Quels réseaux pour les piscinistes ?

Depuis de nombreuses années, le marché de la piscine s’est démocratisé et connaît aujourd’hui un essor croissant, notamment grâce au développement de nombreuses franchises : elles opèrent sur un certain secteur géographique, voire au national ou même à l’international. Comment fonctionnent-elles ? Quel est leur mode opératoire et comment intégrer un réseau de piscinistes ? Guide-Piscine.fr vous donne toutes les pistes à suivre.

Quels réseaux pour les piscinistes ?&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">DR</span>

Quels réseaux pour les piscinistes ?  DR

 

Les réseaux de piscinistes : qui sont-ils ?

En 2017, près de 40 enseignes sont organisés en réseau et représentent, réunies, plus de 1100 points de vente en France, soit près d’1/5ème des piscinistes en France (* données de l’annuaire des piscinistes de Guide-Piscine.fr). Parler de véritable force sur le marché de la piscine n’est ici pas un euphémisme : ils engrangeraient plus de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuels.

La plupart des enseignes sont des fabricants de piscine : on retrouvera des grands noms comme Magiline, Carré Bleu, Diffazur ou encore Piscines Desjoyaux. Certains revendeurs se lancent également dans l’aventure du réseau (Cash Piscines) ou certains vendeurs d’équipements autour de la piscine (Irrijardin).

Si la plupart des réseaux possèdent leurs racines et le gros de leurs adhérents sur le sol français, certains grands groupes se sont exportés en Europe, voire même à l’international : Desjoyaux est présent dans plus de 50 pays, Solid Pool dans 30 pays, Magiline dans 26 pays, BioNova le spécialiste de la piscine naturelle dans 15 pays…

La plupart des liens juridiques liant les réseaux de piscinistes à leurs adhérents est la concession : c’est un type de contrat qui permet aux commerçants de vendre en exclusivité le produit d’un fournisseur, dans une zone déterminée. Il s’engage également à vendre ce produit sous la marque du fournisseur.

Quelques exemples de concessions : Aboral Piscines, Aquilus, BioNova France, Bluewood, EverBlue, Magiline, Mondial Piscine, Piscine Plage…

On retrouve également quelques licences de marques : un contrat qui permet à un licencié d’utiliser la marque d’un titulaire, de manière exclusive ou non, en échange d’une redevance.

Quelques exemples de licences de marque : Cash Piscine, Océazur…

Certains piscinistes sont liés par un partenariat, qui constitue une forme de collaboration entre deux professionnels afin qu’ils partagent leurs enseignes et l’assistance technique.

Un exemple de partenariat : Piscines Unibéo

Intégrer un réseau pisciniste : quels avantages ?

Intégrer un réseau comprend de nombreux avantages pour les piscinistes.

  • Ce processus permet au pisciniste ou au jeune entrepreneur de profiter de la notoriété et popularité d’une marque déjà établie pour développer son entreprise et son chiffre d’affaires rapidement ;
  • L’intégration au réseau permet au pisciniste d’obtenir des formations diverses afin d’optimiser ses rendements et les connaissances de son métier : de nombreux réseaux proposent des formations techniques, commerciales, marketing…
  • La communication et la publicité est facilitée grâce à des outils de communication et outils publicitaires proposés par certains réseaux : des outils print (catalogues, argumentaires, dépliants etc.), des accompagnements sur des actions publicitaires ciblées sur les zones de chalandise, des kits de PLV (Publicité sur le lieu de vente) …
  • L’adhésion à un réseau permet bien souvent d’obtenir des tarifs fournisseurs préférentiels : bien souvent, ce processus est accompagné d’une obligation de se fournir auprès des fournisseurs officiels du réseau, où les tarifs ont été préalablement négociés.
  • Enfin, et c’est de loin le plus gros avantage à l’adhésion à un réseau : ce processus permet aux piscinistes de répondre au mieux aux exigences des clients. En effet, ces derniers sont à la recherche d’un packaging complet : une offre globale de piscine et d’aménagements par exemple, une marque qu’ils connaissent et qui leur inspire confiance pour investir, des garanties afin de leur assurer que l’entreprise est sérieuse, comme les assurances et la popularité de l’enseigne. Rejoindre un réseau permet au pisciniste de pouvoir combiner toutes les exigences du client grâce à des formations, des outils et de nombreux avantages cités plus haut qui lui permettent de se reposer sur ces atouts pour se concentrer sur son travail manuel.

Intégrer un réseau : quels droits d’entrée payer ?

Dans le secteur de la piscine, les droits d’entrée sont variables selon le réseau que le pisciniste souhaite intégrer : si certains ne demandent pas d’obligations financières particulières, d’autres demandent un droit d’entrée variant de 13 000 à 50 000 €.
L’apport personnel peut également être un prérequis, notamment lorsqu’il s’agit d’intégrer un réseau en tant qu’entrepreneur et de se lancer sur un véritable projet de construction d’un nouveau magasin dans une zone de chalandise particulière. Cet investissement va bien souvent de pair avec la taille du projet : il peut aller de 40 000 € (Piscinelle) à 100 000 € (Cash Piscine) environ.
Dans certains réseaux, le paiement d’une redevance ou de royalties est obligatoire : celle-ci représente souvent un pourcentage du chiffre d’affaires hors-taxes ; mais peut aussi être fixée à l’avance sous forme d’une cotisation mensuelle ou annuelle : c’est par exemple le cas pour Aquilus, qui demande une redevance de 712 € HT/mois.

Intégrer un réseau pisciniste : quelles obligations ?

L’adhésion à un réseau de piscinistes a ses avantages, mais comme dans tout contrat, il y a également certaines obligations que l’affilié doit respecter.

  • Selon le réseau, l’adhérent se doit de se fournir auprès des fournisseurs référencés par le réseau, fournisseurs qui sont « partenaires » et avec lesquels, bien souvent, le réseau a négocié des prix.
  • Le pisciniste doit bien évidemment respecter et relayer justement l’image de la marque.
  • Dans le cadre d’une concession, l’adhérent doit respecter le territoire de chalandise qui a été déterminé par son contrat.
  • Si le réseau donne des séminaires, formations ou réunions trimestrielles et annuelles, bien souvent la présence de l’adhérent y est requise.

Il est important de rappeler que le choix du réseau doit s’effectuer en toute connaissance de cause : chaque réseau possède ses propres pratiques, ses avantages et ses inconvénients, il reste donc indispensable de se renseigner au mieux en visitant les points de vente de l’enseigne, questionner les membres sur l’adhésion, analyser le montant des éventuels droits d’entrée et la réalisabilité des objectifs chiffrés ; mais également de ne pas oublier de se poser des questions sur les droits de sortie, au cas-où l’entente ne fonctionnerait pas. Choisir son réseau doit se faire en fonction de vos propres objectifs, de votre personnalité et de vos besoins.

Les avantages, obligations et droits d’entrée diffèrent selon chacun des réseaux de piscinistes. Pour plus d’informations détaillées sur chacun des réseaux, consultez notre annuaire des réseaux de piscinistes.

        

Tout sur Réseaux piscinistes

Commentaires : Quels réseaux pour les piscinistes ?

S'abonner à la newsletter
Spéciale Pro

Toutes les dernières actualités du marché de la piscine dans votre boite mail !

L'actualité pro

Votre publicité ici