Accès Espace Pro

L'équilibre de l'eau d'une piscine

L’équilibre de l’eau de votre piscine repose sur plusieurs éléments. Trois paramètres doivent en particulier être corrects et bien équilibrés entre eux : le pH, la dureté (ou T.H.) et l’alcalinité de l’eau (ou TAC). Il est très important de s’assurer régulièrement que l’équilibre de l’eau est respecté. En effet, une eau de piscine déséquilibrée va nécessiter davantage de produits d’entretien et l’eau peut alors endommager les revêtements de la piscine et ses équipements.

Qu'est-ce que l’équilibre de l’eau de piscine ?

L’équilibre de l’eau d’une piscine est capital pour garantir l’hygiène de l’eau, le confort des baigneurs et la durée de vie des revêtements et des équipements. Pensez donc à retenir quelques informations incontournables :

  • L’équilibre de l’eau dépend principalement du pH, du TAC, du TH, et de la température de l’eau dans une moindre mesure.
  • Ces trois éléments sont étroitement liés et doivent être régulièrement mesurés et rééquilibrés le cas échéant.
  • Si l’eau de la piscine est déséquilibrée, elle nécessite alors davantage de produit d’entretien et les revêtements et équipements peuvent être endommagés.

L'équilibre de l'eau passe aussi par un contrôle régulier du Redox de l'eau de la piscine.

Pourquoi faut-il équilibrer l'eau d'une piscine ?

L'eau est une substance chimique constituée de molécules H2O. Si ce composé est très stable, il reste néanmoins très réactif. On distingue trois paramètres qui influencent l’équilibre de l’eau, à savoir le pH, le TAC et le TH. La température est également un facteur qui peut jouer sur l’équilibre de l’eau, mais il est moins déterminant. Notez cependant que le TAC, le TH et la température de l’eau sont étroitement liés, ce qui signifie que la combinaison de ces paramètres détermine le caractère équilibré ou non de l’eau de votre piscine.

Une eau de piscine doit toujours être bien équilibrée, car cela garantie l’hygiène et la santé des baigneurs. L’équilibre détermine en effet la qualité de l’eau et influe sur la durée de vie des équipements de la piscine.

Pour savoir si votre eau de piscine est équilibrée, vous pouvez notamment vous fier à la Balance de Taylor. Il s’agit d’un indicateur qui vous permet de connaître l’équilibre entre le TAC, le pH et le TH. Cette balance de Taylor se présente sous forme d’un diagramme qui permet d’étudier l’équilibre entre ces trois paramètres fondamentaux de l’eau. Pour considérer que l’eau est équilibrée, il faut idéalement pouvoir tracer une ligne droite entre le TAC, le pH et le TH. Notez qu’elle n’est valable que si la température de l’eau est de 24°C.
Il existe aussi une autre méthode, l'indice de Langelier

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis piscine

Les différents éléments qui influencent l’équilibre de l’eau d'une piscine

Le pH de  l'eau

L’équilibre dépend notamment du pH de l’eau de piscine. Le pH, ou Potentiel Hydrogène, indique si l’eau de piscine est acide ou basique, et sa valeur peut être comprise entre 0 et 14. A 7, l’eau est neutre, au-delà de 7, l’eau est basique, tandis qu’en-dessous de 7, elle est acide. Pour que l’eau de votre piscine soit équilibrée, l’eau de la piscine doit être neutre, et se situer entre 7 et 7,4. Maintenir le pH à ce niveau stable est impératif pour plusieurs raisons :

  • Le pH influe sur l’efficacité du produit de traitement, et notamment du chlore.
  • Le pH est également un facteur de confort lors des baignades.
  • Enfin, l’acidité ou la basicité de l’eau peuvent engendrer des dommages sur les équipements et les revêtements de la piscine.

Le TAC, l’alcalinité de l’eau

Pour avoir une eau équilibrée, vous devez également surveiller le TAC de la piscine, à savoir son alcalinité. Le TAC, ou Titre Alcalimétrique Complet, mesure la teneur en minéraux : les bicarbonates ou hydrogénocarbonates. Ils sont naturellement présents dans l’eau et sont à la fois basiques et acides. Ils neutralisent donc les variations du pH de l’eau, avec un « effet tampon ». Les deux paramètres sont donc étroitement liés et doivent être mesurer et rééquilibrés simultanément. Notez que le TAC de l’eau de votre piscine doit normalement se situer entre 80 et 120 mg/L.

