La randonnée subaquatique

Plus abordable que la plongée sous-marine, la randonnée subaquatique est très appréciée car elle permet d’observer les fonds marins sans devoir passer par une formation spécifique ni investir dans du matériel onéreux. Découvrez ce qu’est la randonnée subaquatique, quel est l’équipement nécessaire au randonneur, où pratiquer l’activité et quelles sont les mesures de sécurité à respecter.

La randonnée subaquatique&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

La randonnée subaquatique  DR

Qu’est-ce que la randonnée subaquatique ?

La randonnée subaquatique est une activité de loisir aquatique qui permet d’observer les fonds marins en nageant à la surface de l’eau. L’activité est appelée aussi « snorkeling », « randonnée palmée » ou « PMT » (Palmes, Masque, Tuba). Elle se pratique sans bouteille de plongée et la respiration se fait grâce à un tuba. Lors des descentes, le pratiquant plonge en apnée.
Il existe deux types de randonnée subaquatique :

  • la randonnée subaquatique encadrée par un guide de randonnée ;
  • la randonnée subaquatique autonome destinée aux plongeurs confirmés.

L’équipement pour la randonnée subaquatique

En randonnée subaquatique, le matériel est légèrement différent de celui utilisé en plongée :

  •  un masque : il est préférable de choisir un modèle avec une jupe noire pour mieux supporter la luminosité présente à la surface de l’eau ;
  • un tuba (« snorkel » en anglais) ;
  • des palmes : préférez des palmes plus courtes que pour la plongée afin de ne pas gêner vos équipiers ;
  • une combinaison de plongée pour maintenir la température corporelle si la randonnée dure dans le temps.

Où pratiquer la randonnée subaquatique ?

Il est possible de pratiquer la randonnée subaquatique partout où l’eau est chaude, peu profonde (maximum 5 m de profondeur), sans vague et partout où la faune et la flore sont intéressantes. De nombreux tour-opérateurs organisent d’ailleurs des excursions dans des mers tropicales pour observer des récifs coralliens, des poissons tropicaux et des plantes aquatiques. Il existe aussi des aires de plongée balisées, appelées aussi sentiers sous-marins, qui permettent de pratiquer la randonnée subaquatique en toute tranquillité. Les sites les plus célèbres pour pratiquer la randonnée subaquatique sont :

  • la Grande barrière de corail en Mer de Corail ;
  • Charm el-Cheikh en Mer Rouge ;
  • Les Iles Galapagos ;
  • la Polynésie française et l'archipel d'Hawaii, dans l'Océan Pacifique ;
  • les Bahamas et l'archipel de Keys, situés entre le golfe du Mexique et l'océan Atlantique ;
  • la Barrière de corail de la Riviera Maya au Mexique ;
  • les îles Turques et Caïques, à Porto Rico ;
  • les Antilles néerlandaises situés dans la Mer des Caraïbes.

Les mesures de sécurité

Même si la randonnée subaquatique se révèle moins dangereuse que la plongée, il est important de respecter quelques règles basiques de sécurité :

  • démarrez toujours à contre-courant
  • ne jamais partir avant la tombée de la nuit
  • bien se renseigner sur les courants et les marées avant de partir
  • ne jamais partir seul
  • éviter les zones de passage des bateaux à moteur.
        

Les avis et commentaires
sur la randonnée subaquatique