Qui peut enseigner la natation ?

Enseigner la natation ne s’improvise pas. Cela demande d’avoir suivi une formation spécifique. Tous les diplômes ne se valent pas et n’offrent pas tous la possibilité d’enseigner contre rémunération. Découvrez quels sont les différents diplômes existants dans l’univers de la natation ainsi que leurs spécificités et les sanctions en cas de non-respect des règles.

Les diplômes

Dans l’univers de la natation, il existe différents diplômes aux spécificités propres qui permettent ou non d’enseigner la natation :

  • Le DEJEPS (Diplôme D’Etat de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport) : il permet d’enseigner et d’entraîner des nageurs de tous niveaux. Avec la spécialisation sauvetage et course, vous pouvez surveiller en piscine tout en encadrant des groupes de compétition.

Pour accompagner les groupes scolaires en piscine, il est nécessaire d’avoir le diplôme de professeur d’Education Physique et Sportive. Sachez que certains diplômes universitaires offrent des spécialisations « sauvetage et sécurité en milieu aquatique » et qu’ils permettent aux étudiants d’enseigner la natation.

Sanctions et dérogations

Sachez que si vous choisissez d’enseigner la natation ou d’entraîner des groupes de compétition alors que votre diplôme ne vous le permet pas, vous êtes passibles d’un an d’emprisonnement et de 15000 euros d’amende. Cette sanction s’applique aussi bien à la personne qui enseigne qu’à son employeur. Il existe cependant des cas spécifiques qui peuvent bénéficier d’une dérogation. C’est le cas pour les personnes en formation qui apprennent à enseigner dans le but d’obtenir le BPJEPS AAN ou le DEJEPS. C’est aussi le cas pour les fonctionnaires, les militaires et les enseignants qui enseignent dans le cadre de leur fonction. Sachez enfin que si vous enseignez la natation à titre bénévole, vous ne courez le risque d’aucune sanction.

Qui peut enseigner la natation ?

Découvrez également