L’asthme d’effort chez les sportifs

L’asthme d’effort est une forme d’asthme qui peut handicaper tous les sportifs et ce, quel que soit leur âge ou leur sexe. Quelle est la particularité de l’asthme d’effort, comment se manifeste-t-il, à quel moment et comment le traiter ?

L’asthme d’effort chez les sportifs

L’asthme d’effort chez les sportifs  © Fotolia

Qu’est-ce que l’asthme d’effort ?

L’asthme d’effort est en fait une crise d’asthme qui survient généralement entre 5 et 10 minutes après un effort physique. L’asthme d’effort survient plus facilement lorsque l’air est froid et sec car il provoque un refroidissement et un assèchement des voies aériennes. Les crises d’asthme d’effort concernent les asthmatiques et les personnes dont l’asthme n’a pas encore été diagnostiqué. Les crises ont tendance à disparaître d’elles-mêmes au bout de 30 à 60 minutes.

Les manifestations de l’asthme d’effort

L’asthme d’effort est provoqué généralement par les sports basés sur l’hyperventilation comme la course à pied, le vélo, la natation ou tous les sports d’endurance. La crise se déclenche quelques minutes après l’effort et se manifeste de différentes façons. Le sportif présente des difficultés respiratoires, peut ressentir des brûlures au niveau du thorax et se mettre à tousser. Un des symptômes les plus typiques de l’asthme d’effort (et de l’asthme en général) est la respiration sifflante pourtant de nombreux cas d’asthme sportif ne sont pas diagnostiqués ni traités.

Comment traiter l’asthme d’effort ?

L’asthme d’effort n’est pas une fatalité et il est possible de le prévenir pour apporter du confort au sportif.

Pour éviter l’apparition de l’asthme d’effort, il est recommandé d’utiliser un bronchodilatateur 15 minutes avant l’effort de façon à ouvrir les bronches et à faciliter la respiration. Il est aussi conseillé de débuter le sport progressivement en vous échauffant pendant au minimum 15 minutes. L’idéal est de pratiquer une activité sportive régulièrement car plus vous faites du sport et moins vous serez sujet à l’asthme d’effort. N’hésitez pas à bien vous couvrir au niveau de la tête par temps froid pour diminuer l’inhalation d’air froid et sec.

Asthme d’effort : quels sports pratiquer ?

Ce n’est pas parce que vous êtes sujet à l’asthme d’effort que vous devez arrêter le sport. Privilégiez les sports à intensité modérée qui ne sollicitent pas trop le système respiratoire et évitez les efforts violents et les sports d’hiver comme le ski ou le patinage sur glace. La natation, bien que bénéfique pour l'asthme, peut parfois aggraver ces problèmes car le chlore est irritant pour les voies respiratoires.

        

Commentaires : L’asthme d’effort chez les sportifs

  • orque45 - 03/05/17

    Je pratique la natation assidûment et j'en tire du bien être...

1 commentaires : L’asthme d’effort chez les sportifs