L’anaérobie lactique en natation

L’anaérobie lactique est une des filières énergétiques utilisée par notre organisme afin d’alimenter les muscles et provoquer la contraction musculaire. Elle apparaît lors d’exercices physiques de courte durée et fournit une quantité importante d’énergie. Comment fonctionne l’anaérobie lactique et quels sont ses effets sur notre organisme en natation ?

L’anaérobie lactique en natation&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

L’anaérobie lactique en natation  DR

Un fournisseur d’énergie

Il existe trois types de fournisseurs d’énergie pour le corps : la filière aérobie, anaérobie alactique et anaérobie lactique. La filière énergétique dépend du type d’effort sollicité. Selon l’intensité de l’activité physique, l’organisme n’utilisera pas l’énergie de la même manière. L’anaérobie lactique est utilisée lors d’une activité physique de courte durée (2 à 3 minutes maximum). En anaérobie, les muscles ne sont pas alimentés en oxygène sauf en anaérobie lactique où les muscles utilisent l’oxygène déjà présent dans le sang pour transformer le glycogène (ou glucose) en ATP. Le glycogène présent dans les muscles utilise l’oxygène comme un combustible et produit des ATP (Adénosine Triphosphate). Les ATP sont la seule source d’énergie utilisable par le muscle. Il s’agit d’un carburant nécessaire au muscle pour qu’il puisse se contracter. Sachez que l’anaérobie lactique est la filière énergétique la plus puissante après l’anaérobie alactique. En natation, l’organisme utilise l’anaérobie lactique lors des courses de courte durée. Comme un 50 ou 100 mètres. Pour les efforts de longue durée, le corps passe alors en aérobie.

Acide lactique : ses effets sur l’organisme en natation

Si l’anaérobie lactique est une filière énergétique très puissante, elle est aussi la plus éprouvante pour le corps. En effet, l’anaérobie lactique diminue le PH musculaire ce qui crée de l’acidité. On parle alors d’acide lactique qui s’accumule dans votre organisme et plus particulièrement dans les muscles. L’acide lactique est un déchet qui se forme dans les cellules privées d’oxygène. En anaérobie lactique, les muscles vont s’alimenter de l’oxygène stocké dans le sang pour ensuite se retrouver très vite sans oxygène. C’est à ce moment que votre corps produit de l’acide lactique. Cet acide lactique provoque des douleurs et des « paralysies » musculaires. Cette sensation est très désagréable et peut même vous obliger à arrêter de nager. Sachez cependant que les courbatures qui apparaissent le lendemain d’un entraînement ne sont pas provoquées par l’acide lactique. Celui-ci est recyclé et utilisé de nouveau comme énergie dans l’heure suivant l’effort physique. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de nager quelques longueurs après une course intense. Vous éliminez ainsi le surplus d’acide lactique présent dans votre organisme.

        

Les avis et commentaires
sur l’anaérobie lactique en natation