Aquabiking et grossesse : c'est possible ?

Stop aux idées reçus, la grossesse ne vous empêche pas de pratiquer une activité sportive. Les sports de piscine sont particulièrement plébiscités car très doux pour le corps. Zoom sur l'aquabiking.

Les bienfaits de l'aquabiking et des sports aquatiques

Pratiquer un sport dans l'eau pendant la grossesse a des avantages multiples : vous pourrez muscler et tonifier votre corps, tout en soulageant vos jambes et votre dos. Les sports aquatiques permettent des mouvements doux et limitent le risque de blessures.

Avant de vous jeter dans la piscine (évitez quand même de vous jeter, passez plutôt par la petite échelle), demandez l'avis de votre gynécologue et attendez son feu vert. Il existe des contre-indications (ouverture du col de l'utérus, hypertension artérielle) qui peuvent empêcher la pratique sportive.

Grâce aux exercices d'aquabiking, vous exercerez votre souffle et votre rythme cardiaque. Ce sport vous permettra également de soulager vos problèmes de dos, de tonifier vos jambes et d'améliorer la circulation sanguine.

Pratiquer un sport oui, mais avec modération

Le sport est certes conseillé pour les femmes enceintes mais il ne faut pas vous fatiguer. Même si vous étiez des sportives chevronnées, il faut accepter de ralentir la cadence. Un effort excessif, long et répétitif pourrait entraîner des complications au niveau du fœtus.

Écoutez votre corps : au moindre signe de fatigue ou à la moindre douleur, arrêtez tout. Vous ne cherchez pas la performance, ce n'est donc pas grave de ralentir.

Si vous le pouvez, préférez les séances en cabine plutôt que les cours collectifs. En groupe, il faut généralement varier les positions, ce qui risquerait de vous fatiguer. En cabine individuelle, vous pouvez pédaler à votre rythme et sans changer de position.

L'idéal est de faire des séances de 30 minutes maximum 2 à 3 fois par semaine.

Les activités aquatiques adaptées aux femmes enceintes