes par des LED a permis de faire baisser la facture énergétique. Les lampes LED sont économiques et résistantes. Elles durent longtemps, entre 15000 h et 40000 h selon l'ADEME (l'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie). Pour respecter la loi et faire des économies, il faut donc remplacer les lampes halogènes par des lampes LED.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis piscine

Erreur 3: se tromper d’intensité d'éclairage

Ni trop basse, ni trop forte, c’est le secret d’un bon éclairage de piscine. Une intensité trop faible va poser des problèmes de sécurité. Une mauvaise visibilité sur les bords ou l’accès à la piscine peut entrainer des chutes. Il est important d'illuminer correctement le chemin qui va jusqu’à la piscine ainsi que les abords. Lors de l'installation d’un éclairage de piscine il est judicieux de prévoir d'intégrer des luminaires à l'intérieur du bassin.

Erreur 4 : utiliser le même éclairage pour tous les types de piscines

A chaque piscine son éclairage ! Ce serait une erreur de choisir des luminaires sans tenir compte du type de piscine. Pour les modèles hors-sol souples, choisissez des lampes flottantes, des spots à LED magnétiques et des projecteurs extérieurs. Pour une piscine hors-sol rigide, vous pouvez ajouter des projecteurs encastrés. Les piscines encastrées permettent plus de choix et d’options : éclairage encastré, ruban à LED, fibre optique, projecteur télécommandé à distance...

        

L’éclairage d’une piscine

Commentaires : Eclairage de piscine : les erreurs à ne pas faire

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

A la une

Galeries photos

Suivez Guide-Piscine.fr :