Comment bien se préparer pour une compétition de nage en eau libre ?

La nage en eau libre est très différente d’une compétition de natation traditionnelle et il est important de bien s’y préparer pour espérer une performance et prendre le maximum de plaisir. Faut-il adopter un entraînement différent ? Comment vous habituer à ce nouvel environnement et comment débuter l’épreuve dans les meilleures conditions ?

Comment bien se préparer pour une compétition de nage en eau libre ?&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

Comment bien se préparer pour une compétition de nage en eau libre ?  DR

L’entraînement

Pour commencer, adaptez votre entraînement au type de compétition à laquelle vous allez participer. Si vous comptez nager un 5 ou un 10 km, il est bien évident que vous devrez modifier votre entraînement habituel de natation. Le but étant d’habituer votre corps mentalement et physiquement à nager une longue distance. Ne cherchez pas à nager un 5 km en piscine mais créez-vous un programme d’entraînement sur plusieurs semaines. Faites des séances à dominante vitesse et des séances plus variées. Par exemple, si vous nagez trois fois par semaine, consacrez la première séance à travailler votre vitesse, la seconde à varier les types de nage et la dernière à favoriser la récupération musculaire. La dernière semaine avant la compétition, réduisez l’entraînement en volume mais gardez la même intensité.

S’habituer à un nouvel environnement

La nage en eau libre n’a rien à voir avec le fait de nager en piscine. Vous n’avez pas de lignes d’eau pour vous diriger ni de mur pour faire les virages, l’eau est plus froide, il y a des vagues ou du courant et vous nagez au milieu d’autres nageurs. Le meilleur moyen pour vous préparer à ce nouvel environnement est de vous entraîner en milieu naturel. L’idéal est de nager dans le même plan d’eau que celui de la compétition. Vous pouvez ainsi commencer à prendre des repères et à vous habituer au courant (même s‘il est différent chaque jour en mer). Habituez-vous également à nager avec une combinaison. Certaines compétitions en eau libre autorisent le port de la compétition. Pour reproduire les mêmes conditions que le jour de l’épreuve, vous pouvez aussi en piscine essayer de pratiquer le drafting et de faire vos virages sans prendre appui contre le mur. En effet, le mur permet aux nageurs en piscine de se reposer mais aussi de gagner en vitesse. Il est important de vous habituer à nager sans ces petits « coups de pouce ».

Le jour J

Le jour de la compétition (et aussi la veille), pensez à bien vous hydrater et à consommer des sucres lents et des aliments faciles à digérer. Si l’eau est particulièrement froide, n’hésitez pas à porter un bonnet de natation ainsi que des chaussettes ou des gants en néoprène. Certains nageurs s’appliquent de la graisse au niveau des épaules et sur la poitrine de façon à protéger la peau des frottements avec la combinaison. Nager avec une combinaison pendant 10 km peut être très irritant pour la peau.

        

Tout sur Compétition eau libre

Les avis et commentaires
sur comment bien se préparer pour une compétition de nage en eau libre ?