Le jet-ski

Appelé aussi motomarine, scooter des mers, moto aquatique ou Véhicule Nautique à Moteur (VNM), le jet-ski s’est démocratisé avec les années et permet à ses usagers d’en tirer de nombreux bénéfices. Quels sont les différents types de jet-ski commercialisés sur le marché ? Quelle est la réglementation en vigueur pour pratiquer l’activité en toute légalité et sans gêner autrui ?

Le jet-ski&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

Le jet-ski  DR

Les différents types de jet-ski

Le jet-ski est un véhicule nautique à moteur que l’on chevauche comme une moto. S’il était utilisé à ses débuts uniquement pour le loisir, il est également aujourd’hui très apprécié dans le domaine du sauvetage et de la surveillance maritime. De nombreuses compétitions de jet-ski sont aussi organisées partout dans le monde.
Il existe deux types de jet-ski :

  • le jet-ski à bras : il s’agit d’un modèle sans assise. Le conducteur doit donc se tenir debout en équilibre pour conduire l’appareil. Le guidon est monté sur un bras articulé verticalement muni de poignées de contrôle.
  • le jet-ski à selle : ses dimensions sont largement supérieures à celles du modèle à bras. Il est équipé d’une assise et peut accueillir plusieurs personnes. Le guidon est similaire à celui d’un vélo ou d’une motoneige avec des poignées, une gâchette de gaz et un coupe-circuit qui doit être relié au poignet du conducteur. Si ce dernier tombe, le coupe-circuit se détache et coupe instantanément le moteur.

Pour conduire un jet-ski de location, il n’est pas obligatoire d’être titulaire d’un permis à condition cependant, d’être accompagné par un moniteur diplômé d’Etat. Pour une pratique privée, il faut en revanche être en possession d’un permis bateau.

Une activité très réglementée

  • Equipement du jet-ski : votre véhicule doit être immatriculé et approuvé par les Affaires Maritimes. Il doit être également équipé d’un coupe-circuit, d’un anneau de remorquage et d’un cordage de trois fois sa longueur. Votre jet-ski doit aussi posséder un compartiment étanche contenant deux feux de détresse automatiques à main. Ses hélices doivent être carénées et les turbines équipées d’une grille de protection pour éviter de blesser les baigneurs.
  • Permis : pour conduire un jet-ski d’une puissance supérieure à 6 CV, vous devez avoir 16 ans minimum et être en possession d’un permis bateau.
  • Vitesse : La vitesse maximale autorisée est de 5 nœuds (9 km/h) à moins de 300 m de la côte.
  • Zone de navigation : vous pouvez naviguer entre 2 et 5 milles au large (entre 3,7 et 9,2 km). Veillez à respecter votre zone de navigation et à ne pas empiéter sur celles des autres activités nautiques. Utilisez toujours les chenaux balisés pour entrer et sortir de l’eau.
  • Equipement du pilote : pour pratiquer le jet-ski, vous devez porter obligatoirement un gilet ou une brassière de sauvetage muni d’un signal lumineux. Le port de la combinaison est conseillé pour maintenir la température corporelle et protéger le corps en cas de chute. Il est conseillé également de porter des lunettes.
  • Respect des baigneurs : pensez toujours aux baigneurs et aux usagers de la plage lorsque vous faites du jet-ski car ils peuvent être gênés par vos allers et venues dans l’eau ou le bruit du moteur. N’oubliez pas que la plage et la zone de baignade sont fréquentées par tout type de public.
        

Tout sur Jet-ski

Les avis et commentaires
sur le jet-ski