Toutes les infos sur le métier de la piscine

Gestion des déchets : comment diminuer les coûts ?

Lorsque l’on est professionnel de la piscine ou du bâtiment, la gestion des déchets a un coût, parfois non négligeable ! Cependant, comme le précise Pierre Iorio, Directeur Marketing et Développement de la FPP, « une bonne connaissance du recyclage et de la thématique de l’environnement peut faciliter le fonctionnement au quotidien du piscinier, et même lui permettre de faire des économies ».
Guide-Piscine.fr vous donne quelques pistes pour optimiser la gestion de vos déchets et les coûts qui y sont liés !

Réduire - Réutiliser - Recycler : les 3 piliers de la gestion des déchets  DR
Réduire - Réutiliser - Recycler : les 3 piliers de la gestion des déchets  DR

Calculer les coûts de gestion des déchets piscine

Pour optimiser les coûts de traitement et de gestion des déchets piscine, il est essentiel de bien les connaître.
Pour cela, il faut distinguer les deux types de coûts : les coûts directs, qui sont les dépenses directement vouées au traitement des déchets (exemple : les factures de gestion des déchets), mais aussi les coûts indirects (exemples : le personnel et le matériel nécessaires, le prix d’achat/de production de la matière, …).

Ainsi, si vous souhaitez faire baisser ces coûts, il faudra commencer par les lister. Pour les coûts directs, on retrouve notamment :

  • La facture annuelle de gestion et de traitement des déchets (que le prestataire soit privé ou public)
  • Le temps passé à la logistique des déchets en interne, ainsi que les équipements nécessaires (poubelles, bennes, engins de transport, maintenance, …)
  • Les coûts de transport pour amener les déchets à la benne (chargement/déchargement, carburant, véhicule, …)

Pour les coûts indirects, il faudra notamment compter :

  • Les chutes inutilisées
  • L’énergie et le temps consommés pour la production et la gestion des déchets

Diminuer les coûts de gestion des déchets piscine

Une fois le calcul des coûts de traitement des déchets réalisé, vous pourrez construire votre plan d’actions pour les réduire ! N’hésitez pas pour cela à faire appel à des cabinets ou des organisations spécialisées qui pourront vous conseiller.

Voici cependant quelques astuces, qui pourront vous permettre de limiter certains coûts de gestion des déchets :

1. Lutter contre le gaspillage

Tout d’abord, pour réduire les déchets, le professionnel peut envisager d’acheter moins d’objets à usage unique (gobelets plastiques par exemple), mais aussi limiter le suremballage. Autant de futurs déchets qui ne seront même pas produits !

Le pisciniste peut également limiter et/ou réutiliser les chutes. Par exemple, l’un des concessionnaires de Mondial Piscine nous indique que « Les chutes de liner (s’il y en a car ils sont fabriqués sur-mesure par l’usine) sont récupérés par nos techniciens pour protéger les sols notamment lors de découpes de margelles. ».

La Loi Anti-Gaspillage et Economie Circulaire (AGEC) prévoit également des mesures ayant pour objectif de limiter la production de déchets générés chaque année dans les domaines de la construction, de la rénovation et de la démolition. Elle propose ainsi de réutiliser les palettes ou les contenants (nettoyés).

Ces actions peuvent paraître dérisoires, mais elles permettront de diminuer la facture des achats, et des déchets qui y sont liés !

2. Plus et mieux trier les déchets ayant une valeur économique

A condition qu’un flux de déchets soit suffisamment bien trié, la collecte peut devenir gratuite voire rémunérée, selon :

  • Le volume de déchets collectés
  • La distance au centre de tri / de traitement
  • La nature des déchets (matériaux) et leurs possibilités de valorisation
  • Les cours des matières premières vierges
  • La structure de coûts des prestataires : des associations locales peuvent parfois organiser des collectes gratuites, alors que de plus grosses structures les factureront

Pensez à prendre contact avec les éco-organismes et sociétés spécialisées dans le traitement des déchets pour prendre connaissance des possibilités qui vous sont offertes !

