Les départs en compétition de natation

Lors d'une compétition de natation, les styles de nage sont soumis à une réglementation très stricte mais pas seulement ! Pour que le déroulement des épreuves se passe le mieux possible, les départs sont aussi très réglementés. Découvrez comment se passe un départ lors d'une compétition de natation, quelle est la réglementation en vigueur et quels sont les types de départ autorisés.

Les départs en compétition de natation&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

Les départs en compétition de natation  DR

Déroulement du départ en compétition de natation

Lors d'une compétition de natation, tout est parfaitement organisé pour que le déroulement des épreuves soit le plus fluide possible et dans le respect des horaires de course. Avant le départ d'une épreuve, le nageur doit d'abord se renseigner sur les horaires de passage de chaque course et se rendre à la chambre d'appel plusieurs minutes avant. Un officiel lui remettra une fiche de nage sur laquelle est inscrit son nom, la distance à parcourir, le couloir de nage qui lui est attribué ainsi que son temps d'engagement. Il devra ensuite patienter sur une chaise avant d'être invité par les officiels à se rapprocher de son plot de départ. Une fois qu'il est devant le plot, le nageur doit attendre le premier coup de sifflet du juge-arbitre pour monter et se mettre en position.

Une réglementation stricte

La Fédération Internationale de Natation impose une réglementation stricte en ce qui concerne les départs en compétition de natation :

  • en crawl, en brasse et en papillon, le départ se fait en plongeant à partir du plot de départ. Au premier coup de sifflet (plus long que les suivants), les nageurs se positionnent à côté ou derrière le plot et patientent. Le second coup de sifflet leur indique qu'ils peuvent monter sur le plot et se mettre en position de départ. Une fois que tous les nageurs sont en place et immobiles, le départ est donné par un dernier coup de sifflet.
  • En dos et lors d'un relais 4 anges, le départ se fait dans l'eau. Au premier coup de sifflet, les nageurs doivent entrer dans l'eau en sautant ou en plongeant et prendre la position de départ en s'accrochant à l'étrier. Lorsque tous les nageurs sont immobiles, le départ peut être donné.
  • En cas de départ anticipé lors d'une compétition importante, le juge laisse la course se dérouler normalement et le nageur responsable du faux départ est averti de sa disqualification. Si le nageur plonge ou tombe dans l'eau avant que le signal de départ ne soit donné, il peut remonter sur le plot et repartir avec les autres nageurs.

Comment plonger pour un départ en natation ?

Lors d'une compétition de natation, il est obligatoire d'entrer dans l'eau en plongeant en crawl, en brasse et en papillon. En dos crawlé, le départ se fait directement dans l'eau.
Il existe deux types de plongeons et ils présentent chacun des avantages certains :

  • le plongeon grab start : les deux pieds sont placés à l'avant du plot, le poids du corps repose sur l'avant des pieds et les mains sont accrochés à l''avant du plot
  • le plongeon track start : un pied est accroché à l'avant du plot et l'autre est en retrait, le poids du corps repose sur la jambe arrière et les mains sont accrochées à l'avant du plot

Le plongeon grab start présente l'avantage de pouvoir prendre une plus grande impulsion avec les jambes alors que le plongeon track start réduit les risques de perte d'équilibre et de départ anticipé. Chaque nageur est libre de choisir le style de plongeon qui lui convient le mieux.

 

        

Les avis et commentaires
sur les départs en compétition de natation