Le dopage en natation

Si la natation n’est pas le sport où les cas de dopage sont les plus nombreux, elle n’est pas pour autant totalement épargnée. Il est parfois tentant pour les nageurs de prendre des substances pour améliorer leur performance et gagner quelques secondes sur le chrono où la concurrence fait rage. Chaque année, est publiée la liste des produits interdits. Découvrez les risques qu’encourent les nageurs qui choisissent de se doper et quelles sanctions peuvent être appliquées dans certains cas.

Le dopage en natation&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

Le dopage en natation  DR

Les produits interdits

Chaque année, les autorités sportives telles que la FINA (Fédération Internationale de Natation) ou l’AMA (Agence Mondiale Antidopage) diffusent la liste des substances et des procédés interdits. C’est cette liste qui sert de référence mondiale lors des contrôles antidopage.

Substances et méthodes interdites en compétition :

  • S6 Stimulants
  • S7 Narcotiques
  • S8 Cannabinoïdes
  • S9 Glucocorticoïdes

Substances et méthodes interdites en et hors compétition :

  • S0- Substances non approuvées
  • S1- Agents anabolisants
  • S2- Hormones peptidiques, facteurs de croissance et substances apparentées
  • S3- Bêta-2 agonistes
  • S4- Antagonistes et modulateurs hormonaux
  • S5- Diurétiques et autres agents masquants
  • M1- Amélioration du tranfert d'oxygène
  • M2- Manipulation chimique et physique
  • M3- Dopage génétique
  • P1- Alcool
  • P2- Bêta-bloquants

Les risques en cas de dopage

Les produits dopants sont des produits chimiques qui visent à améliorer les performances des sportifs. En natation, il suffit de quelques centièmes de secondes pour faire toute la différence entre une médaille d’or et un non-médaillé. Si les combinaisons ont été interdites en compétition car considérées comme du dopage technique, le dopage chimique est toujours pratiqué car plus difficilement détectable. En cas de contrôle positif au dopage, les nageurs risquent de sévères sanctions. Ils peuvent être suspendus pendant plusieurs mois et peuvent aussi perdre leurs titres en cas de médaille. Cependant, sachez que les risques les plus importants se situent ailleurs. Les produits dopants sont avant tout très nocifs pour votre santé car leurs effets secondaires sont parfois dévastateurs. Il n’est pas rare de voir des anciens sportifs développer des maladies graves après avoir ingéré des substances chimiques interdites pendant plusieurs années.

Des sportifs contrôlés

Régulièrement, des contrôles antidopage sont effectués auprès des nageurs de haut-niveau. En 2014, le médaillé olympique sud-coréen Park Tae-Hwan a été déclaré positif à la testostérone et s’est vu interdit de compétition pendant un an et demi. Florent Manaudou a lui aussi été soupçonné de dopage après avoir déclaré à la presse qu’il prenait de la créatine. Cette substance aide à l’amélioration des performances et augmente la masse musculaire. Même si elle n’entre pas dans la liste des produits interdits, elle suscite de nombreuses polémiques car elle dope les performances du nageur.

 

        

Les avis et commentaires
sur le dopage en natation