DOSSIER : Entretien avec Lionel Horter, entraîneur de natation de haut niveau

Zoom sur la natation de haut niveau

Lionel Horter est entraîneur de natation de haut-niveau dans le club du Mulhouse Olympic Natation. Il fut directeur technique de l'Equipe de France, et a entraîné les plus grands nageurs parmi lesquels Laure Manaudou, Amaury Levaux ou Yannick Agnel. Dans le cadre d'un entretien exclusif avec l'équipe Coach Nage, il a répondu à nos questions et nous livre sa vision du monde de la natation. Nous diviserons cet entretien en 5 parties différentes. Dans cette première partie, il nous explique la natation de haut niveau.

Les jeunes nageurs de haut-niveau durant leur séance d'entraînement au Mulhouse Olympic Natation, en Janvier 2017.

Les jeunes nageurs de haut-niveau durant leur séance d'entraînement au Mulhouse Olympic Natation, en Janvier 2017.  DR

Comment être un bon nageur de haut niveau ?

La natation de haut niveau, demande, comme tous les sports à ce niveau, beaucoup de persévérance. La clé du haut niveau est la périodisation : La régularité des entraînements, pour que le corps humain s'adapte et évolue en conséquence. On revient vers la définition d'un entraînement.

Quels sont les difficultés dans ce domaine ?

Les nageurs doivent s'adonner à un effort régulier et intensif : Deux entraînements quotidiens (Jusqu'à 13 par semaine), la difficulté du demi-fond ( qui favorise l'endurance et s'oppose aux longueurs de sprint ) , environ 90km nagés chaque semaine, et sans oublier toute l'organisation scolaire en parallèle.

Quels sont les cycles de compétition ?

Pour atteindre un niveau de compétition, un nageur doit respecter différents cycles, différentes phases dans son entrainement ; Normalement, 2 cycles de 18 semaines sont nécessaires, et à chaque fois 3 cycles de 6 semaines.  Avec ces 3 cycles, on peut aller très loin sur le plan physique afin de préparer l'organisme pour l'intensité :

  • Un Cycle de Préparation : Le nageur commence progressivement, régulièrement ses entraînements. Il s'agit d'échauffements, de reprise progressive, de remise en forme.
  • Un Cycle de Volume / Entraînement général : Les entraînements se font plus réguliers et longs, en grande quantité. On favorise l'endurance plutôt que de l'intensité et du sprint. 
  • Un Cycle d'Intensité : L'entraînement est plus poussé, quitte à réduire la quantité : on favorise le sprint , et des exercices qui repoussent un peu plus les limites.

Il ne faut surtout pas aller au delà, en particulier pour le cycle d'intensité : il y a un réel risque de dégâts physiques si on fait plus d'intensité que de préparation et d'entraînement général.

 

Comment s'organisent les séances ?

Les séances font travailler tous les muscles du corps, avec des exercices très variées, parfois avec du matériel spécifique. Selon le cycle en cours, l'accent peut être mis sur la technique, avec montée progressive de la charge à accomplir lors de l'exercice.
L'objectif est de varier au maximum les séances, car elles sont longues, et ça peut devenir vite rébarbatif. Les exercices ne sont donc jamais les mêmes.

 

DOSSIER : Entretien avec Lionel Horter, entraîneur de natation de haut niveau

  1. Les 5 conseils pour une séance de natation parfaite
  2. Zoom sur la natation de haut niveau
  3. Lionel Horter : "Le meilleur apprentissage, c'est l'échec"
  4. La journée d'un nageur de haut niveau
  5. Comment s'entraîner efficacement en natation ?
        

Dossiers

Commentaires : Zoom sur la natation de haut niveau