L’ondulation dauphin

Considérée comme une technique de nage impressionnante aux yeux des nageurs débutants, l’ondulation dauphin n’est pas aussi compliquée qu’elle n’en a l’air. Avec un peu de pratique et quelques conseils techniques, elle est accessible à tous les nageurs. En quoi consiste l’ondulation dauphin, comment la nager et comment pourrait-elle révolutionner l’univers de la natation ?

L’ondulation dauphin&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

L’ondulation dauphin  DR

Qu’est-ce que l’ondulation dauphin ?

L’ondulation dauphin est un style de nage ventrale et plus précisément un mouvement d’ondulation qui concerne tout le corps et qui a tendance à rappeler la façon de nager des dauphins. L’ondulation dauphin est utilisée par les nageurs en papillon mais aussi lors des coulées après un départ plongé ou après un virage. Il ne s’agit pas d’une nage très difficile d’un point de vue technique mais elle demande force et puissance. Elle présente l’avantage de gagner en vitesse et permet aux nageurs qui la pratiquent de distancer leurs adversaires.

Comment nager l’ondulation dauphin ?

Pour maîtriser l’ondulation dauphin, sachez que le mouvement doit partir de la tête et non pas des hanches, comme certains peuvent l’affirmer. Le mouvement d’ondulation est amorcé par la tête, il est ensuite transmis aux épaules, au bassin avant d’être amplifié par les jambes. Rentrez la tête entre les épaules et faites remonter le bassin vers la surface de l’eau tout en pliant légèrement les jambes. Relevez ensuite la tête en rabaissant le bassin et réalisez un fouetté sur l’eau avec vos pieds. Gardez les jambes et les pieds joints pour réaliser une belle ondulation. Pour améliorer votre ondulation dauphin, gardez les bras le long du corps et entrez dans l’eau par la tête de façon à bien sentir à quel point la tête est importante pour réussir le mouvement.

L’ondulation dauphin : l’avenir de la natation ?

L’ondulation dauphin occupe une place importante lors des compétitions officielles car lorsqu’elle est réalisée pendant les coulées, elle permet aux nageurs de gagner de précieuses secondes sur le chronomètre. Le multiple médaillé olympique Michael Phelps en a d’ailleurs fait sa spécialité. Ses coulées aussi efficaces qu’impressionnantes sont devenues légendaires et lui permettent souvent de battre des recors de vitesse. Cependant, ces coulées sont réglementées par La FINA (Fédération Internationale de Natation) et ne peuvent dépasser les 15 m. On parle aujourd’hui de lever cette limite pour permettre aux nageurs de nager l’ondulation dauphin sur une longueur entière. Selon certains, c’est à cette seule condition que le record du 50 m nage libre pourrait âtre battu alors que pour d’autres, il ne s’agirait plus de nage libre mais plutôt de nage sous-marine.

        

Les avis et commentaires
sur l’ondulation dauphin