Comment éviter les crampes fréquentes en natation ?

Si la crampe musculaire est sans gravité et disparaît rapidement, elle est tout de même douloureuse et peut vous gâcher vos entraînements si elle est récurrente. Fort heureusement, il existe des solutions pour l’éviter. Découvrez comment vous entraîner sans souffrir de crampes, quelle hygiène de vie adopter et que faire lorsque la crampe est déjà installée.

Comment éviter les crampes fréquentes en natation ?&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

Comment éviter les crampes fréquentes en natation ?  DR

Avant, pendant et après la séance

Les crampes ont tendance à apparaître au niveau des mains, des mollets et des pieds pendant l’entraînement car ils sont fortement sollicités. Au tout début de la séance, pensez donc à bien vous échauffer de façon à préparer vos muscles à l’effort qui va suivre. Pensez également à bien vous étirer après avoir nagé. Une bonne récupération musculaire est aussi primordiale pour éviter que les crampes ne réapparaissent à chaque entraînement. Pensez à bien vous hydrater avant, pendant et après la séance. Privilégiez les eaux gazeuses riches en bicarbonate après avoir nagé et les boissons riches en sels minéraux (potassium, sodium, magnésium) pendant la séance. Un muscle mal hydraté et mal alimenté en sels minéraux aura tendance à se dessécher plus vite et à se contracter plus facilement. Pendant l’entraînement, prévoyez par exemple une bouteille avec un demi litre d’eau, un demi litre de jus de fruits et une pincée de sel. N’oubliez pas non plus de bien vous alimenter. Les muscles se fatiguent plus vite avec l’estomac vide et ont tendance à se contracter. Optez pour des sucres rapides et des aliments faciles à digérer.

Une hygiène de vie

Pour lutter contre les crampes musculaires, il est important d’adopter certains gestes au quotidien. Evitez la prise excessive de café, de thé, d’alcool et de tabac. Ils fatiguent le muscle et retardent l’élimination des toxines. Evitez également les efforts trop intenses et prolongés. Il est aussi préférable de ne pas consommer de viande et de charcuterie et d’avaler trois cuillères à soupe de miel par jour. Sachez enfin que l’eau froide et la chaleur humide ont tendance à augmenter le risque de crampe musculaire. Si vous croyez aux remèdes de « grand-mère », certains nageurs préconisent de dormir avec un pain de savon de Marseille au fond du lit pour lutter contre les crampes. Il paraît que ça marche !

Que faire en cas de crampe ?

Si malgré toutes ces précautions, une crampe s’est installée, arrêtez de nager et asseyez-vous au bord du bassin. Massez doucement la zone concernée et attendez que la crampe disparaisse. Vous pouvez éventuellement étirer le muscle dans le sens contraire de la contracture pour faire disparaître la crampe. Ne faites surtout pas de manipulation brusque. Si les crampes apparaissent pendant la nuit, effectuez les mêmes gestes et placez un coussin sous vos jambes pour éviter que la crampe ne réapparaisse.

 

Pour en savoir plus, consultez notre article sur les crampes en natation .

        

Les avis et commentaires
sur comment éviter les crampes fréquentes en natation ?