3. Profiter des possibilités de collecte gratuites offertes par les filières REP

Pour les produits couverts par la Responsabilité Elargie du Producteur (REP), les metteurs sur le marché financent « par avance » la collecte et le traitement des déchets, dont ils sont tenus responsables. A partir d’un certain seuil de volume, la collecte de ces déchets peut être gratuitement assurée par les éco-organismes, agréés par les pouvoirs publics pour financer la collecte et le traitement des déchets dans le cadre des filières REP. Les flux de déchets collectés gratuitement à partir d’un certain volume sont notamment les suivants :

  • Pneumatiques usagés
  • Piles et Accumulateurs 
  • Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE) 
  • Matériel d’éclairage 
  • Cartouches d’imprimantes 
  • Déchets d’Eléments d’Ameublement (DEA)

Par exemple, dans le cas des DEEE et du matériel d'éclairage, la collecte peut devenir gratuite à partir de 500kg de déchets collectés

Pierre Iorio, Responsable Qualité pour la FPP, précise :

De manière concrète, via certaines connaissances au niveau des filières REP, par exemple sur les DEEE (équipements électriques et électroniques), en ne faisant pas appel à la REP, le piscinier paie pour qu’on la récupère, alors que s’il fait appel en direct à un éco-organisme (par exemple Eco-Systèmes), une benne vient récupérer directement les pompes de filtration, les pompes à chaleur usagées, gratuitement. 

4. Faire en sorte que les fournisseurs reprennent leurs produits en fin de vie

Pour certaines REP (notamment les DEEE et les DEA), la reprise peut être gratuite, sous certaines conditions. Pour connaître les modalités exactes et les produits concernés, il faudra prendre contact avec un éco-organisme, qui pourra vous conseiller sur la meilleure solution.

Les conditions de reprise sont également à voir directement avec le fournisseur, lors des négociations commerciales pour la fourniture du produit neuf.

5. Valoriser les biodéchets sur site lorsque c’est possible

Les biodéchets peut être facilement valorisés. Les déchets verts peuvent être compostés, et réutilisés directement sur place ou dans le jardin, pour faire du compost. Ces terres peuvent également servir de remblais, par exemple pour combler un trou ou créer un jardin potager.

Il est également possible de proposer à des entrepreneurs, des jardineries ou des voisins de récupérer la terre, qui pourra par la suite servir de remblais à certains et à d’autres pour faire des plantations.

6. Optimiser les contenants et les fréquences de collecte

En optimisant l’utilisation de vos contenants et les fréquences de collecte, il est également possible de réduire les coûts !

Limiter le nombre de prestataires peut permettre de bénéficier de prix plus avantageux pour de plus grosses quantités. Optimiser l’utilisation de l’espace (grâce à l’empilement, par exemple), investir dans du matériel de conditionnement des déchets (tasseurs, compacteurs, presses), peut permettre de réduire le volume des déchets et donc d’espacer les fréquences de collecte.

7. Mettre en concurrence les prestataires de collecte

Le prestataire de collecte peut être privé ou public. Si dans le public les prix sont difficilement négociables (mais moins cher que les prestataires privés, et limités en termes de volume), faire jouer la concurrence lorsque l’on fait intervenir des prestataires privés permettra également d’en diminuer le prix.

8. Demander une exemption de la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères

En cas de collecte intégrale par le privé, l’entreprise peut bénéficier, sous certaines conditions, d’une exemption de la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères. Pour cela, il faudra contacter directement le syndicat dont dépend l’entreprise.

 

La gestion des déchets est un sujet très dense, et parfois peu connu des pisciniers et des artisans. Cependant, une bonne connaissance de la thématique, des acteurs et des réglementations peut faciliter le fonctionnement au quotidien du piscinier, et même parfois lui permettre de faire des économies ! Et pour aider les professionnels de la piscine et les artisans à optimiser leurs actions pour la gestion des déchets et le recyclage, il existe de nombreux cabinets et consultants dans le domaine, qui pourront dispenser leurs conseils et aider les professionnels dans leur transition écologique.

Advertisement

Contenu recommandé

Les annuaires des pros de la piscine

Les 875 fournisseurs de France

arrow_right Voir tous les fournisseurs


Les 5 031 piscinistes de France

nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

arrow_right Voir tous les piscinistes

Advertisement
01/12/2021
Volet de piscine
42130 Saint-Étienne-le-Molard
01/12/2021
Construction de piscine
34970 Lattes
arrow_right Voir toutes les demandes de devis

L'info Piscine sur notre page LinkedIn

Abonnement à la newsletter PRO

arrow_rightVoir toutes les newsletters