Le TH, la dureté de l’eau

Enfin, le TH d’une piscine est également l’un des paramètres à surveiller pour avoir la garantie d’une eau de piscine équilibrée. Le TH, pour Titre Hydrométrique, mesure la dureté de l’eau. Si le TH est trop faible, l’eau dissout les matériaux à base de ciment, et cela peut également dégrader les liners et les PVC. En revanche, si le TH est trop élevé, le calcaire de la piscine va s’accumuler et former des dépôts solides sur tous les équipements et les canalisations du bassin. Sa valeur doit donc se situer entre 10°F et 25 °F.

Les risques d’une eau de piscine déséquilibrée

Lorsque l’eau de votre piscine est déséquilibrée, vous ne devez pas tarder avant de la réajuster. Tout d’abord pour le bien-être les baigneurs, car lorsque l’eau est déséquilibrée, elle peut devenir irritante pour la peau et les yeux.

Une eau déséquilibrée nécessite d’ajouter davantage de produits d’entretien dans le bassin, puisque les paramètres ne maintiennent pas la stabilité de l’eau. Vous devez donc verser une quantité plus importante de chlore, de produit pH + ou -, de produit nettoyant, anticalcaire, anti-algues, etc.

Par ailleurs, l’eau de piscine déséquilibrée est nocive pour les revêtements de la piscine et ses équipements qui peuvent s’abîmer : leur durée de vie sera donc raccourcie. Enfin, lorsque l’eau est déséquilibrée, du tartre peut se former dans le filtre et la tuyauterie, et vous pouvez observer des dépôts dans le fond de la piscine : l’eau devient alors trouble. En conclusion, l’eau non équilibrée devient incrustante ou agressive.

Notez par ailleurs que même lorsque votre eau est équilibrée, vous pouvez faire face à une concentration trop élevée de phosphate. Le phosphate est un élément présent dans la nature et indispensable au développement des végétaux et des animaux, mais qui est un véritable fléau pour les propriétaires de piscine, puisqu’il se développe et s’accumule à grande vitesse, et cela favorise l’apparition des algues.

A quelle fréquence vérifier l’équilibre de l’eau d'une piscine ?

La fréquence à laquelle vous allez analyser l’eau de la piscine pour savoir si elle est équilibrée dépend de la saison et de la fréquence à laquelle les baignades ont lieu. Durant la saison estivale où les baignades sont fréquentes, il est impératif d’analyser l’eau une à deux fois par semaine, car les paramètres peuvent varier rapidement. De même, il est important de les analyser après un orage par exemple, ou si vous remplissez la piscine avec de l’eau neuve.

En ce qui concerne le phosphate, vous pouvez analyser sa concentration au début de la saison estivale, puis une fois par mois durant toute la saison de la baignade. Par ailleurs, si des algues apparaissent et que vous rencontrez des difficultés pour les éliminer, pensez également à vérifier la concentration de phosphate de votre piscine.

Comment garder une eau de piscine équilibrée ?

Pour garder une eau de piscine équilibrée, vous devez penser à analyser très régulièrement l’eau de votre piscine, avec le testeur de votre choix.

A la moindre variation, si vous vous apercevez que l’eau de votre piscine est déséquilibrée, vous allez alors vous procurer les produits adéquats pour rééquilibrer chaque valeur : pH, TAC et TH, sans oublier de mesurer et de combattre le phosphate.

Il est également impératif de traiter et désinfecter l’eau de votre piscine fréquemment, en particulier durant la période de baignades.

      

L'équilibre de l'eau d'une piscine

Découvrez également

Commentaires : L'équilibre de l'eau d'une piscine

Annuaire des
piscinistes de France

Actualité

A la une

Galeries photos

Newsletter

Chaque mois, recevez nos conseils pour rendre votre piscine plus belle !

Suivez Guide-Piscine.fr :