La sortie à l'australienne en triathlon

Discipline aux trois épreuves enchaînées, le triathlon est un sport très complet qui séduit de plus en plus. La partie natation est la plus appréhendée des triathlètes car c’est la plus déstabilisante de toute. Découvrez comment se déroule la partie natation en triathlon et en quoi consiste la sortie à l’australienne. Guide-piscine vous donne également quelques conseils pour gérer au mieux votre parcours en natation pendant un triathlon.

La sortie à l'australienne en triathlon&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

La sortie à l'australienne en triathlon  DR

L'épreuve de natation en triathlon

La partie natation en triathlon ouvre le début de l’épreuve. Elle se fait la plupart du temps en eau libre (lac, mer, canal, rivière) et très rarement en piscine. La température de l’eau en milieu naturel étant généralement inférieure à celle d’une piscine, le port d’une combinaison est autorisée. Elle est cependant interdite si la température de l’eau est supérieure à 24°C. Le départ de la partie natation peut se faire sur la berge ou alors directement dans l’eau. Les nageurs se placent tous ensemble sur la ligne de départ et démarrent tous en même temps contrairement à une compétition de natation en piscine où chaque nageur a une ligne d’eau qui lui est réservée. La distance de nage varie selon le format du triathlon. Elle peut aller de 750 m (distance sprint) à 3800 m (distance Ironman). A la fin de la partie natation, le triathlète sort de l’eau, se rend au parc à vélos et enchaine sur la partie cyclisme.

La sortie à l'australienne

La partie natation en triathlon se fait sur un parcours délimité par des bouées. Celui-ci est constitué d’une ou deux boucles en règle générale. Pour apporter davantage de difficulté à l’épreuve, il existe une variante appelée la sortie à l’australienne. Il s’agit en fait d’une sortie de l’eau qui se fait à mi-parcours en natation. Le triathlète sort de l’eau, court quelques mètres sur la berge et repart dans l’eau. Si certains pensent que la sortie à l’australienne rend l’épreuve plus difficile, d’autres pensent qu’elle représente un avantage pour se repérer. Certains nageurs profitent de cette sortie de l’eau pour prendre des repères visuels et mieux se diriger ensuite dans l’eau. On parle de sortie à l’australienne car c’est en Australie que cette variante a vu le jour pour la première fois.

Trucs et astuces

Pour gérer au mieux la partie natation en triathlon, il est important de bien vous placer dans le peloton de départ. Soyez conscients de votre niveau en natation et ne vous placez pas sur le devant si vous ne nagez pas très vite. Vous risquez de prendre beaucoup de coups de la part des autres nageurs et vous allez vous fatiguer plus rapidement. Placez-vous davantage sur les côtés pour être moins gêné par les autres participants et pour gagner du terrain au fil de l’épreuve sans trop recevoir de mauvais coups. Si le crawl est la nage la plus rapide, n’hésitez pas à faire quelques mouvements en crawl polo ou en brasse pour pouvoir sortir la tête devant vous au moment de respirer (et non pas sur les côtés) et ainsi mieux vous orienter dans l’eau.

        

Les avis et commentaires
sur la sortie à l'australienne en triathlon