Toutes les infos sur le métier de la piscine

Le contrat de concession piscine : avantages et inconvénients

Le contrat de concession est un contrat de partenariat entre un fournisseur (aussi appelé concédant) et un ou plusieurs distributeurs (aussi appelés concessionnaires).

Le contrat de concession : avantages et inconvénients  © G-Stock Studio - shutterstock.com
Le contrat de concession : avantages et inconvénients  © G-Stock Studio - shutterstock.com

Le fournisseur s’engage, par ce contrat, à fournir ses produits au concessionnaire de manière exclusive. Celui-ci se chargera de distribuer les produits concernés sur sa zone de chalandise.

Si ce type de contrats a de nombreux avantages pour les deux parties, il a également des inconvénients qu’il est essentiel de prendre en compte avant de signer le moindre contrat. Petit tour d’horizon des différents avantages et inconvénients du contrat de concession.

Avantages et obligations du concessionnaire

Les avantages de la concession pour le concessionnaire piscine

Principal avantage pour le pisciniste concessionnaire : l’exclusivité territoriale. C’est l’essence même du contrat de concession, le concédant assure au concessionnaire l’exclusivité de ses produits sur le territoire prévu par le contrat.

Le concessionnaire bénéficie également de la notoriété de la marque, puisque le concédant lui met à disposition l’enseigne, la marque et divers éléments distinctifs permettant de reconnaître les produits. Cela lui permettra également d’accroître ses ventes.

Le concessionnaire n’a pas à répondre des éventuels vices cachés qui pourraient être révélés après l’achat. Cette garantie est la responsabilité du concédant.

Enfin, un avantage non négligeable pour le concessionnaire est le fait qu’il n’a pas à chercher de nouveaux fournisseurs pour les produits concernés par ce contrat, puisque le concédant est engagé à fournir les stocks nécessaires pour la durée de celui-ci.

Les inconvénients de la concession pour le concessionnaire piscine

Contrairement au contrat de franchise, le concessionnaire ne bénéficie généralement que d’une assistance limitée, voire inexistante.

Le contrat de concession peur avoir une durée limitée, ce qui entraîne une certaine précarité pour le concessionnaire. Le concessionnaire est soumis à des quotas d’achat et de ventes, qui l’obligent à vendre plus pour atteindre ses quotas. Lorsqu’il ne parvient pas à atteindre ce quota, il peut être contraint de racheter les marchandises qu’il n’a pas écoulées. De plus, le concessionnaire n'a généralement pas le droit de recruter de nouveaux clients sur un territoire déterminé.

Le concessionnaire est obligé de s’approvisionner chez le concédant pour les produits concernés par le contrat. Il ne peut donc pas vendre de produits similaires aux produits du concédant, et donc diversifier son offre.

Avantages et obligations du concédant

Les avantages de la concession pour le concédant piscine

Le contrat de concession ne nécessite généralement pas ou peu de formations de la part du concédant, étant donné que le concessionnaire est généralement un professionnel déjà installé. C’est donc plus rapide pour lui, mais aussi moins coûteux.

Le concédant bénéficie d’une exclusivité, voire d’un monopole, car ses concessionnaires sont tenus de ne distribuer que les produits de sa marque. Ainsi, la concurrence est moindre sur les produits du même type !

Les inconvénients de la concession pour le concédant piscine

Le concédant ne maîtrise pas les processus de communication et de publicité mis en place par le concessionnaire, et qui utilisent l’image de sa marque. Le processus de distribution est également à la charge du concessionnaire, aussi bien en ce qui concerne le transport, le stockage, ou encore l’emballage des produits.

De fait, l’essence du contrat de concession étant le droit d’usage de la marque par le concessionnaire, si celui-ci menait mal ses affaires ou sa communication, sa mauvaise image peut retomber sur le concédant. Il est donc essentiel pour le concédant de bien se renseigner sur le futur concessionnaire avant de lui proposer un partenariat. 

Enfin, du fait de l’exclusivité accordée au concessionnaire par le concédant grâce à la clause de non-concurrence, celui-ci est dans l’impossibilité de distribuer ses produits dans la zone où le concessionnaire exerce, car il doit respecter l'exclusivité de ce dernier.

 

Ainsi, si le contrat de concession a certains inconvénients pour le concédant comme pour le concessionnaire, il est généralement très rentable pour les deux parties.

Pour limiter au maximum l’impact de ces inconvénients, le concédant doit, avant de proposer un partenariat à un éventuel futur concessionnaire piscine, bien se renseigner sur lui et sur son entreprise.

Pour le futur concessionnaire, il est essentiel de bien lire toutes les clauses du contrat qu’il s’apprête à signer, avant de rejoindre un réseau de piscinistes ! Il est généralement conseillé de faire appel à un professionnel (avocat, consultant, …) pour s’assurer d’avoir bien compris tous les éléments stipulés par le contrat.

Pour aller plus loin, découvrez également comment se lancer dans la franchise piscine

Contenu recommandé

Les annuaires des pros de la piscine

Les 1147 fournisseurs de France

arrow_right Voir tous les fournisseurs


Les 4 975 piscinistes de France

nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

arrow_right Voir tous les piscinistes

20/09/2021
Volet de piscine
45740 Lailly-en-Val
Aperçu
20/09/2021
Construction de piscine
28140 Nottonville
Aperçu
arrow_right Voir toutes les demandes de devis

L'info Piscine sur notre page LinkedIn

Abonnement à la newsletter PRO

Recevez gratuitement chaque mois les informations essentielles pour faire croître votre activité.

Abonnez-vous dès maintenant !

arrow_rightVoir toutes les newsletters