Les erreurs classiques du crawl

Mis à jour le 24 août 2016

Le crawl est considéré comme étant la nage la plus facile en natation car les mouvements se font dans le prolongement du corps et la tête reste bien en place. Il s'agit également de la nage la plus efficace de toutes à condition qu'elle soit bien maîtrisée. Avec un peu de pratique, un peu de persévérance et quelques conseils, il est possible de nager le crawl de façon efficace. Voici quels sont les grands pièges à éviter.

Les erreurs classiques du crawl&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; lightpoet - Fotolia.com</span>

Les erreurs classiques du crawl  © lightpoet - Fotolia.com

Erreur n°1 : Se propulser avec les jambes

Beaucoup de nageurs débutants pensent qu'en battant vite des jambes, ils avanceront plus vite. Il n'en est rien ! En effet, le crawl est une nage où la propulsion (ou plutôt la traction) se fait par les bras. Les battements de pieds sont très énergivores, augmentent le rythme cardiaque et ont un rendement assez faible. Sachez que les mouvements de pieds ont pour fonction principale de maintenir l'équilibre du corps et d'éviter que les jambes ne s'enfoncent dans l'eau. Ayez à l'esprit de battre légèrement des pieds à la surface de l'eau de façon à provoquer un léger bouillonnement. Pas besoin d'éclabousser tous les nageurs pour avancer plus vite.

Erreur n°2 : Faire trop de mouvements de bras

Lorsqu'on débute en crawl, il est tentant de vouloir effectuer beaucoup de mouvements de bras et rapidement afin d'avancer plus rapidement. Encore une fois, il s'agit d'une idée fausse. Concentrez-vous sur la qualité des mouvements de bras. Allez chercher l'eau le plus loin possible et serrez légèrement les doigts pour attraper le plus d'eau possible. Réalisez des mouvements amples et souples et ne battez pas l'eau avec la paume de vos mains. 15 mouvements effectués correctement seront plus efficaces et moins énergivores que 25 à la technique inefficace.

Erreur n°3 : Garder de l'air dans les poumons

En débutant la natation, on a tendance à garder de l'air dans les poumons sous l'eau par peur de manquer et de s'asphyxier. En effet, en milieu aquatique, la respiration perd tout son côté naturel. Pour éviter de s'essouffler en nageant, il est important de bien souffler tout l'air présent dans les poumons lorsque vous êtes sous l'eau. Ainsi, en sortant la tête de l'eau, vos poumons se remplissent automatiquement d'air sans même vous en rendre compte.

Erreur n°4 : Bouger le bassin dans tous les sens

De nombreux nageurs débutants battent beaucoup des pieds, font des mouvements de bras trop rapides et sortent trop la tête de l'eau pour respirer ce qui provoque un déséquilibre au niveau du corps. En crawl, il est important de bien garder le corps aligné et le plus possible à l'horizontale afin de fendre l'eau et d'adopter une position hydrodynamique. Essayez de sortir la tête de l'eau le moins possible pour prendre votre respiration et sollicitez votre ceinture abdominale pour garder le tronc bien droit.

En savoir plus sur le perfectionnement en crawl.

        

Les avis et commentaires
sur les erreurs classiques du crawl

  • Conseils tout à fait intéressants. Un petit schéma serait parfois le bienvenu pour mieux visualiser les mouvements des bras ou des épaules.

    Claudine - Le 01/05/16 à 22h23

  • Oui j'ai toujours pensé qu'on le faisait de travers mais je ne savais pas quoi. Merci pour ces correctifs, ça m'encourage à renouveler mon abonnement à la piscine.

    bassla - Le 13/10/15 à 14h37

Tous les avis et commentaires
sur les erreurs classiques du crawl