Comment améliorer sa vitesse en brasse ?

Surtout utile pour être performant sur un 50 m ou un 100m, améliorer sa vitesse en brasse doit se faire pendant les entraînements. Il s’agit d’un travail long et parfois fastidieux pour pouvoir gagner quelques secondes sur le chrono. Guide-piscine vous explique comment soigner votre technique de nage, comment augmenter votre vitesse maximale et comment gérer au mieux respiration, rythme et coulée.

Comment améliorer sa vitesse en brasse&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; frinz - Fotolia.com2</span>

Comment améliorer sa vitesse en brasse  © frinz - Fotolia.com2

Bien soigner sa technique

Avant toute chose, sachez qu’il est primordial de bien maîtriser une nage pour pouvoir nager rapidement. Cela implique de bien savoir se positionner pour favoriser l’hydrodynamisme mais aussi de réaliser des mouvements efficaces. En brasse, cherchez à bien pousser sur les jambes en réalisant des ciseaux rapides et pas trop amples. Il est souvent conseillé d’essayer de rentrer un peu les genoux vers l’intérieur afin de « prendre » plus d’eau. Tirez bien sur les bras également pour prendre une forte impulsion, sortir votre buste de l’eau et plonger en gagnant en vitesse. Au moment de rentrer dans l’eau, la tête doit entrer d’abord par la nuque. En nageant de cette façon, vous réduisez au maximum la surface de résistance passive (surface qui ralentit votre avancée dans l’eau).

Augmenter la vitesse maximale

Pour améliorer votre vitesse maximale de nage, il est primordial de réaliser des exercices de vitesse. Vous pouvez par exemple nager des sprints sur des distances courtes (10 ou 25 m) ou faire des exercices de bras et de jambes. Entre chaque sprint, prenez un temps de récupération de 2 minutes environ pour conserver l’intensité maximum au fil des séries. Il est préférable de travailler votre vitesse en brasse en début de séance juste après l’échauffement. Après chaque sprint, choisissez la récupération active (récupération en nageant à un rythme lent) car elle permet d’augmenter l’apport d’oxygène dans vos muscles. Une fois que vous avez atteint votre vitesse maximale en brasse, vous devez la maintenir le plus longtemps possible. C’est ce qu’on appelle l’endurance de vitesse. Pour la travailler, il est conseillé d’augmenter les distances de sprint ou de diminuer les temps de récupération entre chaque sprint. De cette façon, votre corps s’habituera à nager plus vite.

Respiration, rythme et coulée

Il existe aussi d’autres façons de gagner en vitesse en brasse sans trop vous fatiguer. Tout d’abord, sachez qu’il est primordial d’utiliser les coulées en brasse. En effet, sous l’eau, votre corps est plus hydrodynamique et il avance plus vite. Profitez donc des virages et des coulées entre chaque cycle de jambes et de bras pour glisser dans l’eau et gagner en vitesse tout en reposant vos muscles. Mais il faut trouver un juste équilibre. La reprise de nage doit se faire juste avant de perdre en vitesse. Certains nageurs ont tendance à trop se laisser couler et ils ont plus de mal à retrouver leur rythme. A l’inverse, certains nageurs pensent que les coulées font perdre du temps et ils ont tendance à enchaîner les mouvements trop rapidement. Ils s’épuisent plus rapidement et ne tirent pas profit des coulées. Conséquences : ils perdent en technique de nage et nagent plus lentement.

 

Pour approfondir vos techniques de nage, il est également possible de participer à un stage de perfectionnement en natation !

        

Les avis et commentaires
sur comment améliorer sa vitesse en brasse ?